Obsolescence programmée : Apple visé par une enquête en France

09 janvier 2018 à 10h36
0
L'affaire des iPhone ralentis lorsque les batteries sont vieilles, mini-scandale ayant explosé fin 2017, commence à faire des remous en France. Le géant de Cupertino est désormais visé par une enquête pour obsolescence programmée après que l'association Hop a déposé une plainte. Hop, acronyme pour Halte à l'obsolescence programmée, vise justement à faire punir ces pratiques.

L'obsolescence programmée reste toutefois compliquée à prouver mais de plus en plus de pays et d'associations ciblent ces pratiques d'entreprises qui visent à vendre plus de produits, ce qui augmente le nombre de déchets.

Les iPhone anciens ralentis

L'affaire avait explosé fin 2017 et avait confirmé le ressenti des utilisateurs d'iPhone depuis des années. Selon eux, leur iPhone était moins performant dès lors qu'un nouveau modèle sortait. La raison : inciter les consommateurs à abandonner leur vieil appareil pour le nouveau, même si leur ancien iPhone fonctionnait encore très bien. Une théorie qualifiée souvent de « complotiste » mais qui s'est révélée être vraie.

Apple a confirmé la pratique : lorsqu'un iPhone a une batterie trop ancienne, un processus intégré à iOS ralentirait le processeur et réduirait de fait la puissance du smartphone. Apple a justifié le procédé par sa volonté de rallonger la durée de vie de la batterie mais, face au tollé provoqué sur Internet, le géant de Cupertino a fortement réduit le prix du changement de batterie partout dans le monde. Une décision insuffisante pour Hop qui a porté plainte le 27 décembre 2017.

01F4000008756080-photo-applefirmware.jpg


Le Parquet de Paris ouvre une enquête pour « tromperie et obsolescence programmée »

La plainte de l'association Hop a été jugée recevable, si bien que le 5 janvier 2018, une enquête préliminaire a été ouverte. La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a même ajouté un chef d'accusation : Hop n'a en effet porté plainte que pour l'obsolescence programmée mais le Parquet vise aussi le chef de « tromperie ».

Dans sa plainte, Hop avait répété les arguments classiques contre l'obsolescence programmée : la volonté d'augmenter les ventes en rendant obsolètes plus rapidement les anciens modèles. C'est la première enquête dans cette affaire en France mais les problèmes d'Apple ne devraient pas s'arrêter là : plusieurs plaintes et actions de groupe ont été lancées aux Etats-Unis, premier marché du géant à la pomme.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top