Comparatif des meilleures trottinettes électriques (2021)

David Nogueira
Spécialiste automobile
11 juin 2021 à 09h00
12

Quelle est la meilleure trottinette électrique pour votre profil ? Ces engins de mobilités (EDPM) ont le vent en poupe dans plusieurs régions de France. Et pour cause, leur agilité, leur autonomie et leur puissance croissante permettent de se déplacer aisément et plus librement qu'avec les transports en commun, par exemple. Toutefois, pour être satisfait de l'expérience au quotidien, encore faut-il bien choisir son modèle.

Choix de la rédac'

KingSong N8

Choix de la rédac'

  • L'équipement robuste et complet
  • La polyvalence
  • L'impression de sécurité
Top du top

Smolt and Co Z1000

Top du top

  • La qualité de fabrication
  • La puissance et le couple disponible
  • La sensation de sécurité
Rapport qualité/ prix

Xiaomi Mi Electric Scooter Essential

Rapport qualité/ prix

  • Le rapport qualité/prix
  • Les fonctions offertes par l'application mobile
  • Le freinage à disque

Dans cette sélection, nous n'aborderons pas en détail la partie législation concernant l'usage des nouveaux véhicules électriques individuels (NVEI aussi appelés EDPM). Dans les grandes lignes, la loi visant à réglementer plus en détail ces engins - qui inclut les trottinettes au même titre que les gyropodes, gyroroues et autres skateboards électriques - est désormais en place depuis l'été dernier et vous connaissez sans doute les quelques règles qui ont changé. Il est désormais interdit de circuler avec ces EDPM sur les trottoirs. Dès lors, il faut circuler sur la route et, lorsque c'est possible, sur les pistes cyclables.

L'autre limitation technique concerne ces engins concerne la vitesse qui est désormais bridée à 25 km/h sur routes ouvertes. Dès lors, le choix d'un modèle plus puissant, plus robuste ou, au contraire, le plus léger possible, doit être fait pour répondre au mieux à vos besoins. Ne négligez pas la puissance du moteur si vos trajets sont constitués de routes avec des dénivelés. Idem quant à la capacité de la batterie pour laquelle l'autonomie annoncée par le constructeur est à prendre avec beaucoup de précautions. A défaut d'être soumises à un protocole de test bien encadré pour ces trottinettes, chaque constructeur y va de sa donnée généralement trop ambitieuse. Tout cela dépendra alors du poids de l'utilisateur et du profit de route pratiquée. Veillez également à ne pas négliger les organes de sécurité tels que les éclairages ou encore la qualité des freins.

Ceci étant dit, la rédaction de Clubic vous livre sa sélection de produits - les tests détaillés sont à retrouvés dans nos colonnes - et vous donne les principaux tuyaux pour bien choisir votre modèle.

1. Xiaomi Mi Electric Scooter Essential

Xiaomi Mi Electric Scooter Essential
  • Le rapport qualité/prix
  • Les fonctions offertes par l'application mobile
  • Le freinage à disque
Un bon rapport qualité / prix

La trottinette électrique Xiaomi Mi Electric Scooter Essentiel porte bien son nom. Son équipement ne lui confère que de modestes performances qui en limiteront l'usage à des trajets courts, mais avec le confort toutefois d'une bonne tenue de route et d'un freinage efficace. A moins de 300 euros, elle conviendra pas à tout le monde, mais la promesse est plutôt respectée.

Un bon rapport qualité / prix

La trottinette électrique Xiaomi Mi Electric Scooter Essentiel porte bien son nom. Son équipement ne lui confère que de modestes performances qui en limiteront l'usage à des trajets courts, mais avec le confort toutefois d'une bonne tenue de route et d'un freinage efficace. A moins de 300 euros, elle conviendra pas à tout le monde, mais la promesse est plutôt respectée.

La marque star des trottinettes électriques a décliné cette année sa célèbre Mi Electric Scooter en plusieurs nouvelles versions, dont cette déclinaison dite « Essential ». Si vous cherchez à acheter un tel engin, il est impossible que vous soyez passé à côté de ce modèle que bons nombres de magasins proposent à 299 euros. C’est là sa principale force puisqu’elle se présente comme une solution abordable de s’équiper tout en surfant sur l’engouement des utilisateurs pour les trottinettes de la marque.

