🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Test de l'iPhone 11 : Apple rattrape enfin son retard sur Android

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
27 septembre 2019 à 17h24
31
La concurrence a ses vertus. Si l'hégémonie d'Apple sur le marché du smartphone a finalement peu vacillé sous les coups de boutoir des constructeurs asiatiques, ceux-ci auront eu le mérite d'alerter la firme de Cupertino sur une chose : elle est has been.

Has been en termes d'autonomie. Has been en photo. Ne reste pour Apple qu'un OS diablement bien conçu et une expertise dans le design inégalable. Enfin, restait.

Parce qu'aussi anecdotique on ait pu préjuger cette nouvelle génération d'iPhone, elle ne marque pas moins un tournant dans l'histoire de la marque. Apple montre enfin les crocs, et rattrape son retard dans presque tous les domaines.

iPhone 11 test
l'iPhone 11 dans sa version noire 64 Go. © Pierre Crochart pour Clubic

L'iPhone 11 est d'ores et déjà disponible à partir de 809€. L'iPhone 11 Pro et 11 Pro Max sont disponibles à partir de 1 159€ et 1 259€. Notre test détaillé de ce dernier juste ici.

iPhone 11 : la fiche technique

On savait que 2019 serait une année de transition. Une année qui, par rapport à la génération qui a vu naître les iPhone XR, iPhone XS et XS Max, ne serait pas le vecteur de grands bouleversements.

Si l'esthétique générale des nouveaux iPhone diffère assez peu de leurs prédécesseurs, il faut bien concéder qu'en termes d'horlogerie interne, il y a eu du ménage de fait.

L'iPhone 11, c'est :

  • Écran : LCD IPS « Liquid Retina » de 6,1 pouces (19,5:9) à la définition de 1 792 x 828 pixels (326 ppi) couvrant environ 79 % de la face avant. Compatible Dolby Vision.

  • SoC : Apple A13 Bionic (7 nm+). 2x 2,65 GHz + + 4x 1,8 GHz et Apple GPU quad core

  • Mémoire vive : 4 Go

  • Stockage interne : 64, 128 ou 256 Go

  • Batterie : 3 110 mAh, recharge rapide jusqu'à 18 W. Ne supporte pas la charge sans-fil

  • Étanchéité : IP 68 (jusqu'à 2m pendant 30 min)

  • Prise jack 3,5 mm : Non (adaptateur non fourni)

  • Appareils photo arrière : capteur 12 MP (ƒ/1,8) de 1/2.55" équivalent 26 mm + 12 MP (f/2,4) grand-angle équivalent 13 mm

  • Vidéo : 2160p 24/30/60 ips ou 1080p 30/60/120/240 ips
  • Appareil photo avant : 12 MP (f/2,2) équivalent 23 mm + 3D ToF

  • Capteur d'empreintes : Non, FaceID

  • Recharge inversée : Non

  • Double SIM : Oui via e-SIM

  • OS : iOS 13

  • Coloris : Noir, Blanc, Mauve, Jaune, Vert, Rouge

  • Prix : 809€ pour 64 Go, 859€ pour 128 Go ou 979€ pour 256 Go



Par rapport à l'iPhone XR (que cet iPhone 11 vient remplacer, rappelons-le), ce nouveau modèle s'octroie donc 1 Go de RAM supplémentaire, une batterie à la capacité 6% supérieure et s'offre surtout la nouvelle génération de SoC signée Apple. De quoi améliorer d'autant plus la partie photo - qui compte désormais deux modules — sur laquelle nous reviendrons abondamment en fin de test.

Et même si Apple a pu se montrer magnanime en abaissant l'étiquette tarifaire de son nouveau smartphone (809€ contre 859€ pour l'iPhone XR), il illustre son habituelle avarice en ce qui concerne le contenu de la boîte. Oui : Apple s'en tient mordicus à son foutu adaptateur secteur 5W USB-A vers Lightning.

iPhone 11 test
Le contenu du coffret de l'iPhone 11. © Pierre Crochart pour Clubic

Comme l'an passé, vous ne trouverez pour l'accompagner qu'une paire d'écouteurs au format Lightning, et c'est tout. Apple ne daignant même plus fournir d'adaptateur pour profiter d'un bon vieux casque en jack 3,5 mm (vendu 10€ sur le site officiel).

Acheter l'iPhone 11

Une esthétique inchangée

On l'avait vu venir (Apple ne renouvelant le design de ses smartphones que tous les 3 ans) : les iPhone 11 et 11 Pro ressemblent comment deux gouttes d'eau à leurs prédécesseurs.

