Un tribunal allemand déclare illégaux les « Dash buttons » d'Amazon

Par
Le 14 janvier 2019
 0
amazon dash button retaillé

Les petits appareils d'Amazon, appelés « Dash buttons », sont considérés comme illégaux par la justice allemande, qui leur reproche de ne pas respecter la législation en matière de protection du consommateur.

Les Dash Buttons, configurés et gérés via l'appli Amazon et reliés au Wi-Fi, permettent de commander vos produits favoris en appuyant simplement dessus. Leur utilisation a été contestée en Allemagne et, outre-Rhin, la justice a pris la décision de les déclarer illégaux le 10 janvier, considérant qu'ils ne donnaient pas assez d'informations sur le produit commandé ni sur son prix, ce qui est contraire à la législation sur la protection du consommateur.


Le bouton Dash « désavantage le consommateur »

Ariel, Pampers, Signal, Gillette, Duracell, Nivea, Durex, M. Propre, Tassimo... Les Dash buttons existent par dizaines en France, mais aussi en Allemagne. Lancé en 2015 pour les abonnés Amazon Prime, le Dash button « désavantage le consommateur », estime l'association allemande à l'origine de la plainte.

Cette décision a été prise après qu'une plainte a été déposée par un organisme régional de surveillance de la protection du consommateur à l'encontre d'Amazon. Celle-ci indiquait que les boutons ne respectent pas la législation en vigueur et que les clients du géant du commerce en ligne ignorent ce qu'ils doivent exactement régler au moment de la transaction.

Amazon, déjà sous le coup d'une enquête

Amazon, de son côté, a estimé avoir été convaincu « que le bouton Dash est conforme à la loi allemande ». La société américaine entend contester cette décision, qui l'étonne. Un porte-parole d'Amazon considère que cette décision « n'est pas seulement hostile à l'innovation. [Elle] empêche également les clients de décider, en connaissance de cause, si un service tel que le bouton Dash leur procure une expérience de magasinage pratique ».

La firme de Jeff Bezos est déjà dans le viseur des autorités allemandes, qui mènent actuellement une enquête au sujet d'un abus de position dominante, comme nous l'évoquions sur Clubic fin novembre.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Amazon

scroll top