Un look et une conception bien connus

Est-il vraiment utile de s’attarder sur la conception de ce produit ? La Xiaomi Mi Electric Scooter Essential reprend le look des trottinettes de la marque que vous avez forcément croisé maintes fois dans la rue. Du coup, cette version d’entrée de gamme reprend le même mécanisme de pliage dont nous ne sommes d’ailleurs pas totalement fan. Une fois replié, le guidon s’accroche au garde-boue par le biais d’une pate en plastique au niveau de la sonnette. Voilà qui fait de la colonne de direction une grande poignée pour porter la trottinette. Le hic c’est que l’ensemble reste assez fragile et pas forcément très commande à manipuler.

Le garde boue reste un modèle fixe et, même sur cette version à moins de 300 euros, il est renforcé par un maintien métallique. Xiaomi s’est plié à la législation et a ajouté tout le nécessaire en matière de catadioptre. Nous regrettons toujours que le phare au sommet du guidon ne soit orientable et nous vous recommandons par ailleurs d’en ajouter un autre en position basse.

Pour les utilisateurs pas trop lourds

C’est donc plutôt du côté des performances qu’il faudra faire des concessions. Cette version Essential est dotée d’un moteur 250 watts seulement qui n’en fait clairement pas un modèle recommandé pour les utilisateurs trop grand (le guidon n’est pas réglable en hauteur) ou trop lourd. Si vous pesez plus de 80 kg (ce qui est notre cas), vous pourriez la trouver un peu poussive dans ses relances et, surtout, ne pas apprécier les longs dénivelés positifs durant lesquels la trottinette finira par s’essouffler.

D’ailleurs, Xiaomi indique que la vitesse maximale est de 20 km/h et, malgré la météo plus douce lors de nos essais, la batterie de 7,8 Ah ne nous aura offert qu’une quinzaine de kilomètres d’autonomie. Là encore le constructeur reste modeste et n’annonce que 20 km. Un modèle dans l’ensemble très modeste, sur les performances, voire même un peu rudimentaire sur le confort, mais à 299 euros il est difficile d’en attendre beaucoup mieux.

2. Smolt And Co Z1000

Smolt and Co Z1000
  • La qualité de fabrication
  • La puissance et le couple disponible
  • La sensation de sécurité
La parfaite baroudeuse

Vendue 1200 euros, la Smolt&Co Z1000 reste un produit assez cher, mais cela s'explique par sa qualité de fabrication, sa robustesse, sa tenue de route, ses équipements (on trouve même un port USB sur le guidon pour recharger son smartphone) et son look assurément réussi - même si c'est une affaire de goût.

La parfaite baroudeuse

Vendue 1200 euros, la Smolt&Co Z1000 reste un produit assez cher, mais cela s'explique par sa qualité de fabrication, sa robustesse, sa tenue de route, ses équipements (on trouve même un port USB sur le guidon pour recharger son smartphone) et son look assurément réussi - même si c'est une affaire de goût.

La Z1000 de la société toulousaine Smolt And Co, est peut-être à l'opposé de l'idée que certains peuvent se faire d'une trottinette électrique et pourtant c'est clairement l'un de nos modèles préférés de ce dossier. Loin d'être un modèle passe-partout, il faut plutôt la considérer comme une alternative au vélo, voire même à petit scooter électrique.

Elle en a dans le ventre

Véritable baroudeuse, elle intègre un moteur 1000 watts qui, couplé à une batterie 48 volts 13 Ah, lui permet d'aborder sereinement tous les trajets du quotidien. L'autonomie sera fonction du relief des routes pratiquées et du poids de l'utilisateur, mais dans la moyenne son endurance devrait s'étendre de 20 km sous son mode le plus rapide (40 km/h) à près de 40 km sous son mode intermédiaire (30 km/h). Et la bonne nouvelle, c'est que son moteur est suffisamment puissant pour ne pas se sentir frustré ou en danger lorsque la route grimpe quelque peu.