On l'a dit plus haut : l'iPhone 11 est le digne héritier de l'iPhone XR (qui est, rappelons-le, le smartphone le plus vendu de 2019). Il s'affiche alors dans un châssis de 150,9 x 75,7 x 8,3 mm pour 194 grammes.

iPhone 11 test
L'iPhone 11 (6,1 pouces) à côté de l'iPhone XS (5,8 pouces). © Pierre Crochart pour Clubic

Un form factor plutôt équilibré, il faut bien le reconnaître, qui n'apparaît ni trop massif, ni trop frêle. L'appareil tient parfaitement en main, et le revêtement dorsal en verre ne se fait pas trop glissant.

On ne vous apprendra rien : l'une des principales nouveautés de cette génération d'iPhone, c'est ce « bumper » d'appareils photo situé dans le coin supérieur gauche. On aime, ou on n'aime pas. Toujours est-il que d'aller chercher l'inspiration du côté du Huawei Mate 20 Pro n'était certainement pas l'idée du siècle en termes d'équilibre esthétique. Passons.

iPhone 11 test
Le carré d'appareils photo est une proposition esthétique clivante. © Pierre Crochart pour Clubic

Il faut reconnaître à ce nouveau duo d'APN une certaine audace. Déjà, on constate que les modules sont énormes. En comparaison, la taille du capteur photo d'un iPhone XS paraît minuscule. Signe avant-coureur des très bonnes capacités du téléphone en basse luminosité. On remarque aussi que le reste du « bumper » est mat. Ce qui, malgré tout, crée un rendu visuel moins vilain qu'on se plait à le dire.

iPhone 11 test
Apple revendique le côté luxueux de ses appareils avec un degré de finitions exemplaire. © Pierre Crochart pour Clubic

Cerclé d'un aluminium poli, l'iPhone 11 renvoie (encore heureux), une franche impression de solidité. Les iPhone étant des produits de luxe, on n'en attendait pas moins.

À l'avant, le smartphone affiche toujours les épaisses bordures de son prédécesseur. Un véritable anachronisme (sans même parler de l'encoche), qui nous fait forcément lever les yeux au ciel, quelques semaines seulement après le test de l'impressionnant Galaxy Note 10+.

iPhone 11 test
L'encoche et les bordures sont encore massives. © Pierre Crochart pour Clubic

Les plus observateurs auront aussi remarqué que, sur les tranches, les boutons d'interaction ont subi une petite cure d'amincissement. Le bouton Power et la réglette de volume sont plus minces que sur la génération précédente. Mais contrairement à ce qui avait été avancé, le bouton servant à faire passer le smartphone du mode sonnerie à silencieux n'a pas bougé d'un iota.

iPhone 11 test

iPhone 11 test
Les boutons semblent avoir reçu une petite cure d'amincissement. © Pierre Crochart pour Clubic

Direction plein sud, où le port Lightning est une fois encore entouré de deux grilles de haut-parleurs. Un son d'excellente qualité en sort, tout comme au niveau de la deuxième grille de haut-parleurs que l'on trouve au niveau de l'encoche de l'appareil afin d'assurer un effet stéréo.

Apple s'en tient toujours au LCD

Alors que ma quasi-totalité de la concurrence opte pour des dalles OLED, Apple ne réserve cette gâterie qu'à ses modèles ultra haut de gamme. C'est donc sans surprise particulière qu'on retrouve un écran LCD de type IPS « Liquid Retina » sur ce nouvel iPhone 11.

iPhone 11 test
L'écran LCD de l'iPhone 11 déçoit, lorsqu'on est habitué à de l'OLED. © Pierre Crochart pour Clubic

Au risque de se répéter et d'en faire un gimmick : l'écran de l'iPhone 11 n'évolue pas (ou très peu) par rapport à son prédécesseur. Nul n'ignore qu'Apple a cette année définitivement tiré un trait sur sa technologie 3D Touch au profit d'un retour haptique permettant d'accéder à des fonctionnalités additionnelles. Un renoncement qui était déjà de rigueur sur l'iPhone XR, mais qui se généralise ici à toute la gamme d'iPhone.

iPhone 11 test
6,1 pouces est la taille idéale pour profiter de ses contenus sans nuire à la prise en main. © Pierre Crochart pour Clubic

Ceci étant dit, l'écran de 6,1 pouces est indéniablement un allié confort pour la lecture et la vidéo. Mais les plus pointilleux (ou les habitués des smartphones haut de gamme Android) ne manqueront pas de remarquer que la résolution commence à sérieusement accuser le coup.

Oui, l'iPhone 11 s'affiche dans une définition de 1 792 par 828 pixels (pour une résolution de 326 ppi seulement). Et autant l'écrire : sur un écran de si belle taille, il est certaines situations où le vernis s'écaille sérieusement.

