La stratégie d'Apple avec iOS en entreprise pourrait être la bonne

01 juin 2018 à 15h36
0
Les tablettes restent timides en entreprise, une situation qu'espère renverser Apple avec son partenariat avec IBM. Déjà dominant, l'américain espère maintenant grossir la taille du gâteau.

Apple reste le chouchou des entreprises dans la mobilité, et cela se confirmera en 2015. Une étude menée par Piper Jaffray auprès de 112 directeurs des systèmes d'information (DSI) d'entreprises américaines conclut que 98% d'entre elles affirment supporter iOS. Derrière ce terme flou, nous supposons que ces sociétés sont en mesure de se connecter sur ces terminaux, ou bien d'y déployer des applications.


0230000007843197-photo-ipad-ibm.jpg


Derrière, 79% des DSI déclarent supporter Android, 58% Windows (Phone ?) et 24% BlackBerry. Aujourd'hui déjà, Apple est le mieux implanté dans les parcs mobiles des entreprises, avec un taux de pénétration de 89% (parmi les sociétés équipées en smartphones), contre 57% pour Google, 30% pour Microsoft (sur mobile) et 25% pour BlackBerry. Selon Good Technology, la sortie des iPhone 6 et 6 Plus à l'automne 2014 ont permis à Apple de regagner des parts de marché sur Android - 85% des activations concernent cependant l'iPhone 6.

Gene Munster, analyste au sein de la banque d'investissement Piper Jaffray, considère qu'« au fil du temps, la part de marché des terminaux iOS en entreprise surpassera celle cumulée des autres smartphones, étant donné que le prix est moins un problème à l'échelle d'une entreprise (qu'à celle d'un particulier, ndlr) ».

La tablette encore timide en entreprise

Sur les tablettes, iOS a aussi remporté la bataille. Good Technology rapportait fin 2014 qu'Apple comptait pour 89% des activations de tablettes en entreprise, devant Android. Si la part de marché est satisfaisante, c'est la taille du gâteau qu'Apple espère augmenter en 2015, en séduisant plus de professionnels. Dans une étude IDC en France en 2014, seulement 10% des salariés sondés disaient avoir une tablette d'entreprise. Ici, Piper Jaffray affirme que 18% des entreprises interrogées (sur un petit panel, certes) utilisent des tablettes.

A priori, la tablette professionnelle en a encore sous la pédale. Sauf que les intentions d'achat s'amenuisent ! Alors que 60% des DSI prévoyaient de déployer ce type d'appareils auprès de leurs équipes en 2014, ce taux est passé à 50% pour 2015. Un repli que Gene Munster impute à la concurrence des Ultrabook, toujours plus fins et performants, et des phablettes, qui remplacent dans certains cas aussi bien la tablette que le smartphone.

Des opportunités à confirmer pour Apple

Néanmoins, Piper Jaffray pressent de grosses opportunités pour Apple qui, en 2014, a noué un partenariat avec IBM prévoyant de déployer une centaine d'applications métiers. En décembre, une salve de dix outils ont déjà été mis à disposition, pour les banques, les compagnies aériennes ou bien les services de sécurité. Chaque application est personnalisable à l'organisation, et peut être mise à jour par le biais du cloud d'IBM.

Si Apple tire son épingle du jeu, il n'est pas dit que l'entreprise sauvera ses ventes globales de tablettes, qui évoluent dans un marché déjà essoufflé. Surreprésentée auprès des commerciaux, la tablette ne correspond pas forcément aux besoins des industries. C'est ce que des anciens de Dell avaient compris en fondant Motion Computing en 2001 et destinant ses appareils à la construction ou à l'inspection et au diagnostic.


A lire également :

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
L'Ukraine dans le noir à cause d'un virus informatique ?
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Haut de page