Test Electric Scooter 4 Pro : que vaut la plus performante des trottinettes Xiaomi ?

David Nogueira
Spécialiste automobile
30 septembre 2022 à 18h00
3
Xiaomi Electric Scooter 4 Pro © David Nogueira
Xiaomi Electric Scooter 4 Pro © D. Nogueira pour Clubic

Avec l'Electric Scooter 4 Pro, le constructeur Xiaomi opère une montée en gamme au sein de son offre de trottinettes électriques en proposant un modèle vendu aux alentours de 800 euros. Quelques améliorations sont là pour tenter de justifier ce prix, mais sont-elles réellement à la hauteur de nos attentes ?

Annoncée en juin dernier à l'occasion d'une grande conférence européenne qui s'est déroulée à Paris, l'Electric Scooter 4 Pro porte un lourd fardeau sur ses épaules : celui d'être la meilleure des trottinettes électriques de Xiaomi. Si vous êtes un lecteur régulier de Clubic, et a fortiori de nos tests de trottinettes, vous connaissez nos exigences et l'attention que nous portons à ces engins. Le point important pour nous ici, c'est que Xiaomi vend la 4 Pro à 799 euros, soit un positionnement tarifaire à partir duquel l'offre s'étoffe sérieusement. Voyons comment le constructeur s'en sort face à une concurrence très sérieuse.

Xiaomi Electric Scooter 4 Pro
  • La sensation de glisse
  • La robustesse
  • L'application mobile
  • Le poids assez contenu
  • Toujours pas d'amortissement
  • Le rapport qualité-prix moins intéressant

Conception : ce qui change sur la Xiaomi Electric Scooter 4 Pro

Une nouvelle fois, Xiaomi ne prend aucun risque ni même aucune réelle initiative qui apporterait du changement à sa gamme de trottinettes. De prime abord, cette 4 Pro n'a rien de nouveau, et cela peut s'interpréter de deux manières. Les optimistes diront : « Pourquoi changer une recette qui fonctionne ? » tandis que les autres, comme nous qui aimons le changement, seront lassés par ces airs de déjà-vu.


D'autant que cette 4 Pro se revendique comme étant un modèle haut de gamme, et qu'à 799 euros, il faut aussi que cela s'apprécie sur le design et la conception du produit. Sur ce sujet, avec les produits abordables de la marque, on savait à quoi s'en tenir : il fallait prendre soin de sa monture pour ne pas solliciter certaines fragilités. Mais à 799 euros, les attentes sont naturellement plus élevées.

Xiaomi Electric Scooter 4 Pro © David Nogueira
© D. Nogueira pour Clubic

Penchons-nous sur cette trottinette pour en lister les améliorations. La première d'entre elles, et la plus visible, se situe au niveau des pneus. Il s'agit désormais de pneumatiques de 10 pouces sans chambre à air (tubeless) avec la particularité d'un traitement dit « Duragel ». Comprenez que si vous êtes victime d'une crevaison infligée par une vis ou un clou, le pneu est supposément en mesure de reboucher ledit trou en relâchant un gel de manière instantanée. Nous n'avons pas pu tester ce point en particulier, mais son efficacité est connue, notamment dans le monde du vélo. Attention cependant, cela ne fera pas de miracle si le trou est important ou s'il s'agit d'une lacération.

Xiaomi Electric Scooter 4 Pro © David Nogueira
© D. Nogueira pour Clubic

Autre amélioration évoquée : la puissance du moteur qui serait désormais de 700 W... en crête ! En effet, la puissance nominale est toujours de 350 W, on ne peut donc que supposer que tout le travail a été fait du côté de l'électronique pour booster la puissance maximale. Nous verrons pendant l'essai routier de quoi il retourne, mais nous avons plutôt tendance à prendre nos précautions concernant ce type d'indication.

Xiaomi Electric Scooter 4 Pro © David Nogueira
© D. Nogueira pour Clubic


Troisième point : le freinage à disque. Lui aussi aurait été mis à jour vers un système à deux plaquettes mobiles qui améliore l'efficacité comme la précision. Ce changement est bienvenu, mais demeure tout de même modeste pour un produit à 800 euros. Sur une telle gamme de prix, on trouve généralement des modèles équipés de frein à disque à l'avant comme à l'arrière. Ici, l'avant est géré par le frein moteur plus ou moins important en fonction de la configuration définie dans l'application. Au passage, cela permet de profiter d'une récupération d'énergie, c'est toujours ça de pris.

Au guidon de la Xiaomi Electric Scooter 4 Pro


Cela ne fait aucun doute, cette 4 Pro est assurément la plus performante des trottinettes de Xiaomi, et cela se ressent dès les premiers tours de roues. À vrai dire, c'est un point bien spécifique qui nous pousse à le dire ici, à savoir la sensation de glisse. Selon nous, elle est inégalée sur les autres produits de la marque, et cela est grandement lié aux nouveaux pneumatiques de 10 pouces qui font une réelle différence.

