🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Comme promis, la France relance sa taxe sur les géants du numérique

27 novembre 2020 à 09h27
8
Bruno Le Maire © Alexandros Michailidis / Shutterstock.com
Bruno Le Maire, l'un des artisans de la taxe (© Alexandros Michailidis / Shutterstock.com)

Les prélèvements liés à la taxe GAFA française vont reprendre, conformément à ce qu'avait annoncé Bruno Le Maire au mois d'octobre.

Taxe sur les géants du numérique, le retour ! Mercredi, le ministère de l'Économie, des Finances et de la Relance a annoncé avoir envoyé aux grandes entreprises du secteur un avis d'imposition dans le but de collecter la taxe sur les services numériques, ardemment défendue par le ministre Bruno Le Maire, qui avait promis, le mois dernier dans les médias, la reprise des prélèvements à compter du mois de décembre. Un engagement en passe d'être tenu.

Après un an de suspension…

Nous ne parlons pas d'un coureur cycliste rattrapé par la patrouille, mais bien de la taxe française, qui était en réalité suspendue depuis le début de l'année. Le chef de l'État Emmanuel Macron et le gouvernement avaient l'espoir de convaincre les membres de l'OCDE de conclure un accord en vue de transformer cette taxation nationale en taxe mondiale, de façon à apaiser les tensions en n'imposant qu'une taxe unique et globale aux mastodontes du numérique.

Au mois de juin, les États-Unis avaient quitté la table des négociations et montré les dents, en menaçant la France de lui imposer des droits de douane supplémentaires sur des produits de luxe et des produits cosmétiques, à hauteur de 1,3 milliard de dollars.

Mais l'élection de Joe Biden, que la France espère moins protectionniste que son prédécesseur Donald Trump, pourrait changer la donne. Et Bercy de profiter du petit coup de pression de l'Union européenne (qui surtaxe les produits aéronautiques et certains produits industriels et agroalimentaires américains depuis le 10 novembre) pour relancer les prélèvements.

400 millions d'euros de recettes attendus par l'État en 2020

Près d'une trentaine de sociétés sont concernées par la taxe française sur les géants du numérique, faussement surnommée - nous plaidons coupables - taxe GAFA. On retrouve, certes, les géants américains comme Amazon, Google, Apple, Facebook, Microsoft, Airbnb, Uber, Verizon ou Tripadvisor, mais aussi une entreprise française, Criteo, et des entreprises européennes ou asiatiques, comme Alibaba, Amadeus, Booking.com ou Zalando.

Ces sociétés vont donc bien devoir s'acquitter de l'impôt dû en France au titre de la taxe sur les géants du numérique, qui doit porter sur 3% du chiffre d'affaires des entreprises en France et rapporter 400 millions d'euros à l'État (selon le dernier projet de loi de finances 2021), au moins le temps que l'OCDE parvienne à sceller un accord, les 140 pays participant aux négociations ayant décidé de proroger les discussions jusqu'au milieu de l'année prochaine.

« Les entreprises assujetties à cette taxe ont reçu un avis d'imposition pour le versement des acomptes de 2020 », a en tout cas confirmé un responsable du ministère de l'Économie et des Finances à nos confrères de Reuters.

Si l'opposition la plus fervente provient de l'État fédéral américain, plusieurs grandes entreprises du secteur ont d'ores et déjà assuré vouloir se conformer aux différentes exigences fiscales des pays où ils exercent une activité. C'est le cas notamment de Facebook.

D'ici là, « nous prélèverons cette taxe à la mi-décembre, comme nous l'avons toujours expliqué à l'administration américaine », a rappelé Bruno Le Maire cette semaine.

Source : Reuters

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
8
cirdan
Trump s’en va, les souris dansent à nouveau…
GhostKilla
C’était déjà prévu, si les négociations à l’OCDE n’aboutissaient pas, ils ne font que faire ce qu’ils avaient déjà dit en somme.<br /> Et ils ont raison, ces boîtes font des milliards dans notre pays, mais paient des cacahuètes, quand celui qui a pignon sur rue n’a pas le choix que de s’acquitter de son impôt, tu trouve ça normal ?
Proutie66
Pourquoi ne pas simplement réfléchir à une ajustement de TVA ?<br /> Google produit des services, soumis à une TVA française, ben go payer.<br /> Si la TVA n’est pas appliqué, on se charge de le bloquer.<br /> Amazon et autres sites ecommerce (pour que ce soit quand même correct), on augmente la tva à 22% et on baisse peut être celle d’autres à 19% ?<br /> Je me dis, une augmentation de 2% serait «&nbsp;minime&nbsp;» pour le consommateur, par contre , la TVA est l’impôt qui ramene le plus…
cirdan
Bien sûr que je ne trouve pas ça normal. Mais je trouve un peu pathétique les atermoiements des uns et des autres et le manque de solidarité entre les états.
wannted
On notera qu’ils ont prévu de répercuter la taxe de 3% sur les clients.<br /> Donc en fait cela sera indolore pour eux, par contre pour les clients de ces sociétés cela sera une histoire…
JeXxx
Et qui est-ce qui paiera cette hausse de 3% ? Le consommateur
Lord_Crazy
La TVA pèse sur le client/consommateur final, ces entreprises la collectent et la reversement déjà. Le souci c’est l’impôt sur les sociétés, puisqu’elles font en sorte que leurs filiales françaises ne fassent que peu de profit.
NickGTT172
Peu importe finalement s’ils répercutent la taxe sur le consommateur.<br /> Ils seront moins compétitifs au final.<br /> Là on parle uniquement d’un impôt sur les bénéfices, la fraude à la TVA c’est un autre souci.
GhostKilla
Pourquoi dans les pays où ils sont obliger de payer leurs impôts, les produits sont plus chers ? Non pas forcément…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

PS5 : voilà ce que le créateur de Super Smash Bros en pense
pCloud frappe très fort pour le Black Friday avec 75% de réduction sur son abonnement  !
RED by SFR frappe fort avec son forfait BIG RED 200 Go à 15€
Orange veut-il avaler Atos pour créer un géant du Cloud et de la cybersécurité ?
Bon plan Antivirus : Intego Mac Premium Bundle est disponible à prix cassé pour le Black Friday
Le parquet de Paris va se doter d'un département spécialisé dans la répression de la haine en ligne
La souris Logitech G502 Hero SE est au meilleur prix sur Cdiscount
BMW et Epic Games s'associent à long terme autour de l'Unreal Engine
Microsoft dévoile ses offres sur la gamme Surface pour le Black Friday
Enceinte bluetooth Huawei Sound X à prix choc sur Amazon : c'est le moment d'en profiter !
Haut de page