Blippar : la reconnaissance faciale à la portée de tous

10 décembre 2016 à 14h51
0
Cette situation vous est peut-être déjà arrivée : vous êtes en ville et vous voyez une personne que vous semblez connaître, mais impossible de savoir de qui il s'agit. L'application Blippar se propose de vous aider.

La solution vient du Royaume-Uni et s'appelle Blippar. Il s'agit d'une nouvelle application qui utilise la reconnaissance faciale pour vous donner toutes les informations que vous cherchez sur une personne, à commencer par ses nom et prénom.

Une application pour savoir tout sur tout le monde

Blippar fonctionne tout simplement grâce à la caméra de votre téléphone : pointez-la vers la personne dont vous cherchez l'identité et lancez l'appli, elle se chargera du reste. Si la personne est dans la base de données de Blippar, elle vous donnera la réponse que vous cherchez... Et vous pourrez dire sur les réseaux sociaux avoir croisé telle ou telle star.

Lors de son lancement au Royaume-Uni, lundi 5 décembre 2016, Blippar intégrait déjà quelque 70 000 profils de personnalités connues, des stars du show-biz aux politiciens. Mais l'application a déjà prévu la suite des événements : chacun pourra, s'il le veut, insérer ses propres données et sa propre photo pour que l'on puisse le reconnaître dans la rue. Sans surprise, les défenseurs de la vie privée s'inquiètent déjà des dérives qu'une telle application peut avoir dans les mains de n'importe qui.

08615070-photo-blippar-application.jpg

La fin de la vie privée ?

Avec Blippar, en somme, il suffira de pointer la caméra vers un inconnu dans la rue et d'avoir toutes ses données. Ce pourrait être alors la fin de l'anonymat dans la vie réelle et, surtout, la fin de la vie privée de tout un chacun. Bien que l'application ne soit sans doute pas aussi puissante que les logiciels utilisés par les services de renseignement, Blippar a de quoi soulever des questions.

L'idée d'une reconnaissance faciale à portée de tout le monde avait déjà soulevé des questions pour le projet Google Glass, abandonné depuis. La firme de Mountain View avait alors interdit toute application de ce type pour protéger la vie privée des utilisateurs et, surtout, éviter des potentiels procès.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Android 12 : bientôt une corbeille sur nos smartphones ?
Vous pouvez lancer les programmes dans la barre des tâches via des raccourcis clavier sur Windows 10
Salon auto de Shanghai : le Mercedes EQB se révèle en détail
Apple : les nouveaux iPad dévoilés demain ?
Accident mortel pour les passagers d'une Tesla sans personne au volant
Volkswagen a dévoilé son modèle électrique ID.6 au Salon de Shanghai
Fitbit lancerait un nouveau bracelet connecté « élégant » sobrement nommé Fitbit Luxe
L'Apple Mac mini (2020) dans sa version 256 Go en promotion (-10%)
La pénurie de semi-conducteurs met à l’arrêt les usines de Stellantis (Peugeot/Citroën)
Pour la 6G, Huawei veut repenser le Web afin d'appliquer plus facilement la censure
Haut de page