La NASA dévoile les dernières images prises par Kepler avant son arrêt

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
11 février 2019 à 09h16
6
Kepler

L'agence spatiale américaine vient de rendre public le tout dernier cliché pris par Kepler le 25 septembre 2018, peu avant que le chasseur d'exoplanètes ne soit contraint de stopper sa mission en raison d'une panne sèche de carburant.

9 ans et demi après le lancement de cette mission qui a permis à la NASA de découvrir très exactement 3 912 exoplanètes dont 2 662 qui ont pu être confirmées à ce jour par d'autres observations, Kepler nous livre sa toute dernière image, symbole d'un héritage sans commune mesure dont les scientifiques sont encore loin d'avoir exploité toutes les données.

Une dernière image après 9 prodigieuses années

Voici déjà quelques mois que Kepler a été stoppé dans sa quête de planètes en dehors de notre système solaire. Après pratiquement une décennie de découvertes, le désormais célèbre télescope spatial a en effet épuisé la totalité de ses ergols (11,7 kg d'hydrazine).

Sa toute dernière image a été obtenue le 25 septembre 2018 et transmise aux chercheurs de la NASA le 11 octobre, un peu moins d'un mois avant son « départ à la retraite ». Une retraite loin d'être anticipée, puisque la durée initiale de la mission de Kepler était de seulement trois ans et demi. Le télescope « chasseur d'exoplanètes » aura finalement réussi à tenir plus de neuf ans grâce à sa conception robuste et sa réserve de carburant.

Kepler_lastimage1.jpg
© NASA

TESS : digne successeur de Kepler ?

Comme vous pouvez le constater, cette dernière image rappelle celle de la « première lumière de Kepler », à quelques détails près, puisque sur les 42 capteurs CCD que comporte la caméra de Kepler, seuls 36 d'entre eux étaient encore fonctionnels en septembre dernier. C'est pour cette raison que les deux lignes du haut demeurent incomplètes. Pour cette dernière photographie, la caméra de Kepler était dirigée vers la Constellation du Verseau et a pu observer le système planétaire Trappist-1 ainsi que GJ 9827.

Enfin, rappelons que la chasse aux exoplanètes est loin d'être terminée avec l'arrêt de Kepler. Outre le travail de titan qui attend les chercheurs pour analyser et traiter toutes les données renvoyées par le télescope durant ses neuf années de quête, la NASA a lancé en avril 2018 le télescope TESS - Transiting Exoplanet Survey Satellite - qui porte avec lui l'espoir et l'ambition de découvrir près de 1 500 exoplanètes sur une période de deux ans !

Source : Nasa
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
0
mcbenny
“toutes les données renvoyer par le télescope”. => renvoyées
fredoslack
Images magnifiques, merci
Matthieu_Legouge
@mcbenny Merci pour ta vigilance, c’est corrigé
arghoops
Et du coup il devient quoi ce Kepler? il va flotter dans l’espace indéfiniment?
iosandroid
L’orbite terrestre n’est pas qqch de stable et tous ce qui si trouve finira (entre autre à cause des effets de marrée) soit par retomber soit par disparaître au loin. (Par exemple la Lune s’éloigne de la Terre un peu plus chaque année même si c’est que de qq centimètres).
landrosky
il y aucun mot à dire face à cette splendeur
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Intel présente ses nouveaux NUC Pro
Ce chargeur à induction de chez Samsung est GRATUIT
BMW va adopter le même format de batteries que Tesla
Amazon Prime Video s'offre un coup de jeune bien mérité sur les Freebox
Realme lance son 9i 5G au rapport prix-performances bluffant, mais arrivera-t-il en France ?
Mettez Chrome à jour tout de suite pour corriger une faille zero-day exploitée
Quelle puce dans quel iPhone 15 ? A16 ou A17 ? Les choses se précisent
Cet étonnant robot est animé par un Raspberry Pi, mais est loin d'être low-cost
Le Core i9-13900K Raptor Lake d'Intel aurait un mode
Intel Arc A580 : sur Ashes of the Singularity, la carte graphique est au niveau d'une RTX 3050
Haut de page