A toutes épreuves

À cette sensation de puissance à son guidon s'ajoute un sentiment de sécurité. Ses doubles suspensions à l'avant et l'arrière amortissent les défauts de l'asphalte le plus abîmé. Ses larges et hautes roues de 10 pouces lui confèrent une tenue de route remarquable. Précisons que les roues sont à chambre à air et donc sujettes aux crevaisons, mais la gomme paraît si robuste qu'il faudrait vraiment rouler sur un clou (par exemple) pour qu'il se passe quelque chose.

D'ailleurs, au guidon de la Z1000, rien ne semble pouvoir gâcher la balade. La conception de l'engin est réussie, solide et les deux freins à disque sont redoutables pour parer aux situations d'urgence. Les éclairages ainsi que la sonnette sont deux éléments favorables à la sécurité de l'utilisateur et Smolt and Co a là aussi fait du beau boulot. Petit coup de cœur aussi pour la présence d'une prise USB qui permet de recharger son smartphone - nous lui avons d'ailleurs installé un support dédié pour utiliser notre mobile comme GPS.

Mais pas simple à emporter

Toutes ces qualités ont en revanche des conséquences. D'abord sur le caractère nomade de cette trottinette. Son poids de 21 kg n'en fait pas un allier facile à vivre. Même si elle peut se replier, la procédure est un peu fastidieuse - ce qui s'explique par la robustesse de la structure - et, surtout, la Z1000 est bien trop lourde pour être portée régulièrement en vue de gravir des marches, par exemple. Autant d'équipement de qualité ont aussi un impact sur son prix qui est de tout de même 1200 euros. Elle n'est pas donnée donc et pour autant au regard de son équipement, sa qualité de fabrication, ses performances et la sensation de sécurité qu'elle procure, cette trottinette développée par une société française (mais fabriquée en Chine), fait clairement partie de nos modèles que nous préférons... et qui devraient vraiment durer dans le temps.

À noter qu'au moment où nous écrivons ces lignes, la société nous a indiqué travailler sur une V2 de la Z1000, qui sera vendue à 1400 euros à partir de la mi-mai. Un écart de prix qui s'expliquera par une meilleure étanchéité du produit puisque cette seconde version sera certifiée IP55 et ne craindra donc nullement la pluie.

3. KingSong N8

KingSong N8
  • L'équipement robuste et complet
  • La polyvalence
  • L'impression de sécurité
Pour les grandes balades ville

La KingSong N8 (alias KS-N8) est une trottinette urbaine très efficace. Son autonomie est convenable et, surtout, le choix d'un moteur couplé à une batterie performante en fait un produit polyvalent. Le double freinage mécanique, ainsi que la suspension et la construction robuste en font un modèle fiable et rassurant. A 699 euros, la promesse est tenue.

Pour les grandes balades ville

La KingSong N8 (alias KS-N8) est une trottinette urbaine très efficace. Son autonomie est convenable et, surtout, le choix d'un moteur couplé à une batterie performante en fait un produit polyvalent. Le double freinage mécanique, ainsi que la suspension et la construction robuste en font un modèle fiable et rassurant. A 699 euros, la promesse est tenue.

Sur le marché des trottinettes électriques, la KS N8 fait partie de ces excellentes surprises que nous avons pris plaisir à tester. Pour un premier modèle de la marque KingSong à nous parvenir, la N8 a rapidement su montrer ses forces - et quelques faiblesses aussi - qui font de cette trottinette un engin agréable et fiable pour sillonner les villes.

Une trottinette bien conçue

Côté gabarit d’abord, la N8 peut sembler assez classique… à première vue. Mais lorsqu’on s’y intéresse de plus près, de nombreux atouts se font remarquer. La conception est robuste et bien pensée. Rien ne craque sous les pieds, y compris sur les routes cabossées, pas même le garde-boue qui est fixé au châssis par des pâtes métalliques. On apprécie également les poignées rabattables qui sont très pratiques pour transporter la N8 lorsqu’elle est repliée.