Il n'est pas rare de se surprendre à plisser les yeux pour tenter de faire disparaître des pixels un peu grossiers qui pourraient s'afficher sur l'écran lorsqu'on a la fâcheuse habitude de tenir son smartphone trop près de son visage. Utilisateur d'un iPhone XS (écran OLED de 2 436 x 1 125 pixels) au quotidien, je dois avouer que la différence m'apparaît cette fois plus flagrante que l'an dernier.

iPhone 11 test
L'encoche s'oublie assez facilement (si, si, on vous assure). © Pierre Crochart pour Clubic

Qu'on s'entende bien : on n'a à aucun moment l'impression d'être face à un smartphone bas de gamme. Bien au contraire ! Les couleurs sont vives, et même en dépit d'un écran LCD, le contraste se montre suffisamment important pour donner le change. On appréciera aussi une luminosité maximale calculée à 625 cd/m2 — excellent pour utiliser le smartphone en plein soleil.

Les utilisateurs les plus avides de vidéo regretteront aussi l'absence d'une compatibilité HDR sur l'iPhone 11.

iOS 13, le nouveau foyer de l'iPhone

À chaque année son iPhone et sa version d'iOS. Dévoilée cet été lors de la WWDC, la version 13 du système d'exploitation mobile d'Apple s'accommode à merveille des smartphones de nouvelle génération de la Pomme.

Assez bugué en sortie d'usine (la mise à jour 13.1 est là pour régler ça), la nouvelle version de l'OS met l'accent sur la confidentialité des données. C'est simple : à chaque fois qu'une application aura besoin de votre localisation, une notification vous en avertira et vous permettra de refuser, d'autoriser tout le temps, ou une seule fois.

iPhone 11 test
Les applications ont désormais pour obligation de demander votre consentement pour vous localiser.

Autre nouveauté de taille : l'arrivée tant attendue d'un mode sombre intégral pour iOS. Malheureusement pour nous, l'iPhone 11 ne profite pas d'un écran OLED. Les noirs ne sont donc pas aussi profonds que sur l'iPhone 11 Pro ou ses prédécesseurs haut de gamme. N'en déplaise : cela permet d'appréhender l'interface sous un autre angle, en plus de reposer les yeux à la nuit tombée.

iPhone 11 test
Le mode sombre intégral est particulièrement appréciable, même sur un écran LCD.

On retiendra aussi quelques améliorations prodiguées à FaceID — qui peut désormais fonctionner à un angle de vue plus étendu —, ou encore l'arrivée d'un clavier de type « swipe » pour taper ses messages en glissant simplement son doigt sur le clavier (on entend d'ici les utilisateurs Android se moquer du retard d'Apple sur la question).

En pagaille, on citera aussi la possibilité de choisir son réseau Wi-Fi ou son périphérique Bluetooth directement depuis le centre de contrôle (grâce à un appui long), ou encore le réglage du volume qui est dorénavant bien plus granulaire (il y a désormais 34 niveaux différents).

Déjà le smartphone le plus rapide de sa génération

On a pris le pli de l'excellence d'Apple en termes de performances. L'Apple A13 n'était donc pas particulièrement attendu au tournant. Pour tout dire, on s'attendait même à des progrès plutôt mesurés par rapport à l'Apple A12 de l'an passé.

Il faut dire que la technologie de gravure de la puce n'a pas beaucoup changé en un an. On passe d'un SoC en 7 nm à un 7 nm+, ce qui se traduit essentiellement par des fréquences d'horloge plus élevées et surtout une consommation énergétique moindre (nous y reviendrons).

C'est donc sans courber l'échine que l'iPhone 11 se prête à l'exercice des différents benchmarks du marché. AnTutu, pour commencer, accorde à l'iPhone nouveau le score impressionnant de 443 582 points, coiffant ainsi au poteau l'intégralité du parc de smartphones Android (largement dominé par le récent Asus ROG Phone II).

iPhone 11 test
L'Apple A13 établit de nouveaux records de vitesse sur un smartphone.

Geekbench (dans sa version 5 uniquement, la version 4 n'étant plus disponible sur l'App Store) lui accorde aussi les scores respectifs de 1 337 et 3 404 en single et multi core. À titre de comparaison, le ROG Phone II obtenait 769 et 1 810 points sur le même test.

iPhone 11 test
Les résultats sur Geekbench 5 et GFX Bench sont excellents.

