NASA : des cyclones photographiés sur Jupiter par la sonde Juno

Par
Le 17 décembre 2018
 0
cyclone pole sud jupiter
© NASA/SwRI/MSSS/Roman Tkachenko

Juno, la sonde spatiale de la NASA partie étudier Jupiter en 2011, arrivera à mi-parcours de sa mission lorsqu'elle effectuera sa 16e phase de collecte de données scientifiques. Une bonne occasion pour nous de vous présenter les images de la JunoCam, la seule caméra qu'a emportée Juno dans son périple.

En orbite autour de Jupiter depuis le 4 juillet 2016, Juno n'a pas tardé à débuter sa mission scientifique grâce aux huit ensembles d'instruments composant sa charge utile.

Une mission de collecte de données riche en enseignement

C'est en effet grâce à pas moins de 29 capteurs qu'il a été possible de réécrire « les manuels sur le fonctionnement de l'atmosphère de Jupiter, ainsi que sur la complexité et l'asymétrie de son champ magnétique », selon Scott Bolton, l'astrophysicien du Southwest Research Institute en charge de l'analyse des données collectées par Juno.

Le 21 décembre, la sonde spatiale qui étudie la planète gazeuse géante, plus massive que toutes les autres planètes du système solaire réunies, se trouvera exactement à 5 053 km au-dessus des nuages de Jupiter, filant à l'incroyable vitesse de 57 579 mètres par seconde. Cette date marquera la moitié du parcours de la mission de collecte de données de la sonde spatiale, comme l'a annoncé la NASA.

« Grâce à notre 16e survol scientifique, nous aurons une couverture globale complète de Jupiter, malgré une résolution grossière, dont les pôles sont séparés par 22,5 degrés de longitude », a déclaré Jack Connerney, chercheur adjoint sur Juno, à la Space Research Corporation à Annapolis, dans le Maryland.

Il ajoute à propos de la suite de la mission : « Au cours de la seconde moitié de notre mission principale - les survols scientifiques 17 à 32 -, nous allons couper la poire en deux en volant exactement à mi-chemin entre chaque orbite précédente. Cela couvrira la planète tous les 11,25 degrés de longitude, offrant ainsi une image plus détaillée d'un tour de cadran de Jupiter ».

Des cyclones atteignant deux fois la taille du Texas

La JunoCam ne remplissait pas, au départ, un rôle scientifique. À ce propos, Candice Hansen, du Planetary Science Institute en Arizona, a déclaré : « Alors qu'elle était à l'origine uniquement envisagée comme un instrument de communication permettant de raconter l'histoire de Juno, la JunoCam est devenue bien plus que cela ».

Elle précise par exemple que la JunoCam a pu être utilisée pour « étudier la dynamique des cyclones circumpolaires uniques de Jupiter » ou encore « étudier la structure de la Grande Tache Rouge et son interaction avec l'environnement ».

cyclones jupiter
© Alberto Adriani et al./Nature/NASA/SWRI/JPL/ASI/INAF/IAPS

Sur ces images, les chercheurs ont pu ainsi observer de gigantesques cyclones situés aux pôles Sud et Nord de la géante gazeuse. Des tempêtes gigantesques, de « deux fois la taille du Texas ».

jupiter-seandoran
©NASA / SwRI / MSSS / Gerald Eichstädt / Seán Doran


Source : BBC

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top