Xiaomi Electric Scooter 4 Pro © David Nogueira
© D. Nogueira pour Clubic

La tenue de route s'avère rassurante, et on n'hésite pas à y aller franchement sur les manœuvres. Une grande embardée à gauche, puis une autre vers la droite... La 4 Pro tient le cap sans comportement malsain.

Xiaomi Electric Scooter 4 Pro © David Nogueira
© D. Nogueira pour Clubic

On ne ressent aucune vibration ni perte d'adhérence critique, comme cela peut parfois être le cas avec des modèles à roues plus petites et dures qui absorbent moins les efforts et les contraintes sur la route. Le guidon d'à peine 50 cm de largeur fait aussi partie des atouts, puisqu'il offre ici suffisamment d'espace pour les mains et est à la fois suffisamment étroit pour nous permettre de nous faufiler dans une circulation dense.

Xiaomi Electric Scooter 4 Pro © David Nogueira
© D. Nogueira pour Clubic

Et de toute façon, chez Xiaomi, le guidon tel qu'il existe, vous avez plutôt intérêt à l'apprécier, car il s'agit là encore d'un élément qui n'évolue pas…ou très peu. Les poignées ne sont pas spécialement désagréables, mais pas ergonomiques pour un sou non plus. La gâchette d'accélérateur permet d'être réactif, mais un peu plus de consistance aurait contribué au dosage, ou en tout cas à l'impression d'avoir quelque chose de plus qualitatif sous le pouce.

Xiaomi Electric Scooter 4 Pro © David Nogueira
© D. Nogueira pour Clubic

La sonnette a toujours cette double fonctionnalité que de signaler votre présence aux autres usagers de la route, mais aussi de verrouiller la colonne de direction une fois la trottinette repliée. Ajoutons au passage que ses dimensions passent alors de 124 cm de haut, 119,8 de long et 48 cm de large, à 51 cm de haut pour la même longueur et la même largeur.

Xiaomi Electric Scooter 4 Pro © d
© D. Nogueira pour Clubic

Avec ses 17 kg, la 4 Pro fait partie des modèles que l'on peut espérer porter sur quelques marches sans y laisser un bras (c'est en tout cas notre vécu) et ainsi prendre les transports en commun sans trop en suer. À noter aussi que le système de verrouillage est un peu différent de celui de la Mi Electric Scooter 3 : il faut toujours s'y prendre à deux mains et parfois à plusieurs fois pour replier sa monture.

Xiaomi Electric Scooter 4 Pro © David Nogueira
© D. Nogueira pour Clubic

Comme nous le disions plus avant, le deck grandit très légèrement (48 x 15 cm), ce qui ne fait pas une différence significative, mais là aussi, c'est toujours bon à prendre, et nos pointures 43 apprécient.

Xiaomi Electric Scooter 4 Pro © David Nogueira
© D. Nogueira pour Clubic

Ainsi, bien campées sur leurs appuis, les jambes font partie intégrante du pilotage et aident autant dans les manœuvres que pour tenir la stabilité, y compris sur les longs trajets où les decks trop étroits deviennent vite inconfortables. D'ailleurs, ne vous y trompez pas, s'il y a du mieux sur le confort, c'est loin d'être parfait pour autant.

Xiaomi Electric Scooter 4 Pro © David Nogueira
© D. Nogueira pour Clubic

En effet, les choses se passent bien tant que l'on évolue avec l’engin sur un revêtement de bonne qualité. Mais sitôt que la chaussée se dégrade, l'absence d'amortisseurs ne tarde pas à se faire sentir. Plus confortable néanmoins que ses prédécesseurs, la 4 Pro invite l'utilisateur à rester prudent. De toute façon, celui-ci n'appréciera pas d'être trop secoué.

En revanche, ce qui peut rassurer quelque peu, c'est que la trottinette ne craque pas sous nos pieds, et la direction n'est pas influencée par notre poids, qui dépassait pourtant les 85 kg avec notre équipement au moment de notre test.
Une bonne nouvelle donc, qui peut aussi laisser penser que Xiaomi veille désormais à la bonne structure de ses trottinettes.

Xiaomi Electric Scooter 4 Pro © David Nogueira
© D. Nogueira pour Clubic

Un feu de stop plus grand, et donc plus visible, fait partie des petites améliorations qui figurent sur cette 4 Pro. Notre modèle d'essai a malheureusement été cassé pendant le transport. Cependant, cet agrandissement est fort appréciable, ce qui ne nous empêche pas pour autant de vous recommander le port du casque avec des bandes réfléchissantes et un éclairage à l'arrière. Rappelons que la législation dispose que « vous devez vous vêtir d'un équipement rétroréfléchissant en cas de circulation la nuit ou de visibilité insuffisante de la journée ». Le gilet jaune n'est pas la seule alternative, il existe des vêtements spécialisés pour la visibilité nocturne, mais ils sont malheureusement souvent assez chers.

Autonomie et recharge

L'endurance de la 4 Pro devait elle aussi être au-dessus du lot, avec une autonomie annoncée de 55 kilomètres ! Cela aurait été une réelle performance si cela s'était confirmé à l'usage. Dans les faits, sous notre poids et selon notre parcours de test, la 4 Pro affichait plutôt une autonomie de 30 kilomètres avant que ses performances ne s'effondrent réellement.