Côté graphique, l'exigeant Slingshot Extreme de 3DMark accorde à l'iPhone 11 4 912 points. GFXBench, a pour sa part affiché la quasi-totalité des scènes de test à 60 images par seconde, quelle que soit la qualité graphique sélectionnée.

iPhone 11 test
Sur 3DMark, l'iPhone 11 est légèrement en retrait face aux meilleurs smartphones Android.

En Français ? L'iPhone 11 est une bombe. Plus rapide qu'aucun autre smartphone. Des performances qui se traduisent bien évidemment en jeu (aucun ne lui résiste ; tout se lance à fond sans ralentissement), mais également dans les interactions avec iOS.

iPhone 11 test
Fortnite est jouable à 60 images par seconde en qualité Élevée. © Pierre Crochart pour Clubic

FaceID est plus rapide et fiable. Le lancement des applications est d'une instantanéité rare et le passage d'une à l'autre se fait en un clin d'œil. Le traitement des photos est aussi amélioré, et la capture de vidéos peut s'étendre jusqu'en 4K à 60 images par seconde sans que le smartphone accuse d'une chauffe excessive.

Une vélocité qui trouve également tout son intérêt si vous êtes adeptes de réalité augmentée. En effet, et cela a suffisamment été rapporté par d'autres médias spécialisés : les iPhone de douzième génération sont les premiers à se doter d'une puce (la Apple U1) ultra-wide band. Autrement dit : l'iPhone est capable de mieux comprendre l'espace dans lequel il se trouve. Pour l'heure, les applications se limitent à une portée étendue et une fiabilité accrue pour AirDrop. Mais demain, les possibilités en termes d'AR sont plus qu'alléchantes.

Une autonomie enfin à la hauteur de la concurrence

Nous l'écrivions en préambule : Apple rattrape son retard sur un certain nombre de points. Et l'autonomie en fait partie.

Les iPhone n'ont jamais été des smartphones très endurants. Aujourd'hui encore, on se contente d'une petite journée d'utilisation avant d'aller, las, perfuser son téléphone à son chargeur.

Mais cette fois, Apple a promis des améliorations substantielles sur toute sa gamme de smartphones. Non seulement les iPhone 11, 11 Pro et 11 Pro Max profitent d'accumulateurs de plus grande capacité, mais ils jouissent des optimisations matérielles allant dans le sens d'une meilleure autonomie.

Avec une pile de 3 110 mAh, l'iPhone 11 marque pourtant sur le papier le progrès le plus maigre de cette génération d'iPhone — 6% seulement. Pourtant, Apple annonce une autonomie en hausse de plus d'une heure par rapport à l'iPhone XS Max, lequel était déjà le modèle le plus endurant.

iPhone 11
L'iPhone 11 est resté allumé pendant plus de 24 heures avec un temps d'écran avoisinant les 7 heures

Dans les faits, difficile de mettre Apple en porte-à-faux sur cette déclaration. L'iPhone 11 profite effectivement d'une bonne autonomie, qui m'a permis d'en disposer pendant plus de 24 heures avec un temps d'écran proche de 7 h.

On est donc sur un beau ratio, qui nous permet d'admettre qu'en réduisant de moitié la mobilisation de son écran, il est tout à fait possible de tenir une journée et demie avec une seule charge.

Pour obtenir ce résultat, j'ai très largement abusé des réseaux sociaux et passé une grosse demi-heure sur Sayonora : Wild Hearts — l'un des jeux phares de l'Apple Arcade. J'ai également pris une belle quantité de photos, et discuté de longues heures sur Telegram. Au final, je suis parti me coucher avec une batterie qui affichait 11%.

Bien entendu, le lendemain, mon iPhone 11 n'a pas fait long feu. Réveillé à 7 h, il a rendu l'âme autour de 8 h 30 après ma session de veille quotidienne.

Bien entendu, les habitués d'Android trouveront cela scandaleux. Mais les aficionados d'Apple auront probablement l'œil humide en remarquant que la marque semble enfin prendre au sérieux la nécessité d'avoir une autonomie décente. Pour ce qui est de la recharge, en revanche...

On l'a dit : l'iPhone 11 continue de s'accompagner de cet affreux adaptateur secteur 5W (l'iPhone 11 Pro a droit à un adaptateur 18 W, lui). Vous connaissez le topo : le smartphone ne récupère que 16% d'autonomie en 30 minutes, et met très exactement 3 h 42 (!!!!) à passer de 0 à 100%.

Inutile de mâcher ses mots : c'est honteux. Et particulièrement mesquin avec ça. Qu'une entreprise valorisée à plus d'un milliard de dollars capitalise sur la vente d'un chargeur plutôt que sur la satisfaction client dépasse l'entendement.

