Reconnaissance faciale : à Cardiff, Big Brother se trompe 92% du temps

07 mai 2018 à 14h36
0
Lors de la finale, l'an dernier, de la Ligue des Champions opposant le Real Madrid à la Juventus Turin, les caméras de la police galloise ont identifié 2 470 criminels dans la foule des visiteurs. Après contrôle, seuls 173 se sont avérés posséder en fait un casier judiciaire.

Un taux d'échec record malheureusement fréquent au Pays de Galles. A se demander si la technologie, censée soulager la police, ne lui complique pas finalement la tâche.

Big Brother serait-il un peu myope ?

Ce sont des chiffres qui posent question. Lors de la finale de Champion's League l'an dernier à Cardiff, la police a passé au crible les images des caméras de surveillance de la ville, des gares et de l'aéroport. Elle a ainsi scanné les visages de 170 000 visiteurs venus le temps d'un weekend dans la capitale galloise.

Dans cet immense panel, l'algorithme policier de reconnaissance faciale s'est surpassé en identifiant pas moins de 2 470 criminels, dont les visages correspondaient supposément aux photos contenues dans la base régionale de données des casiers judiciaires, ou dans celle d'Interpol.

Fotolia caméra surveillance intérieur


La reconnaissance faciale est-elle efficace ?

Il semblerait que le Big Brother britannique ait besoin de lunettes : après vérification sur les criminels potentiels repérés, 2 297 n'avaient en réalité rien à se reprocher. Un honorable taux d'échec (« false positive rate ») de 92 %, donc.

Ce n'est pas une première fois que l'outil de reconnaissance faciale fait des siennes au Pays de Galles. Selon le magazine WIRED, qui a compilé des données relatives au système de surveillance gallois, les caméras s'étaient aussi trompées dans les grandes largeurs lors d'un match de boxe, avec 90 % de taux d'échec. Idem pour un match de rugby, avec 87 % d'erreurs.

La police galloise défend malgré tout son algorithme en expliquant que tous les système de reconnaissance faciale commettent des erreurs, et que personne n'a (à ce jour) été arrêté après émission d'un faux positif.

Depuis son déploiement l'an dernier, l'algorithme a identifié 2 000 visages et permis un peu plus de 450 arrestations. Reste à savoir si, avec des taux d'échec aussi élevés, la machine n'est pas un boulet pour les forces de police, les obligeant à un fastidieux et chronophage travail de contrôle.

Source : WIRED.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top