D’ailleurs à ce sujet, KingSong à fait le choix d’un format intermédiaire. Elle ne figure pas parmi les modèles les plus compacts, mais avec son poids d’à peine 15 kg, elle s’avère finalement assez simple à transporter ou à porter sur quelques marches, par exemple.

À vrai dire, côté conception, nous ne lui reprochons que deux choses : le fait que son guidon ne soit pas réglable en hauteur et son compteur aux indications limitées. Une critique toutefois palliée par un autre point fort puisque cette N8 est dotée d’un module Bluetooth qui permet de la connecter à une application mobile. Un atout assez rare qui lui permet de gagner de précieux points sur la concurrence.

Une sensation de sécurité à son guidon

Son moteur de 500 Watts alimenté par une batterie de grande capacité (10 Ah) et performante (48 Volts) permet de tirer le meilleur de cette trottinette sur les plus longs trajets. Nos tests (en hiver) nous permettent d’estimer son autonomie à plus de 20 km, mais elle sera fonction de votre poids et du type de routes pratiquées. Quoi qu’il en soit, elle reste très agréable à conduire et, surtout, rassurante. Sa tenue de route très bonne et son confort satisfaisant. Elle est malheureusement dépourvue de suspension à l’avant, mais ses poignées absorbent quelque peu les secousses.

La cerise sur le gâteau, c’est sans aucun doute son double freinage mécanique, composé d’un frein à disque à l’arrière et d’un frein à tambour à l’avant. Faites donc le bilan, à 699 euros, la KingSong N8 propose une bonne autonomie, une bonne puissance et une conception qui lui permet d'être rassurante et sécurisante. Sans oublier que l’application mobile permet de gérer la N8 depuis son smartphone et d’en connaître également l’état de santé.

4 . One Mile S8

OneMile S8
  • La batterie 10 Ah amovible
  • L'étanchéité certifiée IPX5
  • Le look original
La plus rassurante de toutes

La OneMile S8 a su nous convaincre par les multiples atouts qu'elle offre : sa batterie amovible, son étanchéité, son autonomie (mesurée par temps froid et sous 90 kg)… on apprécie même la poignée de transport qui sera pratique pour sécuriser la S8 avec un cadenas. Mais bien des éléments restent perfectibles. A 790 euros, du Bluetooth et une application mobile aurait été les bienvenus.

La plus rassurante de toutes

La OneMile S8 a su nous convaincre par les multiples atouts qu'elle offre : sa batterie amovible, son étanchéité, son autonomie (mesurée par temps froid et sous 90 kg)… on apprécie même la poignée de transport qui sera pratique pour sécuriser la S8 avec un cadenas. Mais bien des éléments restent perfectibles. A 790 euros, du Bluetooth et une application mobile aurait été les bienvenus.

Pour la société OneMile, créer des produits un peu « décalé » sur le marché des nouvelles mobilités est presque une marque de fabrique. Nous avions pu le constater avec la Halo City, la draisienne électrique toujours commercialisée par le constructeur et cela se vérifie à nouveau avec la S8. Il s’agit d’une trottinette électrique qui se démarque (un peu) du lot par une conception originale. Est-ce que cela sera suffisant pour vous séduire ?

Une trottinette certifiée IPX5

Le premier élément important sur la S8 concerne son étanchéité certifiée IPX5 par l’association d’inspection technique TÜV Rheinland mandatée pour les tests par OneMile. Il faut dire que dans sa conception, la S8 fait des choix malins en faveur de l’étanchéité. Ainsi, sa batterie n’est pas intégrée dans le deck, mais dans la colonne de direction. Elle est ainsi moins exposée aux projections d’eau, mais, surtout, cela a permis à OneMile de rendre la batterie amovible. Une autre originalité et un autre point fort en faveur de cette S8 qui pourra rester dans au garage ou un local vélo pendant que l’accu fera le plein sur une prise à domicile ou au bureau.

