La reconnaissance faciale d’Amazon utilisée par la police américaine

Par
Le 23 mai 2018
 0
Rekognition est l'un des projets d'Amazon peu connus du grand public. Il s'agit d'une API de reconnaissance faciale en temps réel introduite en 2016 dans AWS, l'offre cloud d'Amazon. Cette technologie est notamment utilisée par Pinterest pour la reconnaissance et l'analyse d'objets, ou plus récemment par Sky News à l'occasion du mariage royal, afin de reconnaître les invités.

Un récent rapport de l'American Civil Liberties Union révèle que Rekognition est utilisé par la police d'Orlando et dans le comté de Washington depuis 2017. À Washington, le bureau du shérif utilise ce système pour vérifier les photos de suspects non identifiés avec une base de données de photographies de la prison du comté.

amazon rekognition


Une technologie puissante et... dangereuse ?


Grâce à l'intelligence artificielle, Rekognition est capable d'identifier, de suivre et d'analyser les personnes en temps réel et reconnaître 100 personnes sur une même image.

Pour Amazon, cette technologie est un « cas d'utilisation commun » qui permet un suivi des personnes « facile et précis ». Rekognition est capable d'identifier les personnes dites d'intérêt, c'est-à-dire les personnes soupçonnées ou recherchées par le gouvernement.

amazon rekognition


Et la vie privée dans tout ça ?


Ce système soulève de sérieuses questions quant à la vie privée des gens. Le suivi et l'identification systématique des individus par des gouvernements inquiète de nombreuses associations et personnalités publiques. Jeff Talbot, député et porte-parole du bureau du shérif, a ainsi cherché à calmer les craintes en ajoutant : « Nous voulons que notre communauté locale soit consciente de ce que nous faisons, de la manière dont nous l'utilisons pour résoudre les crimes. »

L'ACLU et plusieurs organisations de droits civiques ont demandé à Amazon d'arrêter de fournir Rekognition aux gouvernements. L'ACLU explique qu'en « automatisant la surveillance de masse, les systèmes de reconnaissance faciale comme Rekognition menacent cette liberté, ce qui constitue un danger particulier pour les communautés déjà injustement ciblées dans le climat politique actuel. »

Sans surprise, Amazon a refusé de commenter ces révélations, alors que l'entreprise s'était publiquement opposée à la surveillance secrète du gouvernement.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Amazon

scroll top