Après Aigle Azur, c'est au tour d'XL Airways de déposer le bilan

Alexandre Boero Contributeur
20 septembre 2019 à 10h09
0
xl-airways.png
© Crédits photo : XL Airways

Jeudi après-midi, la compagnie XL Airways a demandé à être placée en redressement judiciaire alors que dans le même temps, Air France a renoncé à reprendre Aigle Azur.

Un vrai jeudi noir. Ce 20 septembre, Air France et le groupe Dubreuil, en pole position pour reprendre Aigle Azur, ont finalement jeté l'éponge, ne laissant plus que quatre candidats dans la course. Problème, il s'agissait de la seule offre viable. Un peu plus tard dans la journée, une autre compagnie française, XL Airways - 600 salariés - a annoncé l'arrêt des ventes de billets à compter de jeudi soir.

XL Airways a mis fin à la vente de billets

XL Airways était plongée dans des difficultés financières certaines depuis 2018. Mais jeudi se tenait un comité d'entreprise extraordinaire du côté de la compagnie, dont l'ordre du jour était on ne peut plus dramatique : « une information-consultation sur un dépôt de déclaration de cessation des paiements et une demande d'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire ».


Cela fait plusieurs mois que les dirigeants de l'entreprise française négocient avec différents repreneurs. Hélas sans succès. Ce vendredi, la compagnie est placée sous la protection du tribunal de commerce de Bobigny, où une première audience se tiendra dès lundi, en présence des syndicats. Les repreneurs ont désormais jusqu'au 27 septembre pour présenter leur offre.

Avec une trésorerie nulle, XL Airways a indiqué, sur son site internet, être « dans l'obligation d'arrêter ses ventes à compter du 19 septembre 2019 ». Si les vols de ce week-end seront finalement assurés, certains voyages pourraient être annulés dès le 23 septembre. La compagnie met un numéro vert à disposition des passagers (+33.3.51.86.00.51).

Rien de viable à l'horizon pour Aigle Azur

Puisqu'il n'y a pas que les bonnes nouvelles qui n'arrivent jamais seules, mais aussi les mauvaises, la deuxième compagnie française, Aigle Azur, semble être dans l'impasse. La seule offre considérée comme viable, celle d'Air France et du groupe Dubreuil, a été retirée.

Parmi les quatre offres restants (Vueling, Guérin, Lu Azur, Danan), qui ont d'ailleurs peu de chances de déboucher sur une issue positive, celle de Lionel Guérin et Philippe Micouleau n'inspire pas à la confiance. S'ils annoncent un financement de 20 millions d'euros et une reprise de la majeure partie de l'activité (787 salariés sur les 1 150 que compte la compagnie), leur offre reste conditionnée à l'obtention d'un prêt de 15 millions d'euros de l'État, remboursable sur sept ans.

Le tribunal de commerce doit se prononcer le 27 septembre, après la présentation des offres restantes, le lundi 23. Mais l'avenir s'assombrit un peu plus pour Aigle Azur.

Source : Tour Hebdo et Tourmag
Modifié le 20/09/2019 à 10h24
5 réponses
6 utilisateurs

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top