Sur la route, son look fera la différence

Concernant le confort de conduite, la S8 s’avère rapidement assez classique, avec néanmoins une bonne linéarité dans ses modestes performances. En effet, le moteur 350 watts est alimenté par une batterie 48 Volts et 10 Ah qui permet à la S8 de conserver une allure aux alentours des 20 à 25 km/h jusqu’à ce qu’elle soit à plat ou presque. Pour le reste, c’est assez classique. La S8 est bridée à 25 km/h et en raison de sa conception elle se montre assez agile. Un avantage que certains utilisateurs moins à l’aise avec ce type d’EDPM pourraient percevoir comme un manque de stabilité.

Sa signature lumineuse à l’avant vous rend parfaitement visible des autres usagers de la route, sauf à l’arrière où le feu de stop est d’une efficacité ridicule. Heureusement, le port d’un vêtement ou d’un équipement réfléchissant est obligatoire.

Vendue 789 euros, la S8 n’est donc pas un modèle particulièrement abordable, mais son étanchéité certifiée, son look quelque peu original et sa batterie amovible pourraient suffire à faire la différence. A noter que dans le cadre des soldes, elle profite jusqu’au 16 février d’une remise de 100 euros.

5. Z8 Pro

Z8 Pro
  • Le confort apporté par les suspensions
  • Le look original et réussi (selon nous)
  • La qualité de la conception
  • L'autonomie
  • Le caractère volontaire du moteur
  • Le double freinage mécanique
  • Le grip du pneu arrière
  • Les accélérations trop molles
  • Les bruits provoqués par le garde-boue arrière
  • Le prix néanmoins élevé

À qui conseillons-nous la Z8 Pro ?

Si vous êtes plutôt à la recherche d'une trottinette électrique souple et rassurante, cette Z8 Pro est faite pour vous. Son moteur est configuré de la sorte que les accélérations sont douces et linéaires, tandis que ses amortisseurs gomment les aspérités de la route.

Pourquoi l'aime-t-on chez Clubic ?

La Z8 Pro sait se faire apprécier par son originalité. Côté design d'abord, le constructeur a opté pour un coloris vert quasi militaire qui, s'il peut sembler un peu repoussant en photo, il en est tout autrement en vrai. La combinaison avec les bandes de grips noirs sur le deck et le côté baroudeur apporté pas ses drôles de suspensions lui donnent un look global vraiment différent et appréciable.

La Z8 Pro fait le choix délibéré d'une conduite tout en souplesse et nous avons eu du mal à nous y faire. Plutôt partisan des accélérations franches et des relances qui ne se font pas attendre, il faut se la jouer plutôt zen et bien anticiper. A sa manière, et compte tenu du prix, ce produit est réussi, jusque dans les accessoires avec sa clé de démarrage façon badge NFC.

6. E-Road Lytrot V3

E-Road Lytrot V3
  • La tenue de route
  • Les nombreux éclairages
  • Le large écran LCD
Une excellente alternative à la Xiaomi

Sur le marché des trottinettes électriques, il n'est pas rare de trouver deux modèles qui se ressemblent... beaucoup. Et dans le cas présent, impossible de ne pas remarquer des similitudes entre cette Lytrot V3 et l'Eco Plus Confort ou la Monster de E-Twow.

Une excellente alternative à la Xiaomi

Sur le marché des trottinettes électriques, il n'est pas rare de trouver deux modèles qui se ressemblent... beaucoup. Et dans le cas présent, impossible de ne pas remarquer des similitudes entre cette Lytrot V3 et l'Eco Plus Confort ou la Monster de E-Twow.

Sur le marché des trottinettes électriques, il n'est pas rare de trouver deux modèles qui se ressemblent... beaucoup. Et dans le cas présent, impossible de ne pas remarquer des similitudes entre cette Lytrot V3 et l'Eco Plus Confort ou la Monster de E-Twow.

