Le programme de reconnaissance faciale d'Amazon testé par les services d'immigration

Alexandre Boero Contributeur
24 octobre 2018 à 16h29
0
IA Reconnaissance Faciale
Shutterstock.com

Des responsables de la société de Jeff Bezos discuteraient activement de la mise en place du procédé avec les services d'immigration des États-Unis.

Il y a quelques mois, nous avions appris l'existence d'une API mise en place par Amazon Web Services (AWS), baptisée Rekognition. La technologie, qui repose sur l'intelligence artificielle, est capable d'identifier, d'analyser et de suivre jusqu'à 100 personnes sur une même image et en temps réel.

Un programme critiqué... mais qui suit son cours


Mais malgré le scandale et les sévères critiques de l'Union américaine pour les libertés civiles, qui reprochait déjà son utilisation par la police de l'Oregon et de la Floride aux USA, Amazon persiste et signe. Le Daily Best vient d'affirmer cette semaine que la technologie est actuellement à l'étude par l'ICE (United States Immigration aux Customs Enforcement), l'agence de l'immigration fédérale américaine.

Des mails confirmant des rencontres entre des employés d'AWS et l'agence fédérale californienne ont même été publiés par nos confrères de Bloomberg.

La reconnaissance faciale est loin d'avoir fait ses preuves


Si l'on en croit le porte-parole de l'ICE, Matthew Bourke, l'agence n'aurait pas de contrat en cours avec Amazon. Mais les enquêteurs de la sécurité intérieure d'ICE sont des habitués, puisqu'ils ont à plusieurs reprises utilisé la reconnaissance faciale par le passé, notamment pour mener des enquêtes criminelles. Ces technologies sont pourtant encore loin d'être fiables : en 2015 - et ce n'est qu'un triste exemple -, le système de marquage photo de Google avait confondu certaines personnes noires avec des gorilles.

À l'inverse de Google, qui ne prolongera pas son contrat avec le département américain de la défense en matière d'analyse des séquences vidéo de drones, Amazon compte bien continuer à soutenir le Pentagone, comme l'affirmait Jeff Bezos lui-même au début du mois d'octobre.

Modifié le 24/10/2018 à 20h38
7 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
scroll top