L'UE inflige une amende de 1,5 milliard d'euros à Google

20 mars 2019 à 13h30
0
drapeau union européenne.jpg

La décision est tombée. La Commission européenne a annoncé, ce mercredi, avoir infligé une amende dépassant le milliard d'euros au géant américain, pour avoir abusé de la position dominante de sa régie publicitaire.

Alors que l'Union européenne espérait une amende record, la Commission européenne a officiellement annoncé, ce mercredi 20 mars 2019, avoir infligé à Google une amende de 1,49 milliard d'euros pour avoir violé les règles européennes en matière de pratiques anticoncurrentielles. La firme de Moutain View était accusée de profiter de la position dominante de sa régie AdSense sur le secteur de la publicité en ligne.

Google bloquait toute manœuvre concurrentielle en dictant ses règles

« Google a consolidé sa position dominante dans le domaine des publicités contextuelles en ligne et s'est prémunie contre la pression concurrentielle en imposant des restrictions contractuelles anticoncurrentielles aux sites web tiers », a commenté Margrethe Vestager. La commissaire à la concurrence de l'UE n'a pas manqué de rappeler que ces pratiques étaient illégales et qu'elles se sont étalées dans le temps, pendant plus de 10 ans. Durant cette période, il était impossible pour une entreprise de faire appel à une régie concurrente de Google AdSense, sous peine d'être sanctionnée dans le moteur de recherche Google.

Google avait petit à petit imposé une obligation de fourniture exclusive qui bloquait les concurrents et les empêchait d'intégrer des publicités contextuelles sur les sites web majeurs de leur portefeuille. La firme avait ensuite mis en place une stratégie dite « d'exclusivité assouplie ». Ici, Google réservait ses propres publicités contextuelles aux emplacements les plus porteurs, et pouvait contrôler les performances des publicités des concurrents.

Une troisième amende en milliard en moins de deux ans

Entre 2006 et 2016, Google jouissait d'un important leadership en concentrant plus de 70 % de parts de marché. Des concurrents comme Microsoft et Yahoo n'ont ainsi pu rivaliser et n'ont pas eu la possibilité de commercialiser des espaces publicitaires sur les pages de résultat du moteur de Google. Les pratiques illégales reprochées ont cessé dès juillet 2016, date à laquelle la Commission avait adressé à la société une injonction de mettre fin à son comportement répréhensible.

Après les amendes de 2,42 milliards d'euros et de 4,34 milliards d'euros infligées pour son comparateur de prix Google Shopping en juin 2017 et son système d'exploitation mobile Android en juillet 2018, il s'agit de la troisième plus lourde amende infligée par l'Union européenne au mastodonte américain.

Modifié le 20/03/2019 à 15h07
5
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top