AMD se lance dans la construction du superordinateur le plus puissant au monde avec Cray

Par Aymeric GR
le 09 mai 2019 à 10h38
0
Superordinateur

Les États-Unis sont peut-être sur le point d'acquérir le supercalculateur le plus puissant du monde.

Cray Computing et AMD construisent une machine hors norme, nommée Frontier, en collaboration avec le laboratoire national Oak Ridge. Le système devrait faire ses débuts en 2021. La même année, il est prévu que Cray et Intel livrent le supercalculateur Aurora au Laboratoire national de l'Argonne.

Une performance record


« La performance record de Frontier assurera la capacité de notre pays, les États-Unis, à diriger le monde de la science, qui améliore les vies et la prospérité économique de tous les Américains et du monde entier », a déclaré le secrétaire à l'Énergie, Rick Perry, dans un communiqué. « Frontier accélérera l'innovation en matière d'intelligence artificielle, en fournissant aux chercheurs américains des données et des ressources informatiques de classe mondiale, afin de garantir la réalisation des prochaines grandes inventions aux États-Unis ».

Le Directeur général de Cray, Pete Ungaro, a déclaré qu'à 1,5 exaflops, Frontier disposera de la puissance combinée des 160 plus grands supercalculateurs actuels dans le monde. Pour information, un exaflop équivaut à un quintillion de calculs par seconde. À titre d'exemple, si 7 milliards d'êtres humains effectuaient un calcul par seconde en même temps, il faudrait alors plus de six ans pour effectuer autant de calculs que Frontier serait capable de faire... en une seconde.



Une machine à intelligence artificielle à puissance inégalée


Thomas Zacharia (Directeur du laboratoire national d'Oak Ridge), a déclaré que ce serait « de loin la machine la plus chère jamais achetée », avec une valeur de plus de 600 millions de dollars. Oak Ridge abrite également Summit, qui est le détenteur actuel du record de calcul.

Frontier utilisera le système de super ordinateur Shasta de Cray, l'interconnexion Slingshot, ainsi que les processeurs graphiques et les processeurs EPYC de AMD.

Les sociétés travaillent ensemble sur des outils de programmation pour aider les développeurs à exploiter le pouvoir du supercalculateur. Cray, AMD et Oak Ridge ont ainsi développé conjointement un environnement personnalisé pour ce matériel : Frontier occupera presque le même espace que deux terrains de basketball, inclura 90 km de câbles et disposera d'une bande passante réseau suffisante pour télécharger 100 000 films HD... en une seule seconde. La science s'y intéressera aussi très probablement à l'avenir.

La concurrence en termes de supercalculateurs reste néanmoins élevée au niveau international. La Chine pourrait convaincre les États-Unis d'être le premier pays à utiliser un tel super calculateur : le National Supercomputing Center envisage d'en construire un d'ici fin 2020 ou début 2021. Le Japon souhaite également en construire un d'ici 2021, et l'Europe d'ici 2022 ou 2023.

Modifié le 14/05/2019 à 13h58
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Le salaire médian d'un stagiaire chez Facebook est de... 8000 dollars par mois
Microsoft brevette un système automatisé de génération de carnet de voyage
Un nouveau kilo, Huawei, SFR, Parcoursup : les actualités tech' de la semaine
LG veut être neutre en émissions carbone d'ici à 2030 et explique comment
Star Wars : après l'échec de Solo, Lucasfilm abandonne les spin-off
Comparatif 2019 : quels processeurs pour jouer et travailler ?
Où en est la législation française sur les travailleurs d'Uber, Deliveroo et consorts ?
Des capteurs inspirés des araignées pour permettre aux drones de réagir plus vite
Chine : une sonnerie de téléphone pour stigmatiser les citoyens endettés
Google lance la livraison de repas directe depuis Search, Maps et l'Assistant
scroll top