Les bots russes également mêlés à la propagande anti-vaccination sur Twitter

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
27 août 2018 à 11h22
14
Antivax

Des comptes appartenant à l'agence russe de désinformation Internet Research Agency ont été identifiés dans une étude visant à analyser la propagande anti-vaccination sur Twitter.

Alors que des trolls et autres bots en provenance de la Russie ont été formellement identifiés comme ayant tenté d'influencer l'élection présidentielle de 2016 aux États-Unis, il semblerait que d'autres « combats » aient également été menés par leurs soins.

C'est en tout cas ce que pointe une étude conjointe des universités George Washington, du Maryland et de Johns Hopkins, visant à identifier la provenance de tweets anti-vaccination aux USA.

Objectif : diviser le peuple américain sur des enjeux de société majeurs

L'ampleur de l'ingérence Russe sur le débat concernant la vaccination est minime en comparaison de celle sur l'élection qui a mené Donald Trump au pouvoir. Sur les 1,7 million de tweets publiés entre 2014 et 2017 analysés par les chercheurs, seuls 253 contenaient le hashtag #VaccinateUS.

Pour autant, des comptes identifiés comme appartenant à des fermes à trolls russes ont publié 22 fois plus de tweets sur la vaccination qu'un utilisateur lambda du réseau social.

Les messages étaient harmonieusement répartis entre pro et anti-vaccins. L'objectif sous-jacent étant « d'utiliser la vaccination comme enjeu, afin de favoriser la discorde dans la société américaine », précise l'étude.

« Les communications de santé sont devenues des armes : les sujets de santé publique comme la vaccination font partie des tentatives de désinformation par des puissances étrangères », ajoutent les chercheurs américains.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
0
lordypakna
“visant à identifier la provenance de tweets anti-vaccination aux USA.”<br /> Si ils ont utilisés des VPN l’étude est biaisée ?
wedgantilles
Sachant qu’ils n’ont évidemment pas moyen de connaître l’IP des comptes utilisés puisque n’étant pas chez twitter il est impossible que cette étude repose sur des IP et que donc les VPN aient un quelconque impact.
obyoneone
ici c’est 11 vaccins ! les fous !
wannted
sont tellement débile ces americains, c’est consternant.
nirgal76
non : “sont tellement débiles ces utilisateurs de twitter”
twenty94470
La propagande americaine …
utada_hikaru
La propagande de vaccination qu’il y a eu pour h1n1 et qui coûté 1 milliard d’euro c’est bien pire mais c’était l’état donc ce n’est pas de la propagande.
zmed
Putain de propagande américaine. Et Cublic qui relaie. Bordel ouvrez les yeux merde !!<br /> Honteux…
Felaz
ca vous parle https://fr.wikipedia.org/wiki/Mesures_actives ?
Uatu
Restons positifs, le gosse qui crève parce qu’il n’est pas vacciné n'a pas à cotoyer ses connards de parents trop longtemps.
CM35
Exact, ça craint vraiment, quand est-ce que les journalistes arrêteront de relayer de telles infos non vérifiables, pfff… <br /> De vrais moutons…
atahonfl
Clubic se met aussi à faire de la propagande anti-russe? Je croyais que M6 et Drahi étaient partis pourtant…
Rambo_z_a_Clown
Ça aurait été plus pertinent de se contenter de faire de la propagande anti-vaccins ce qui à la longue contribuerait à l’expansion de certaines maladies et donc à un déclin du pays visé.
Maeke
Merci de relire, le vaccin n’était qu’un prétexte, le vrai but c’était de foutre la merde et de diviser les américains.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Bon plan : NordVPN à 2,30 euros/mois pour 3 ans (jusqu'au 31/08)
Le forfait mobile 4G Sosh 20Go à 4.99€ par mois et 50Go à 9,99€
YouTube et publicité : vous pourrez de moins en moins
La Nintendo Switch avec sacoche de transport à 285 euros
Deepfakes : l'IA capable de dupliquer vos mouvements sur un autre corps
Android Pie : les manettes Xbox One enfin pleinement compatibles
Il existerait, selon toute vraisemblance, des employés d'Amazon heureux
Bing permet la résolution d'équations complexes
Intel a convaincu Microsoft de ne pas utiliser ARM pour ses Surface Go
Véhicules autonomes : l'autre porte d'entrée de Google en Chine
Haut de page