Facile à transporter

Le mécanisme et la cinématique pour plier et déplier les trottinettes sont sensiblement les mêmes. C'est toutefois plus et donc moins pratique à activer sur l'E-Road que sur l'E-Twow. Les gâchettes de l'accélérateur et du frein sont les mêmes tout comme la colonne du guidon ou encore le mécanisme pour rabattre les poignées. Pourtant en y regardant de plus près, si les modèles E-Twow soignent un peu plus leurs finitions (l'assemblage et les caches sont de meilleure qualité), l'E-Road à d'autres atouts qui savent faire la différence. À commencer par son prix de 399 euros (initialement affiché à 349 euros) qui la positionne non seulement comme une rivale sérieuse des produits E-Twow, mais surtout comme une excellente alternative à la M365 de Xiaomi.

Une trottinette polyvalente

Du côté de l'agrément de conduite, la Lytrot se comporte sensiblement comme l'Eco Plus Confort. Son moteur de 350 watts (36 volts) offre une puissance somme toute relative, mais il est néanmoins volontaire. Peut-être même un rien plus dynamique que celui de l'Eco Plus Confort. Quoi qu'il en soit, les trajets avec peu de pentes sont réalisés sans trop de peine en vitesse de croisière, à 25 km/h. C'est au premier rond-point qu'on ressent que e-Road a réglé son freinage électro magnétique de façon à ce qu'il soit plus puissant que celui d'E-Twow.

Un bon point donc auquel s'ajoute le constat d'un confort et une tenue de route encore meilleure. La Lytrot intègre elle aussi deux amortisseurs (un à l'avant et un l'arrière), mais le fait que les pneus soient perforés amortit encore un peu plus les secousses - ajoutons qu'il n'y a par ailleurs aucun risque de crevaison. La tenue de route est bonne et le régulateur de vitesse qui s'active sitôt qu'on garde appuyé plusieurs secondes l'accélérateur apporte une touche de confort en plus. On apprécie aussi le large écran, même s'il ne permet pas d'obtenir un guidon aussi compact (20 cm env.) que celui des e-Twow une fois les poignées repliées.

Qui se veut aussi rassurante

Pour contribuer au mieux votre sécurité - et peut-être aussi pour apporter une touche de geekerie -, le constructeur a intégré de nombreux éclairages à Lytrot V3. C'est d'ailleurs ce qui la distingue de la V2. On trouve à l'avant un large phare LED, une petite lumière sur le garde-boue arrière, des lumières rouges au niveau du deck, mais aussi des embouts de guidon lumineux. Ces derniers fonctionnent sur piles et s'activent indépendamment des autres éclairages grâce à de petits boutons.

Enfin, il est à noter que, dans le cadre de notre dossier, nous avons eu accès en avant-première à cette Lytrot V3. Ce qui explique, vous l'aurez peut-être remarqué, l'absence de bande antidérapante sur notre modèle de test car son dessin était encore en phase de finalisation. La Lytrot V3 sera disponible au mois de mai, notamment dans la boutique parisienne e-Road qui nous a prêté ce modèle pour test.

Comment choisir votre trottinette électrique ?

Quels critères liés à sécurité faut-il prendre en compte ?

Comme pour tous les moyens de locomotion, il est primordial de ne pas négliger l'aspect sécurité de ces engins. Si, sur vos trajets, vous êtes amené à croiser beaucoup de monde, beaucoup d'intersections ou encore de forte descente, préférez un modèle disposant de freins mécaniques adaptés. Qu'il soit à disque ou à tambour, il sera plus efficace que le frein électro magnétique ou encore le frein à pied qui provoque par ailleurs une usure prématurée du pneu.

Ne négligez pas non plus la présence d'une sonnette de qualité. Certains constructeurs proposent des klaxons "électroniques" mais nos tests tendent à démontrer qu'ils sont assez peu efficaces. Rien de tel qu'une sonnette de vélo pour vous faire entendre (et comprendre) des autres utilisateurs de la chaussée. N'oubliez pas aussi la qualité des éclairages. Des lampes trop petites à l'avant ou l'arrière sont à proscrire. On vous recommande même d'en ajouter, mais nous allons y revenir.

Enfin, dans le cas de roues gonflables, vérifiez régulièrement la pression afin de garantir une adhérence optimum et réduire le risque de crevaison.