Des progrès fulgurants en photographie

Attaquons le vif du sujet. Comme du côté de son design, la principale nouveauté de cet iPhone 11 réside dans ce duo d'appareils photo logé au dos du smartphone.

Comme l'iPhone XR avant lui, l'iPhone 11 reste amputé d'un capteur photo par rapport à l'iPhone 11 Pro. Apple a néanmoins jugé que le téléobjectif offrait beaucoup moins de polyvalence qu'un ultra grand-angle sur un smartphone. Dont acte : l'iPhone nouveau se dote d'un tout nouveau duo de capteurs 12 mégapixels, offrant une plage focale équivalente à un 13-26 mm.

iPhone 11
L'iPhone 11 fait preuve de nets progrès en photo par rapport à ses prédécesseurs. © Pierre Crochart pour Clubic

De belle taille, le module principal (1/2.55", photosites de 1,4 µm) rend parfaitement justice aux différentes scènes auxquelles il est confronté. Très naturelles, les couleurs sont justement restituées à l'écran, et le HDR parvient à exposer correctement toutes les parties de l'image.

On est impressionnés par le piqué des clichés en pleine journée. Même si Apple apparaît une fois encore anachronique avec un capteur 12 mégapixels (ƒ/1,8), ses algorithmes parviennent à restituer un nombre conséquent de détails sur les surfaces et les textures.

iPhone 11 test

iPhone 11 test

iPhone 11 test
Le piqué des photographies est très bon et les dynamiques respectées. © Pierre Crochart pour Clubic

Le module ultra grand-angle délivre pour sa part des résultats plus contrastés. Si le gain de champ de vision est appréciable (et à titre personnel beaucoup plus jouissif qu'un téléobjectif), il n'échappe pas à une déperdition importante de détails dans les angles.

iPhone 11 test

iPhone 11 test

iPhone 11 test

iPhone 11 test
Photographies prises successivement avec le capteur standard puis le grand-angle. © Pierre Crochart pour Clubic

La distorsion reste raisonnable par rapport à certains concurrents, mais le bruit numérique est omniprésent dans les parties les plus sombres de l'image.

Côté colorimétrie, on remarque que le grand-angle aura tendance à jaunir un peu trop les images par rapport au module standard. Un défaut particulièrement marqué lorsque les nuages sont de sortie.

iPhone 11 vs iPhone Xs Portrait
iPhone 11 test

À gauche, le mode portrait de l'iPhone XS. À droite, celui de l'iPhone 11, dont le détourage est légèrement moins naturel et précis. © Pierre Crochart pour Clubic

En l'absence d'un capteur 3D chargé de créer une carte de profondeur, le mode portrait repose uniquement sur la perspective calculée par le capteur standard, et par la magie des algorithmes de traitement. À notre grande surprise, les résultats n'ont pas forcément montré de grande maîtrise du sujet, alors même qu'Apple a largement démocratisé ce type de prise de vue sur les smartphones.

Et Deep Fusion alors ?


Lors de sa keynote, Apple a largement mis en avant la fonctionnalité photo baptisée « Deep Fusion », qui arrivera prochainement sur les iPhone 11 et 11 Pro. Grâce à elle, le smartphone sera en mesure de capturer un total de neuf photos avant même que vous ne pressiez le déclencheur. Les images (quatre poses longues, quatre poses courtes) seront ensuite combinées pour en créer une neuvième ultra détaillée et au bruit numérique inexistant.

Déjà impressionnant en photo, l'iPhone 11 a donc encore des arguments massue dans sa manche.

Le bât blesse particulièrement au niveau du détourage des sujets, parfois très aléatoire. Bref la marge d'amélioration d'Apple en la matière est encore importante, et profiterait assurément de l'adjonction d'une caméra 3D à l'arrière.

Pour preuve : l'appareil photo avant est en mesure de produire des arrière-plans plus maîtrisés que son homologue arrière. Le passage d'un module 7 mégapixels à 12 mégapixels par rapport à l'iPhone XR permet aussi d'obtenir des autoportraits plus détaillés.

iPhone 11 test
À l'avant, le détourage est de meilleure facture, et le flou d'arrière-plan plus doux. © Pierre Crochart pour Clubic

Mais plus que tout ce qui a pu être dit au-dessus, c'est bien en basse luminosité et de nuit que les progrès effectués par Apple sont les plus visibles. Vous n'êtes pas sans savoir que l'iPhone 11 inaugure l'arrivée d'un mode photo de nuit. Entièrement automatique, celui-ci décide tout seul du temps d'exposition nécessaire pour obtenir une image nette et exploitable.

iPhone 11 mode nuit test
iPhone 11 mode nuit test

Le mode nuit de l'iPhone 11 est impressionnant, mais le résultat demeure évidemment inexploitable sur grand écran

Il reste néanmoins possible de désactiver complètement la fonctionnalité, ou de choisir un temps d'exposition compris entre 1 et 10 secondes. Au terme de la pose, l'iPhone compilera les différentes images qu'il aura capturées pour confectionner un collage au rendu plutôt bluffant.

iPhone 11
Le mode nuit s'active automatiquement quand la lumière vient à manquer. Il est possible d'étendre la pose de 1 à 10 secondes.

