La capsule Crew Dragon DM-2 devrait revenir sur Terre le 2 août

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
22 juillet 2020 à 15h58
0
Il va falloir de nouveau entrer dans les combinaisons... Crédits SpaceX

En orbite depuis le 30 mai et amarrée à l'ISS, la capsule Crew Dragon va se désamarrer de la station le 1er août pour une fin de mission dans l'Océan Atlantique moins de 24 heures plus tard.

C'est l'une des dernières grandes étapes du programme d'essai de Crew Dragon.

Pas vu le temps passer

Cela fait presque deux mois que Doug Hurley et Bob Behnken vivent au sein de la Station Spatiale Internationale, et sont intégrés à l'équipage présent, avec l'américain Chris Cassidy ainsi que les russes Ivan Vagner et Anatoli Ivanichine. La capsule Crew Dragon, baptisée « Endeavour » par ses occupants, se fait oublier à l'avant de la station, même si les équipes de SpaceX à Hawthorne (Californie) et de la NASA à Houston (Texas) vérifient périodiquement l'état d'un maximum de ses équipements. Ce mois-ci, un test a eu lieu pour évaluer l'habitabilité de la capsule avec quatre occupants en impesanteur.

Globalement, les résultats de Crew Dragon sont très encourageants et il n'y a aucune obligation à faire revenir rapidement les deux astronautes sur Terre. Mais les plannings de l'ISS sont très contraints, et il faudra environ six semaines aux équipes au sol pour analyser toutes les données après l'amerrissage de la capsule dans l'Océan Atlantique.

Et pour qu'un nouvel équipage puisse être envoyé en orbite depuis la Floride avant la fin du mois d'octobre (il faut bien quelques marges), Endeavour doit forcément revenir se poser.

Un emploi du temps chargé

La tâche principale assignée à Bob Behnken et Chris Cassidy sur cette période est par ailleurs terminée. Il s'agissait de changer le dernier « pack » de batteries sur la grande poutre centrale de l'ISS, en remplaçant les unités Nickel-Hydrogène par des batteries Lithium-Ion. L'opération a démarré en 2017 et s'est donc terminé ce mois de juillet, en un temps record grâce aux performances des deux astronautes, très expérimentés (dix sorties chacun, et les deux sont entrés dans le « top 10 » des astronautes ayant passé le plus de temps en sortie scaphandre).

Dans les jours à venir, les astronautes devraient s'occuper d'un dernier lot d'expériences scientifiques, de l'arrivée du cargo russe Progress MS-15 et de la préparation de leur propre véhicule.

Si ces quatre parachutes sont visibles, alors le plus dur sera fait ! Crédits SpaceX

La route du retour dépend de la météo

Leur départ est pour l'instant prévu le 1er août, ce qui devrait être l'occasion d'une nouvelle batterie de tests lorsque la capsule se sera éloignée de la station spatiale internationale (et ce afin d'évaluer son état après deux mois en orbite). L'horaire et le lieu exact de l'amerrissage au large de la Floride dépendra cependant de la météo : pas question de faire revenir Doug et Bob en plein ouragan alors que les équipes comptent récupérer un maximum de données de la capsule.

Rappelons également que cet amerrissage fera intervenir le bateau de récupération de SpaceX, ainsi que plusieurs équipes basées à terre et prêtes à intervenir en cas de pépin. Malgré le retour réussi d'une capsule Crew Dragon lors de l'essai du vol DM-1 en mars 2019, cette fin de mission doit prouver que le système est capable de ramener des équipages en toute sécurité.

Source : The Verge

2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
scroll top