🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

ISS : un mois d'avril chargé pour les rotations d'équipage

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
12 avril 2021 à 09h45
3
Soyouz MS-18 décollage © TsENKI
Soyouz MS-18 décolle de Baïkonour. Crédits : TsENKI

Trois astronautes sont arrivés sur la Station spatiale internationale (ISS) ce 9 avril, après un trajet en seulement deux orbites avec leur capsule Soyouz. Arrivées et départs vont se succéder jusqu'à la fin du mois pour remplacer les sept membres d'équipage.

Prochain décollage depuis la Floride…

Trois qui montent…

Une fois de plus, le sol et l'air ont tremblé à Baïkonour . À 9 h 42 (Paris) ce 9 avril, les moteurs du lanceur Soyouz 2.1A se sont allumés, avant de monter en puissance et d'emmener trois astronautes vers l'orbite basse : les Russes Oleg Novitsky (3e vol) et Piotr Dubrov (1er vol), ainsi que l'Américain Mark Vande Hei (2e vol). Le décollage, prévu de longue date, est le premier lancement habité de 2021, et tout s'est finalement passé comme prévu. Il y a quelques semaines, une polémique avait éclaté, la NASA ayant réussi à placer « son » astronaute sur ce vol au dernier moment, alors que la capsule Soyouz MS-18 devait initialement emmener un trio russe… Au final, les agences concernées devraient y retrouver leur compte.

En tous les cas, les trois occupants n'auront pas eu à passer plus d'une après-midi dans leur véhicule : 3 heures et 18 minutes après le décollage, MS-18 s'amarrait automatiquement au module Rassviet, à la suite de manœuvres précises pour se rapprocher de la station, puis se déplacer autour. Environ deux heures plus tard (il faut du temps pour parcourir la longue check-list de sécurité, puis équilibrer les pressions avant d'ouvrir les écoutilles) l'équipage retrouvait, tout sourires, leurs camarades occupant la station depuis plusieurs mois.

Soyouz MS-18 équipage © Roscosmos
L'arrivée des nouveaux membres dans la station, Mark Vande Hei (à gauche) et Piotr Dubrov. Crédits : Roscosmos

Trois qui descendent…

S'il est rare de voir 10 astronautes s'agglutiner devant l'objectif pour la traditionnelle conférence post-vol, cela illustre le début de la grande rotation d'équipage de ce mois d'avril. En effet, il devrait y avoir environ un changement par semaine jusqu'à la fin du mois.

Tout d'abord, ce sont les équipages Soyouz qui se relaient. La capsule MS-18 est arrivée ce 9 avril, tandis que les trois membres de Soyouz MS-17 arrivés le 14 octobre (Sergei Ryzhikov, Sergei Kud-Svertchkov et Kate Rubins) repartiront dans une semaine, le 17 avril. Cette transition assure la présence continue du contingent russe, et permettra aux cosmonautes de faire le point sur les travaux en cours, notamment la réparation sur les microfissures (qui génèrent quelques fuites d'air) sur le compartiment de transfert du module Zvezda. Ce sera un élément central de la mission qui démarre, avec l'arrivée cet été du tout nouveau module scientifique russe, le MLM « Nauka ».

… et quatre qui montent

À partir du 22 avril, c'est le remplacement des équipages présents sur les capsules américaines qui va démarrer. Là aussi, pour assurer la continuité, Crew Dragon avec la mission Crew-2 partira vers la station tandis que les membres de la rotation précédente sont encore en place. Ce décollage sera particulièrement suivi depuis la France, car il s'agit du second vol de l'astronaute de l'ESA Thomas Pesquet , qui deviendra au passage le premier Européen à voyager dans ce véhicule (avec ses camarades américains Shane Kimbrough et Megan McArthur, et le Japonais Akihiko Hoshide). Enfin, pour clore ce « chassé-croisé » de printemps, c'est la capsule de la mission Crew-1 qui repartira de la station le 28 avril pour amerrir dans l'océan Atlantique avec ses trois membres d'équipage : les Américains Mike Hopkins, Victor Glover et Shannon Walker, et le Japonais Soichi Noguchi.

14 astronautes différents en orbite en un mois ! La situation sur l'ISS restera la même jusqu'à une rotation un peu similaire cet automne. Mais entre-temps, d'autres vols habités devraient avoir lieu, notamment le premier décollage totalement touristique de Crew Dragon et le premier équipage chinois de leur toute nouvelle station orbitale qui devrait arriver en orbite d'ici la fin du mois. Un nouvel essor de l'astronautique ?

Source : Spacenews

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
3
Niverolle
Les américains avaient poser sur la table la possibilité de pouvoir échanger avec les russes des places dans leurs capsules respectives. L’idée tient toujours ?
ebottlaender
En fait oui, mais suite aux déclarations des russes en fin d’année qui n’étaient pas bien chauds pour le moment, la NASA a utilisé un mécanisme différent pour acheter la place de Mark VandeHei sans rien dépenser. En gros, c’est Axiom Space qui a acheté la place, et en échange reçu « gratuitement » une place sur une mission américaine de la NASA sur une future Crew Dragon plus tard.
Element_n90
Ca ressemble un peu à une transaction de marchands de tapis…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

L'ISS s'agrandit encore avec l'arrivée du nouveau module Pritchal
Les petites galaxies proches de la Voie lactée ne sont pas des acolytes de longue date
La NASA veut un réacteur nucléaire sur la Lune dans les 10 ans à venir
Décollage réussi pour la sonde DART ! Objectif : dévier un astéroïde
Le lancement du James Webb Space Telescope reporté en raison d'un
Fini les échecs : Astra atteint enfin l'orbite avec son petit lanceur
L'ESA se prépare au survol de la Terre le plus délicat le 27 novembre
Elon Musk confirme l'actualité du programme Starship et prévoit une année 2022 chargée
L'armée de l'Air et de l'Espace se dote d'un trio de satellites inédits en Europe
Les astronautes sur l'ISS mis en sécurité après un test d'arme anti-satellite russe
Haut de page