Si l'on n'est pas encore au niveau du nyctalope Huawei P30 Pro, l'iPhone 11 se hisse sans mal au rang du Google Pixel 3 XL.

C'est notamment sur le point de la stabilisation qu'Apple se montre hors pair. Que le résultat soit suffisamment lumineux ou non, l'image obtenue via le mode nuit est systématiquement stable.

Évidemment, ce type de photos ne se laissera observer en détail que sur l'écran d'un smartphone. Un export sur grand écran laissera forcément apparaître les défauts inhérents au manque de luminosité : bavures, bruit, grain et autres traînées involontaires. Mais l'objectif ici n'est pas de se doter d'une paire de lunettes de vision nocturne. Il est plutôt de permettre au smartphone de mieux se débrouiller en intérieur à la nuit tombée, ou dans un endroit où la lumière se tamise.

iPhone 11 test
iPhone 11 test

À gauche, le capteur grand-angle ne bénéficie pas du mode Nuit. © Pierre Crochart pour Clubic

Du côté de la vidéo, l'Apple A13 permet aussi de beaux progrès. L'iPhone 11 rejoint ainsi le club assez sélect des smartphones capables de filmer en 4K à 60 images par seconde — aussi bien à l'avant qu'à l'arrière, s'il vous plait.

Le module avant inaugure aussi la possibilité de faire des « slofies » (des vidéos ralenties quoi) à 240 ips en 1080p.

iPhone 11 : l'avis de Clubic

Moqué avant même d'être dévoilé, pointé du doigt pour son manque d'innovation alors que personne ne savait précisément de quel bois il serait fait, l'iPhone 11 ne marque rien de moins qu'une séance de rattrapage rondement menée pour Apple.

Conscient d'avoir accumulé un retard important face à des constructeurs chinois ultra offensifs sur l'innovation ces dernières années, la firme de Cupertino se devait de réagir, et là fait.

Non, cet iPhone 11 n'invente strictement rien. Mais il permet au petit monde des iPhone de ne plus avoir à rougir face à la rude concurrence d'Android. Et il se paie même le culot cocher certaines cases sur lequel on ne l'attendait pas (la photo en basse luminosité notamment).

iPhone 11

8

Les plus

  • Enfin une autonomie digne de ce nom
  • Des progrès notables et salutaires en photo
  • Un grand-angle au lieu d'un téléobjectif
  • Une (petite) baisse de prix à saluer
  • Le smartphone le plus performant du moment

Les moins

  • Le couple Lightning / chargeur 5W
  • L'écran LCD pas vraiment impressionnant
  • Toujours du 64 Go de stockage

