64 % des produits Apple vendus sont toujours utilisés

le jeudi 01 mars 2018
En rompant avec la tradition de mesurer les succès de sa firme par le nombre d'unités écoulées, Tim Cook, le PDG d'Apple, a commencé la présentation des résultats du 4e trimestre 2017 par annoncer le nombre de produits vendus toujours en utilisation, et le chiffre est encourageant !

De tous les produits Apple jamais vendus (iPhone, iPad, Apple Watch, Mac, iPod), 1,3 milliard d'entre eux sont toujours utilisés.

En deux ans, le nombre de produits Apple « actifs » a augmenté de 300 millions


Apple n'annonce pas systématiquement la proportion de ses produits en utilisation : dans son histoire, la firme l'a fait deux fois seulement : une fois en janvier 2016 et la seconde fois fin février 2018. Et l'information aurait bien pu passer inaperçue, si Horace Dediu, fondateur et PDG d'Asymco, ne lui avait pas dédié un article sur le site de sa société.

En janvier 2016, le nombre de produits « actifs » s'établissait à 1 milliard. Depuis, Apple a vendu 586,7 millions d'unités supplémentaires, tandis que le nombre de produits en utilisation a augmenté de 300 millions. En se servant de ces chiffres, Horace Dediu a calculé le pourcentage de produits Apple toujours en utilisation, et est arrivé au chiffre de 64 %. Par ailleurs, en comparant différentes périodes, il a remarqué que ce chiffre était étonnamment stable, et ne cessait de progresser depuis 2013.

00c8000002304272-photo-t-l-phones-mobiles-apple-iphone-3g-s-16go-noir.jpg_cropped_0x0


Les chiffres le montrent : Apple parvient bien à satisfaire ses clients


Ce chiffre nous prouve que malgré ce qu'on aurait pu croire (surtout avec la polémique ayant éclaté fin 2017 sur le ralentissement des iPhone), et malgré le nombre élevé d'iPhone et iPad définitivement débranchés (sans doute les modèles de première génération), la durée de vie des produits Apple est en réalité très élevée.

Dans son article, Horace Dediu cite Edward Deming, un grand statisticien américain du 20e siècle, selon qui les deux chiffres qui définissent le mieux la santé d'une entreprise ne figurent pas dans son rapport annuel. Le premier est la valeur d'un client content (qui peut acheter une deuxième voire une troisième fois et recommander l'entreprise à son entourage), et le second est la valeur d'un client insatisfait (qui n'achètera plus et parlera de son expérience négative à son entourage). Les chiffres annoncés par Apple laissent donc penser que la proportion de ses clients satisfaits doit donc être élevée.

Voir aussi :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36