Taxe Gafa : Meetic, Rakuten, Leboncoin... on connaît la liste des entreprises concernées

24 mars 2019 à 09h07
8
Bruno Le Maire
Alexandros Michailidis / Shutterstock.com

27 entreprises devraient être redevables de la taxe française des géants du numérique chère à Bruno Le Maire.

Cela fait déjà plus de deux semaines que la taxe Gafa a été déposée en Conseil des ministres par Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances. Si le texte est depuis en attente, on connaît déjà quelques-unes de ses modalités, comme la volonté de taxer les entreprises mondiales sur le numérique dont le chiffre d'affaires est supérieur à 750 millions d'euros par an, dont 25 millions rien qu'en France. On en sait un peu plus sur les entreprises françaises qui vont devoir passer à la caisse si la loi est adoptée.

Les plus gros acteurs du numérique réunis

Le cabinet Taj, désigné par l'Association de l'industrie numérique et informatique (CCIA), a publié mercredi une étude relayée par Les Echos qui nous révèle l'identité des 27 entreprises concernées. Plusieurs sociétés françaises accompagnent une majorité d'acteurs américains parmi lesquels les Gafa, bien entendu, mais aussi des compagnies allemandes, comme Zalando, ou néerlandaise, comme Randstad. D'autres pourraient s'ajouter, selon les informations comptables détenues par Bercy.

Les entreprises concernées par la taxe Gafa française, selon le cabinet Taj :

Airbnb, Alibaba, Amadeus, Amazon, Apple, Axel Springer, Booking, Criteo, Ebay, Expedia, Facebook, Google, Groupon, Match.com (Meetic), Microsoft, Rakuten, Randstad, Recruit, Sabre, Schibsted, Travelport Wordlwide, Tripadvisor, Twitter, Uber, Verizon, Wish, Zalando


650 millions d'euros de recettes fiscales espérées en 2022

Parmi les entreprises françaises, on retrouve le géant du ciblage publicitaire Criteo, l'entreprise parisienne. Les autres sont des filiales de mastodontes étrangers. Leboncoin est concernée via son actionnaire norvégien Schibsted, tout comme Rakuten France (ex-PriceMinister) avec la maison-mère Rakuten, ou encore Meetic, filiale du groupe Match.com.

Cette taxe doit rapporter 400 millions d'euros de recettes fiscales à l'État français dès 2019, sur la base d'une imposition de 3 % du chiffre d'affaires. Les sommes récoltées devraient progressivement grossir, avant d'atteindre 650 millions d'euros en 2022.

taxe gafa.png
Les recettes fiscales espérées par l'État français avec la taxe, en millions d'euros (Crédit : Alexandre Boero pour Clubic.com

Modifié le 24/03/2019 à 09h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Google teste les résultats et suggestions de recherche Google Drive dans l'omnibox
Le PDG du New York Times n'apprécie pas le futur service de presse d'Apple
Le scooter électrique et connecté U-Pro est disponible dans nos contrées
Valve présente la nouvelle version de Steam lors de la GDC
Windows Defender ATP débarque sur macOS !
One Leaves : le jeu Xbox qui veut convaincre les ados d'arrêter de fumer
La série Peaky Blinders va être adaptée en jeu vidéo
Playnite : le logiciel open-source qui regroupe vos jeux Steam, Origin, GoG et Epic Games
🔥 Free mobile, RED by SFR, B&You, Sosh : quel forfait à 10€ et moins choisir ?
Vous pourrez suivre la keynote d'Apple en direct de l'Apple Store des Champs-Élysées
Haut de page