Design7

Écran7

Performances9

Autonomie8

Photographie9


Acheter l'iPhone 11
Test réalisé à partir d'une version commerciale de l'iPhone 11
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
31
20
zeebix
J’aurais ajouté dans le négatif, très très très mauvaise intégration des objectifs photo, bordures trop épaisses également par exemple.<br /> le 64Go ne devrait même plus exister dans cette gamme de prix également, sans parler du manque de 5G à cette période, bien qu’inexistant en France, le machin coûte minimum 800€ …<br /> Bref personnellement il ne mérite pas cette note.
Pernel
Le même sous Android vous l’auriez descendu ( a juste titre): encoche énormissime, grosse protubérance des APN, écran moyen sans plus, chargeur très très très lent (on avait déjà des chargeur stock de 10W il y a 4 ans pour des mobiles de 300€ et moins), pas de Jack, pas de lecteur d’empreinte …<br /> Certes il est puissant, pas mal en photo mais c’est tout.
DARTH_KAM
Exactement Pernel, seul Apple peut se permettre toutes ces inepties sans se faire descendre. Et 64 Go non extensible, un autre modèle à 1600 boules. Vous avez déjà vu ça chez la concurrence ??<br /> Je rêve ou la note globale est passée de 4,5 à 4 étoiles ??<br /> Vraiment Apple, à part la comm’ et les reviews dans les médias (lèche lèche), je ne vois plus la moindre étoile depuis quelques années…
Doss
Pernel:<br /> Certes il est puissant, pas mal en photo mais c’est tout.<br /> Et surtout le meilleur OS mobile et un App Store de bien meilleur qualité (vue que les éditeurs d’application privilégie généralement iOS car c’est moins la jungle que sous Android) ce qui pour bcp n’est pas négligeable pour un smartphone et donc bien plus important que le chargeur fournis dans la boite.<br /> Et sans parler de la protection des donnése sur l’OS de 1er regie pub mondial et les nombreux malware disponible sur le play store.
Guillaume1972
LCD IPS « Liquid Retina » de 6,1 pouces (19,5:9) à la définition de 1 792 x 828 pixels (326 ppi) couvrant environ 79 % de la face avant. Compatible Dolby Vision.C’est une blague 79% en 2019? Je le trouve laid mais tout les goûts sont dans la nature.Payer plus de 1000€ pour ça? Très peu pour moi.
Guillaume1972
Libre à toi d’être en “prison”, ce n’est pas le choix de tout le mine et surtout pas,de la majorité.
Megg57
ça tombe bien, il est vendu à 809€
zeebix
Tiens j’oubliais le chargeur de 5w seulement, comble de la mesquinerie d’Apple, aucune autre marque ne fait ça aucune (sur leurs appareils compatible avec la charge rapide), pas même Xiaomi qui vend facilement 3 fois moins chère certains produit.<br /> Tu n’est clairement pas objectif et typiquement a priori ce qu’on pourrait appeler un “fanboy”
zone_sauvage
Moi j’ai pris le noir mat à 64 Go, c’est le plus beau et le moins cher https://amzn.to/2lNtwy4
toast
Libre à toi de prostituer tes données personnelles.
thekillers11
source??<br /> sinon… voir ici<br /> The Best Of Gaming – 17 Aug 18<br /> Android VS iOS : quel est le meilleur OS pour mobile ?<br /> Pour faire simple : aucun des deux systèmes d’exploitation n’est nécessairement meilleur que l’autre, car ils excellent tous les deux dans certains domaines. La question de savoir…<br /> au moins j’ai le choix sous android .<br /> pour la protection des données, ce serait bien que tu te renseignes…<br /> un petit joint ?<br /> Les Echos – 30 Aug 19<br /> Google révèle un piratage « massif » sur les iPhone<br /> Les experts en sécurité de Google ont découvert qu'un logiciel espion implanté via des sites Internet pouvait accéder notamment aux photos, à la géolocalisation et à des messageries dans presque tous les systèmes d'exploitation des iPhone. Averti,...<br />
Doss
Les mecs ne se rendent même pas compte de ce que fait et surtout de ce que pourra faire Google avec les données personnelle quel détiens.<br /> Cette semaine par exemple la Nasa à annoncé que Google à résolut un calcul sur ordinateur quantique en 3min20 au lieu de 10000 ans sur un calculateur actuel. Avec cette ordinateur et la quantité de Data que détiens Google je n’ose pas imaginé ce qu’ils pourront en faire, mais une chose est sur c’est qu’ils ne l’utiliseront pas pour le bien de l’humanité <br /> Je dis pas que les autres c’est mieux ils ont surtout bcp plus de retard sur la data que Google mais je préfère juste ne pas être 100% dépendant d’une marque pour fragmenter mes données, j’utilise du Apple (smartphone et pc pro), Google (Search et mail pro), Amazon (Alexa et stick tv) etc… Car malheureusement je suis un geek qui kif ces gadgets.<br /> thekillers11<br /> Maintenant, nous savons tous que la quantité n’est pas égale à la qualité. Alors qu’Android peut avoir une longueur d’avance dans la première catégorie, le contrôle strict d’Apple sur les applications disponibles pour leur plate-forme garantit que les applications sont non seulement de la plus haute qualité, mais aussi entièrement sûres et exemptes de tout code malveillant.<br /> iOS<br /> Performances supérieures<br /> Apps et app store de qualité supérieure<br /> Mises à jour sur le long terme<br /> Meilleure rapport qualité / prix<br /> Support client excellent<br /> Android<br /> Beaucoup plus de liberté<br /> Interface personnalisable<br /> Plusieurs store d’applications parmi lesquels choisir<br /> Inclut beaucoup plus de téléphones aux prix abordables<br /> Bref ça confirme ce que j’ai dis, merci pour ton lien ;).
