Apple écope d'une amende de 9 millions de dollars suite à l'erreur 53

le mercredi 20 juin 2018
Deux ans après le tollé provoqué par l'erreur 53, Apple s'est vu condamné par l'Australie à payer une amende 9 millions de dollars australiens.

La sanction est tombée : Apple doit payer pour le scandale de l'erreur 53. Pour rappel, l'affaire avait fait grand bruit à l'époque de la sortie d'iOS 9. Suite à la réparation de leur iPhone ou iPad hors de centres Apple agréés, de nombreux utilisateurs avaient eu la désagréable surprise de ne plus pouvoir utiliser leur précieux appareil. Un message nommé erreur 53 leur indiquait en effet que leur matériel avait été compromis.

pixabay réparation smartphone


Par sécurité, il se retrouvait donc bloqué et complètement inutilisable. Le principal composant à l'origine du problème était le lecteur d'empreintes Touch ID. Suite au scandale de l'erreur 53, Apple a lancé un programme d'indemnisation auprès de 5 000 utilisateurs d'iPhone et iPad ayant été impactés par le blocage.

Apple condamné plusieurs fois en Australie


Entre février 2015 et février 2016, ce ne sont pas moins de 275 utilisateurs australiens qui ont eu la joie de voir leur terminal impacté par l'erreur 53. Suite à une plainte déposée à l'ACCC, la commission australienne de la concurrence a statué en faveur des plaignants, infligeant ainsi une amende de 9 millions de dollars australiens à la firme de Cupertino, soit 5.7 millions d'euros.

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que le géant américain se voit condamné en Australie par l'ACCC. En 2017, la commission avait refusé que les trois plus grosses banques passent un marché collectivement pour la mise en place d'Apple Pay. En 2012, la société californienne écopait d'une amende de 2.3 millions de dollars australiens pour avoir jeté le flou sur les possibilités 4G de certains de ses iPad. Gageons que ce n'est pas la dernière fois qu'Apple se fera recadrer sur le sol australien !

Modifié le 20/06/2018 à 11h15
scroll top