Le projet Clover, ou comment TikTok entend stocker vos données dans une enclave européenne

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, chargé de l'actu.
Publié le 08 mars 2023 à 18h10
© Shutterstock / Clubic
© Shutterstock / Clubic

TikTok veut montrer patte blanche et ouvrir deux nouveaux centres de données en Irlande et en Norvège pour renforcer la protection des données de ses utilisateurs européens.

La désormais incontournable application de vidéos courtes TikTok, propriété du géant chinois ByteDance, se sait en difficulté aux États-Unis, où son interdiction est discutée. En Europe, la plateforme a souvent été critiquée, mais elle multiplie les gestes pour gagner en crédibilité et ainsi rassurer les autorités et les utilisateurs. Concernant les données personnelles de ces derniers justement, TikTok, qui compte actuellement 150 millions d'utilisateurs mensuels sur le Vieux Continent, vient de faire une annonce très importante.

Se conformer aux lois et réglementations européennes en vigueur sur la protection des données

TikTok a en effet dévoilé ce mercredi 8 mars les contours de son « projet Clover », une initiative orientée vers le stockage et la sécurité des données de ses utilisateurs européens. L'idée ? Créer une « enclave européenne sécurisée pour les données de ses utilisateurs au Royaume-Uni et dans l'ensemble de l'Espace économique européen ».

L'entreprise a l'intention d'introduire des passerelles de sécurité qui encadreront à la fois l'accès des employés aux données des utilisateurs de l'application en Europe et au Royaume-Uni, mais aussi leur transfert, une épineuse question chère à la Commission européenne.

« Tout accès aux données sera non seulement conforme aux lois sur la protection des données en vigueur, mais devra également passer par ces passerelles de sécurité et contrôles supplémentaires », s'engage TikTok. Mais la firme veut aller plus loin et faire acte de transparence. Elle promet de choisir un tiers européen qui sera chargé de superviser la protection des données, de contrôler les flux de données et d'effectuer des vérifications indépendantes, outre le signalement de tout incident potentiel. Le nom de ce partenaire n'a pas encore filtré, mais TikTok s'engage aussi à davantage travailler la « pseudonymisation » des données personnelles.

Les données des utilisateurs européens de TikTok seront bientôt stockées par défaut en Europe

En ce qui concerne le stockage des données, TikTok a déjà ouvert tout récemment son tout premier data center sur le sol européen, à Dublin. L'annonce de la construction d'un deuxième, puis d'un troisième centre de données, qui était dans l'air, a officiellement été confirmée par TikTok le 8 mars. Le deuxième data center de la firme sera lui aussi installé à Dublin, et le troisième en Norvège, dans la région de Hamar.

Ce dernier site n'a d'ailleurs pas été choisi au hasard, puisqu'il sera alimenté en énergie renouvelable à 100 %, grâce à l'hydroélectricité locale. Il recyclera la chaleur excédentaire qu'il mettra à disposition des activités de la région. De plus, il bénéficie d'un climat plus frais, ce qui permettra d'utiliser un refroidissement plus naturel, améliorant son efficacité énergétique.

TikTok a démarré le stockage des données de ses utilisateurs européens en Irlande, avec un processus qui se poursuivra jusqu'en 2024. Une fois achevés, les trois centres de données deviendront le lieu de stockage des utilisateurs par défaut.

  • Interactions faciles
  • Réseau social engageant
  • Très divertissant

TikTok est une application de médias sociaux principalement axée sur la création et le partage de courtes vidéos. TikTok est devenu rapidement populaire auprès d'un large public, notamment chez les jeunes. L'application permet aux utilisateurs de créer des vidéos allant jusqu'à 3 minutes, souvent caractérisées par de la musique, du lip-sync, de la danse, des sketches comiques, et d'autres formes de performances expressives.

TikTok
Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (6)
Sodium

Ouf, il y aura donc AU MOINS une copie supplémentaire de ces données en Europe, nous sommes sauvés…

iodir

Je préfère que ça soit stocké seulement en Chine. La Chine, c’est loin et ça n’a aucun pouvoir sur moi. L’Europe, et donc la France, c’est près et ça a du pouvoir sur moi.

max6

citation
"elle promet de choisir un tiers européen qui sera chargé de superviser la protection des données, de contrôler les flux de données et d’effectuer des vérifications indépendantes, "

Alors cela c’est vraiment rassurant ils vont payer un tiers pour nous rassurer.
C’est comme si les voleurs de voiture payaient de leur poche la police pour qu’elle s’assure qu’il n’y a pas de vol de voiture, très crédible tout cela .
Ou est « l’indépendance du tiers » s’il dépend financièrement de celui qu’il doit contrôler?
foutage de gueule

Anth

qu’on banisse cette app. même chemin que les US.

Kriz4liD

Tu banniras aussi Instagram Facebook et consorts ?? Hein ? NSA , PRISM , on oublie vite a ce que je vois…

keyplus

la norvege c est pas dans l ue et l irlande c est la platforme off shore des entreprises américianes