Sur Mars, l'oxygène ne se comporte pas de la même façon que sur Terre

Bastien Contreras Contributeur
14 novembre 2019 à 11h49
0
Concentration oxygène atmosphère Mars
© Melissa Trainer/Dan Gallagher/NASA Goddard

Le rover de la NASA, Curiosity, a pu mesurer les quantités des différents gaz présents dans l'atmosphère martienne et leur évolution dans le temps. Les instruments ont alors mis en évidence des fluctuations inattendues de la concentration en oxygène au fil des saisons. Et pour l'heure, les scientifiques n'ont aucune idée de l'origine de telles variations...

SAM (Sample Analysis at Mars) est un mini laboratoire intégré dans Curiosity, le rover de la NASA envoyé sur Mars. Grâce à lui, l'agence spatiale américaine a pu mesurer, pour la première fois, l'évolution de la composition atmosphérique de la planète rouge durant trois années martiennes, soit à peu près six années terrestres.

Des fluctuations imprévues

L'étude, réalisée au niveau du cratère Gale, a tout d'abord permis de confirmer la proportion des différents gaz présents dans l'air, essentiellement composé de dioxyde de carbone (95 %). Viennent ensuite le diazote (2,6 %), l'argon (1,9 %) et le dioxygène (0,16 %). Mais ce dernier élément a eu un comportement particulièrement inattendu au fil des saisons et des variations de pression atmosphérique.

En effet, alors que les concentrations en diazote et en argon suivaient une courbe correspondant aux prévisions des scientifiques, celle en dioxygène a connu, tous les ans, une brutale augmentation de 30 % au printemps et en été. Et à l'automne, la quantité diminuait de nouveau, pour revenir à un niveau proche de celui attendu.


Origine vraiment non identifiée

Qu'est-ce qui peut expliquer un tel phénomène ? Aujourd'hui, les scientifiques sont incapables d'en trouver la cause. Ils sont simplement en mesure de constater qu'il semble exister une source chimique produisant cet oxygène et une autre (ou la même) le faisant disparaître. Le premier réflexe a bien sûr été de vérifier et de revérifier la fiabilité des instruments de Curiosity, mais aucune anomalie n'a été relevée.

Les hypothèses se sont alors bousculées pour tenter de trouver une explication, mais aucune ne s'est révélée satisfaisante. Dissociation du CO2 ou des molécules d'eau dans l'atmosphère, rayonnement solaire, influence de l'humidité et de la chaleur sur le sol martien... De nombreuses pistes ont été envisagées, mais aucune ne suffisait à expliquer des variations aussi sensibles et répétées, tant d'un point de vue de l'augmentation que de la baisse de la concentration.

De plus, ce mystère s'ajoute à un autre, précédemment identifié. Sur Mars, le méthane, présent en infime quantité dans l'atmosphère, connaît une hausse spectaculaire de sa concentration (à hauteur de 60 %) tous les étés. Observant une certaine corrélation entre les deux phénomènes, les scientifiques commencent donc à se demander s'ils ne pourraient pas être provoqués par la même cause.


Celle-ci pourrait-elle être biologique (ce qui pourrait alimenter des espoirs de vie sur Mars) ? Les chercheurs n'excluent pas cette hypothèse, même si une origine géologique leur semble aujourd'hui plus probable.

Source : NASA
Modifié le 14/11/2019 à 12h15
8 réponses
8 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques
L'iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s'en explique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top