Xiaomi Electric Scooter 4 Pro © David Nogueira
© D. Nogueira pour Clubic

L'allonge de la 4 Pro reste satisfaisante, avec un 25 km/h qui tarde un peu à être atteint, voire qui saura se faire carrément désirer si jamais le relief de la route imprègne un dénivelé positif. Mais avec ses deux derniers niveaux de la batterie, qui correspondent à environ 30 %, vous pouvez encore rouler sur une poignée de kilomètres, en tout cas sur le plat. De notre côté, sous le poids que nous lui infligions, nous avons joué la carte de la sécurité, ce que nous vous recommandons d'ailleurs de faire. Même si Xiaomi annonce avoir retravaillé son BMS (Battery Monitoring System), nos précédentes expériences avec les trottinettes de la marque nous ont appris qu'il vaut mieux être prudent. Avec Xiaomi, on passe vite de « Ah, ça clignote pour la réserve ! » à la panne sèche.

Xiaomi Electric Scooter 4 Pro © David Nogueira
Xiaomi Electric Scooter 4 Pro © David Nogueira


© D. Nogueira pour Clubic

Comme c'est souvent le cas sur ces modestes trottinettes électriques, il faut s'armer de patience lorsqu'il est question de refaire le plein. Le chargeur livré de 42 V et 1,7 Ah impose un arrêt au stand considérable. Xiaomi annonce près de 8 heures pour recharger complètement la batterie, et on veut bien la croire. Dans notre cas, nous ne sommes pas descendus sous les 20 % (on se traîne trop au guidon), et rien que là, il nous a déjà fallu un peu plus de 6 heures pour refaire le plein. Il faudra bien compter 5 heures pour passer de 30 à 100 % environ.

Malheureusement, ce défaut est monnaie courante chez les trottinettes électriques, et il faut passer sur des produits autrement plus performants, et donc plus chers, pour profiter de chargeurs plus puissants, et surtout, de trottinettes dotées par exemple de deux ports de charge.

Xiaomi Electric Scooter 4 Pro : l'avis de Clubic

8


Cette Electric Scooter 4 Pro est, à n'en pas douter, la meilleure des trottinettes électriques de Xiaomi. Le confort est sans égal sur la gamme, mais en même temps, on ne peut pas dire que la prestation soit dingue. Depuis le lancement de cette gamme de produits, le constructeur réalise des engins qui se suivent... et se ressemblent beaucoup. Ainsi malgré ses quelques évolutions, la 4 Pro ne signe aucune révolution, voire s'en retrouve pénalisée. Avec un tarif de 799 euros, elle occupe désormais une place sur un marché supérieur où la concurrence est dure.

À ce niveau de prix, on trouve des alternatives, chinoises elles aussi, qui offrent des performances supérieures tant sur la partie puissance que sur le confort ou l'autonomie. En fin de compte, les fans des produits de la marque qui voudraient troquer leur vieux modèle par cette nouvelle référence pourront se laisser tenter sans craindre d'être déçus. Mais ceux-là mêmes nous diront aussi de ne pas s'attendre à ce que ce soit le jour et la nuit.

Ainsi, si l'on peut dire que la 4 Pro est bien la meilleure des Xiaomi, cela n'en fait pas pour autant un incontournable, car sur le marché des trottinettes à 800 euros, nous avons testé des choses autrement plus confortables, robustes et endurantes.

Les plus

  • La sensation de glisse
  • La robustesse
  • L'application mobile
  • Le poids assez contenu

Les moins

  • Toujours pas d'amortissement
  • Le rapport qualité-prix moins intéressant

Qualité de fabrication 8

Puissance 7

Autonomie 8

Confort de conduite 7

Portabilité 8

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
MHC
Cette trottinette serait bien mieux placée dans le segment 400-500 euros.
cid1
Vous qui avez testé cette trottinette près de l’eau, vous avez pensé à faire des tests sous l’eau, je dis ça en rapport avec les « idiots » qui les balancent sous l’eau, et qui polluent les cours d’eau. ^^
julla0
Pouvez-vous donner un exemple de trottinette concurrente dans cette gamme de prix svp?
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test MSI Modern MD272PW : un écran abordable, limité par sa définition
Test Apple Watch Ultra : la montre connectée Apple se met au sport
Test Samsung 990 PRO : magnifique baroud d'honneur du Roi des SSD avant l'arrivée du PCIe 5.0
Test Corsair MP600 GS : inutile de vous ruiner quand des SSD de ce niveau existent !
Test Tronsmart T7 : l'enceinte Bluetooth à prix mini, mais qui assure l'essentiel
Test ViewSonic X2 : un vidéoprojecteur plaisir pour goûter à la grande image cinéma
Test Marshall Woburn III : une enceinte premium et énergique, à la connectivité limitée
Test Apple iPad (2022) : des nouveautés, et des frustrations
Test Apple TV 4K (2022) : la dernière box TV d'Apple frise la perfection
Test Fitbit Sense 2 : la montre connectée sport de Google rate le coche
Haut de page