suRy
Débat stérile bonjour
kyosho62
La guerre de fan-boy a visiblement commencé
LeVendangeurMasque
Gna, gna, gna… Et si tu veux vraiment jouer, tu nous expliques pourquoi Xiaomi vend ses tels avec des processeurs 2 fois plus lents ? C’est pour avoir des bons chiffres sur l’autonomie ?
suRy
C’est exactement ça. Maintenant comparons une playstation à un PC svp
LeVendangeurMasque
Dans le genre ridicule on fait pas mieux ! Un vieux test (datant d’avant les iPhone XR-XS !), qui tu parles du matériel, et ne fait que quelques lignes sur les logiciels et l’OS alors que c’est sensé être le titre de l’article.<br /> Et Google qui nous sort une fake news sur un piratage absolument pas massif, et oublie de parler d’Android tout autant concerné sinon plus.<br /> À l’avenir, n’intervient plus ici, et va te cultiver un peu, ça te fera vraiment du bien !
thekillers11
ce qui confirme aussi ce que j’ai dis, il y a bien du pour du contre dans les deux cas de système d’exploitation.
backsec
Je ne rentrerai pas dans vos petites guéguerre mais sur votre référence à cet article “Google révèle un piratage « massif » sur les iPhone” je ne peux que réagir.<br /> Google ne cesse depuis quelques mois/années de “révéler” une faille par ci par là sur Windows 10. Là Google s’en prend à Apple pour une faille. Mouais… On sent bien l’entreprise qui au lieu de régler ses problèmes ou montrer qu’il est meilleur s’acharne sur les autres.<br /> Des failles et problèmes de sécurité sont infiniment plus nombreux sur Android que iOS. C’est un fait statistique largement prouvé. Mais étonnement quand ça concerne Apple ça fait un bruit monstre dans la presse… pour une faille. Peut-être que justement parce que c’est l’OS le plus sûr que la moindre défaillance surprend.<br /> Tous les articles sur les nombreuses failles Android sont bizaremment vite oubliés. Une habitude quoi.<br /> Dire que iOS est l’OS le plus sur ne veut pas dire qu’il est infaillible. Juste que les autres sont pires.
backsec
Perso je suis sur Android pour sa flexibilité. Et ceux qui disent que iOS est une prison sont juste bornés et formatés depuis 10 ans car ça a changé depuis. On atteint pas le niveau de possibilités d’Android mais si tu t’intéressais à l’actu tu saurais que de plus en plus de chises sont possibles (iOS 13 en apporte encore). Le seul truc qui me retient sur Android est un adblocker (pas que sur navigateur, je parle pour tout le phone.
Doss
Je n’ai jamais dis le contraire, pour moi l’OS est le point fort des iPhone et le hardware même si pas au top du top sur tout les points, les iphones sont toujours dans le top tier des smartphones.<br /> Apres les pour côté Android sont plus sur la Hardware que le software, globalement côté software l’iOS est grand vainqueur (selon moi et ton article linker ;-))<br /> Bref je répondais juste au hater qui à chaque teste et news iPhone viennent critique les utilisateurs iPhone de pigeon sans voire les qualités réel des iPhones et de l’iOS.<br /> Tu peux faire un tour sur les testes de téléphone Android tu ne verra jamais dans les 1er commentaires un utilisateur iPhone critiquant le testeur ou les utilisateurs Android.
Popoulo
Tout à fait d’accord et pourtant suis Android depuis toujours.
Pernel
Ouais enfin le meilleur OS … c’est loin d’être gagné, pareil pour MacOS qu’on vend comme parfait et sans virus … c’est c’la oui.
Pernel
Quel hater ?
thekillers11
où as tu vu qu’il y avait une speudo guéguerre???<br /> lire et comprendre…
backsec
Bon et à part ça, pour le reste ?
renard38
la 5g apple va nous le sortir en octobre 2020,et nous dire ‘cest une revolution’ et vendre le même smartphone + cher
epodotcom
“L’hégémonie d’Apple sur le marché du smartphone a finalement peu vacillé” …???..<br /> 4eme mondial on parle d’hégémonie …???.. il y a surement un fan d’apple qui va m’expliquer…
sharp
Petite confusion ! D’après Apple “Deep Fusion” combine les photos obtenues par tous les objectifs (grand angle, Zoom 2x et l’ultra grand angle) afin de fournir une photo finale très détaillée.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

🔥 French Days : PC portable HP + pack gamer Skillkorp à 799€ au lieu de 1098,97€
🔥 RED by SFR : nouvelle offre 60Go pour 12€ par mois
🔥 French Days : SSD Samsung T5 1 To + carte Micro SD 64 Go à 149,99€ au lieu de 239,99€
🔥 French Days : les bons plans et promos immanquables avant ce soir !
🔥 French Days : Routeur WiFi Google WiFi (1 point d'accès) à 79€ au lieu de 139€
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
Haut de page