Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
03 décembre 2019 à 08h37
0
Apple
© Anton Ivanov / Shutterstock.com

Apple fait quasiment figure d'anomalie dans une industrie n'hésitant pas à renouveler deux, trois, voire dix fois (coucou Xiaomi) son parc de smartphones tous les ans. Mais cet état de fait pourrait bien changer prochainement.

À en croire la holding JPMorgan, Apple pourrait commencer à lancer sur le marché deux iPhone par an à partir de 2021.

Objectif : lisser les ventes d'iPhone sur l'année

« En nous basant sur nos analyses de la chaine d'approvisionnement » écrit J.P Morgan dans son rapport, « nous nous attendons à un changement stratégique dans la cadence de lancement, avec la sortie de deux iPhone au premier semestre 2021, suivis par deux autres au second semestre 2021. Cela ayant pour objectif de lisser la saisonnalité autour des lancements ».

Exception faite de l'iPhone SE, lequel avait été lancé le 31 mars 2016, Apple a pour habitude de lancer ses nouveaux smartphones au cours du mois de septembre. Cette année, les iPhone 11 et iPhone 11 Pro ont été lancés le 20 septembre, et remplacent les iPhone XS et XR sortis un an plus tôt.

Mais si les prédictions de J.P Morgan tablent sur l'année 2021 pour ce changement de stratégie, il est également bon de rappeler que selon des rumeurs persistantes, Apple pourrait sortir un successeur à l'iPhone SE au printemps prochain. Ce qui, techniquement parlant, et en admettant qu'Apple renouvelle sa gamme de flagship en septembre 2020, nous mènerait déjà à deux nouveaux smartphones par an.

Le monde a-t-il besoin de deux iPhone par an ?

Il y a quelques années encore, Apple était regardé de travers sous prétexte qu'en renouvelant ses iPhone annuellement, et toujours au prix fort, le constructeur allait bien plus vite que la musique. En 2019, la firme de Cupertino est la dernière à se contenter d'un lancement par an. Ce qui, soit dit en passant, ne l'empêche pas d'être sur la seconde marche du podium des plus gros vendeurs de téléphones au monde.

Alors à quoi joue Apple au juste ? Certes, le dernier rapport financier de la marque donnait à voir un déclin de 9,2 % des ventes d'iPhone comparé à l'année dernière. Mais quand on sait que seuls 10 % des consommateurs changent désormais de smartphone tous les ans, on s'interroge sur la pertinence d'inonder le marché avec de nouvelles références tous les six mois.

Une tentative au forceps de redresser la barre des ventes hardware ? En tout cas un désastre environnemental assuré en cas de mise en œuvre des prédictions de J.P Morgan. Car Apple a beau se gargariser d'utiliser 100 % d'aluminium recyclé dans ses plus récents produits, augmenter la cadence de production nécessitera de miner toujours plus dans les terres rares situées en Chine et en Afrique pour dénicher les minerais nécessaires à la fabrication des smartphones.

Source : iClarified
Modifié le 03/12/2019 à 10h19
32
23
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
Coronavirus : le traçage numérique
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
ESET commercialise un antivirus dédié aux terminaux Linux
Xiaomi présente le 70mai A1, un nouveau scooter électrique à petit prix
scroll top