Amazon encore bousculé par une affaire de pratiques anti-syndicats

Par
Le 19 octobre 2018
 0
whole foods market

Bernie Sanders et Elizabeth Warren demandent des comptes à Amazon ! Les deux sénateurs souhaitent mettre en lumière l'affaire de la vidéo de formation antisyndicale qui aurait été distribuée aux responsables de sa filiale Whole Foods Market.

Amazon aurait-il mis au point une campagne antisyndicale ?

Grâce à un article publié par le média Gizmodo à la fin du mois dernier, on apprenait qu'Amazon aurait produit et distribué une vidéo de formation de 45 minutes aux forts penchants anti-syndicats destinées aux directeurs et chefs d'équipes du groupe Whole Foods Market.

Toutefois, afin de conserver l'anonymat de sa source, Gizmodo n'a révélé que certains extraits troublants de la vidéo. On pouvait notamment y voir une animation qui explique : « Nous ne pensons pas que les syndicats soient dans l'intérêt de nos clients, de nos actionnaires ou plus important encore, de nos associés. Notre modèle d'entreprise repose sur la rapidité, l'innovation et l'obsession de la clientèle, ce qui n'est pas compatible avec un syndicat ».

La firme de Jeff Bezos avait alors rétorqué que le média américain tentait de « dramatiser » en sélectionnant seulement quelques « points particuliers » de la vidéo.

Sanders et Warren craignent le pire

Dans une lettre envoyée mardi 16 octobre à la direction d'Amazon, les deux sénateurs réclament que la lumière soit faite sur cette affaire et demandent à ce que la vidéo concernée soit dévoilée dans son intégralité, ainsi que la liste des magasins Whole Foods où elle aurait été visionnée, mais aussi des détails sur les cabinets d'avocats ou les sociétés de conseil qui auraient pu venir en aide à Amazon pour l'élaboration de cette « formation ».

Ils demandent également à connaitre toutes les informations complémentaires relatives aux organisations syndicales au sein de Whole Foods, ainsi que toutes instructions qui auraient pu être transmises à des chefs d'équipe. L'objectif est de savoir si des salariés ont pu être licenciés ou faire l'objet de représailles pour avoir dénoncé certaines conditions de travail.

Interrogé à propos de la lettre des deux sénateurs, un représentant d'Amazon a déclaré : "Nous avons reçu la lettre des sénateurs Sanders et Warren et nous y répondrons directement. Amazon respecte les droits individuels des employés et a une politique de porte ouverte qui encourage les employés à faire part de leurs commentaires, de leurs questions et de leurs préoccupations. Nous sommes fermement convaincus que cette connexion directe est le moyen le plus efficace de comprendre les besoins de notre personnel et de répondre à ses besoins. "

Warren et Sanders pensent que cette vidéo de formation peut contraindre les chefs d'équipes de Whole Foods à outrepasser la loi nationale sur les relations de travail. Divulgués par Gizmodo quelques jours avant l'augmentation à 15 $ de l'heure du salaire des employés d'Amazon, chose qu'ont appréciée les sénateurs, ils écrivent tout de même dans leur lettre :
" Il est important de reconnaître que les droits des travailleurs ne s'arrêtent pas au salaire minimum. Augmenter le salaire de vos travailleurs les moins payés, bien qu'importants, ne vous donne pas laissez-passer pour vous engager dans un comportement antisyndical potentiellement illégal. "

Modifié le 18/10/2018 à 16h03

Les dernières actualités Amazon

scroll top