Recherchez-vous une trottinette compacte et portable ?

Si la compacité fait partie de vos critères d'achat prioritaire, il faudra sans doute faire des concessions... ou accepter de payer le prix. Certains constructeurs s'en sortent mieux que d'autres sur le sujet, mais il vous revient de ne pas négliger certains détails. Un poids léger peut-être synonyme d'une structure peu robuste. Un mauvais choix de matériaux (bon marché) pourrait alors se traduire par un deck qui fléchit sous vos pieds ou encore un guidon et une tête de fourche qui absorbent mal les défauts de la route.

Soyez aussi vigilants sur le mode de pliage. S'il est trop complexe et que vous devez régulièrement plier et ouvrir votre trottinette, l'opération pourra vite devenir une corvée.

De quelle autonomie avez-vous besoin ?

Évidemment l'autonomie de votre destrier est grandement liée à la capacité de sa batterie. Elle est exprimée en ampère/heure (Ah) ou milli ampère/heure. Plus la capacité est importante et plus l'autonomie est grande. Pour autant, les indications de certains constructeurs quant à l'autonomie de leur produit sont carrément fantaisistes. Là où beaucoup annonce 25 km, il ne sera pas rare d'en faire moins de vingt à moins de peser une cinquantaine de kilo et de ne faire que du plat - et on exagère à peine. N'hésitez donc pas à prévoir le plus de marge possible en fonction de vos besoins, d'autant qu'une mauvaise météo (le froid) peut sérieusement réduire l'autonomie de ces engins électriques.

La puissance de la batterie (24, 36 ou 48 Volts) est également un bon indicateur des capacités en termes de performance de la trottinette. Plus la puissance est importante et moins vous sentirez de baisse de régime au fur et à mesure que la batterie se vide.

Recherchez-vous une trottinette électrique puissante ?

Voilà un critère que les utilisateurs les plus grands devront prendre en compte. Un moteur 250 watts pourrait rapidement se montrer limité sauf à ne rouler que sur le plat. Au moindre relief, l'affaire se corsera sérieusement. Et croyez-nous sur parole, se retrouver à la traîne à quelques kilomètres par heure prêt à se faire tailler un short par chacune des voitures qui double, c'est une sensation qu'on ne recommande à personne. Heureusement d'ailleurs, la tendance veut que les moteurs 350 Watts et plus se généralisent.

Ce qu'on peut vous recommander, c'est d'adopter à minima un moteur 500 watts et une batterie de grande capacité et puissante (36 volts et plus) pour apporter un peu de couple et ainsi limiter autant que possible ce genre de galères aussi frustrantes que dangereuses.

Avez-vous besoin de beaucoup d'accessoires ?

Fashion victim ou non, le port du casque est de mise. Il existe aujourd'hui de beaux modèles qui assurent votre sécurité sans nuire à votre look. Et puis, le port du casque, c'est aussi la possibilité d'ajouter des éclairages déportés pour bien vous faire remarquer. Les systèmes intégrés aux trottinettes sont souvent trop bas pour bien se faire voir des automobilistes, alors qu'à hauteur d'homme, tout va beaucoup mieux. La législation impose d'ailleurs désormais le port d'un vêtement réfléchissant en cas de circulation de nuit ou de visibilité dégradées

Les plus grands rouleurs des quartiers denses pourront ajouter un rétroviseur à leur destrier (il existe des modèles assez discret). Le nec plus ultra se retrouve dans les sacs à dos intégrant même une signalétique lumineuse faisant office de clignotant. Car oui, contrairement au vélo, il n'est pas simple de lâcher le guidon d'une main (d'autant que celle de droite sert généralement à accélérer), sans perdre l'équilibre, pour indiquer qu'on va tourner.

Modifié le 11/06/2021 à 10h23
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
10
Voir tous les messages sur le forum

Pourquoi nous faire confiance ?

Pour vous, Clubic sélectionne puis teste des centaines de produits afin de répondre aux usages les plus courants. De la qualité pour tous et à tous les prix, voilà notre objectif ! En savoir plus

Haut de page