Les USA développent leur supercalculateur pour la recherche médicale et environnementale

Mathieu Grumiaux Contributeur
19 mars 2019 à 21h33
0
Aurora

Intel va développer pour les États-Unis ce premier supercalculateur baptisé Aurora. La puissance extraordinaire de cette machine va être utilisée dans des travaux d'intelligence artificielle qui serviront à la recherche médicale, énergétique et environnementale.

Le secrétaire à l'Énergie Rick Perry a annoncé lors d'une cérémonie la construction d'Aurora, un supercalculateur exascale qui sera le premier du genre développé dans le pays.

Un projet développé par Intel pour contrecarrer la Chine


C'est Intel qui se chargera de sa conception, avec un budget de 500 millions de dollars et l'objectif d'une finalisation et d'une première utilisation à la fin de l'année 2021. Le projet a déjà été annoncé en 2015, mais c'est en 2017 que le supercalculateur prévu à l'origine est passé à l'échelle exascale.

L'informatique exascale est la possibilité pour un ordinateur de réaliser plus d'un milliard de milliard d'opérations à la seconde. La Chine est particulièrement au point sur le sujet et un article paru en 2018 dans la revue Science rapportait que les deux premiers supercalculateurs chinois étaient plus puissants que les 21 détenus par le Département de l'Énergie.

Le supercalculateur américain Summit a depuis récupéré le titre d'ordinateur le plus puissant du monde, mais dans cette bataille stratégique qui s'amorce dans les prochaines années autour de l'intelligence artificielle, les États-Unis ne souhaitent pas perdre leur leadership.

Le supercalculateur utilisera des modèles de machine learning pour faire avancer la recherche


C'est d'ailleurs pour concevoir et utiliser des modèles de machine learning que sera utilisée Aurora une fois sa conception achevée. Plus de 100 applications sont déjà en cours de réalisation dans les laboratoires nationaux répartis sur le territoire américain.

La puissance de calcul sans limites promise par le supercalculateur sera utile dans des domaines de recherche variés comme la science des matériaux, et en particulier la construction de meilleurs matériaux pour les batteries et ceux utiles aux énergies alternatives comme l'énergie solaire, éolienne et nucléaire.

Aurora devrait être utilisée par les chercheurs dans l'étude et les prévision du changement climatique. Un développement commandé par le ministère des Anciens Combattants souhaite également utiliser l'ordinateur pour déterminer, grâce à l'IA, les facteurs de risque menant les militaires au suicide et les pratiques d'intervention à adopter pour un meilleur accompagnement.

« D'une manière général, nous pensons que cela va créer une nouvelle vague d'accélération dans de nombreux domaines de la science, de la technologie et des soins de santé » explique Rick Stevens, Directeur adjoint du laboratoire d'Argonne et partenaire d'Intel dans le développement d'Aurora.

Source : The Verge

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top