Test Smolt & Co X400 : une sérieuse alternative aux trottinettes électriques Xiaomi

David Nogueira
Spécialiste automobile
08 décembre 2021 à 09h09
4
Smolt And Co X400 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

La Smolt & Co X400 est une trottinette électrique qui se veut à la fois compacte et robuste pour répondre aux besoins des utilisateurs citadins. Elle ne néglige pas non plus l’aspect sécurité, avec de bons éclairages et la présence de suspensions.

Nous publiions il y a quelque temps le test de la Smolt & Co X600S , une trottinette électrique qui nous avait agréablement surpris par sa qualité de fabrication, ses performances, son confort et son autonomie. La X400 n’est autre qu'une version légèrement moins performante et moins bien équipée, mais aussi moins chère puisqu’elle est proposée à 590 €. Elle est dotée d’un moteur 400 watts, et profite d’une conception solide et de quelques atouts qui font la différence grâce à un assemblage « made in France ».

Smolt & Co X400
  • Le confort de conduite
  • La qualité de fabrication
  • Le rapport qualité/prix
  • La manœuvre pour replier la trottinette
  • Le pneu dur à l'arrière

Fiche technique Smolt & Co X400

Performances

Puissance du moteur
400
Vitesse maximale
25 km/h par bridage
Autonomie annoncée
30 km
Angle d'ascension maximum annoncé
20%
Batterie
36 Volts
Capacité
10,4 Ah
Temps de charge
4 heures

Dimensions

Dimensions dépliée
104 x 21, x 115 cm
Dimensions pliée
94 x 21,5 x 33 cm
Roues
8 pouces gonflable à l'avant, gomme pleine à l'arrière
Poids
16,5 kg
Poids maximum supporté
100 kg

Équipements

Affichage écran LCD
Oui, textuel
Type de freins
Electromagnétique à l'avant et tambour à l'arrière
Suspensions
Suspension simple l'avant et double à l'arrière
Adaptateur secteur
42 V - 2 A
Accessoires fournis
outils et carnet d'entretien (garantie 5 ans)
Éclairage
Feux de route en partie basse avant, tube lumineux et diode à arrière

Tarifs

Prix
590

Smolt & Co X400 : une X600-S version « light »

A première vue, les différences esthétiques entre la X600 et cette X400 sont assez minces. Il faut s’intéresser de plus près au produit pour remarquer ce qui change. Il y a tout d’abord un point important qu’il faut connaître : Smolt & Co dédie cette trottinette aux utilisateurs urbains, opérant plutôt des trajets courts et ayant besoin d’un produit agile et relativement léger.

Smolt And Co X400 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

En tout cas, un peu plus que la X600-S, qui affiche un poids de 18 kg, contre 16,5 kg pour la X400. Un gain de poids plutôt mince donc, qui ne permet pas à ce modèle d'être aussi facile à transporter à bout de bras que des modèles tels que les Mi Electric Scooter de Xiaomi, par exemple.
Mais il faut dire aussi que la conception n'a rien à voir avec cette dernière en matière de robustesse et de confort. Comme la X600 et X600-S, la X400 profite d'une structure en aluminium (qui lui permet notamment de se limiter à un poids de 16,5 kg malgré ses bonnes proportions et son équipement).

Et par « bonnes proportions », on pense d’abord à la largeur du deck qui est semblable à celle de la X600-S (et de fait à la X600). En l’occurrence, celui-ci mesure 15 cm de large par 45 cm de long, soit 6 cm de moins que celui de la X600.

Smolt And Co X400 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Toutefois, comme sa grande sœur, la 400 offre en plus de l’espace du repose pied. Ce qui permet à notre pointure 43 d'être finalement assez à l'aise et trouver une position stable et assez peu fatigante, y compris pour les plus longs trajets.

Smolt And Co X400 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Un gain de compacité qui ne nuit pas outre mesure au confort d’utilisation, mais qui profite à la transportabilité de la X400. Que ce soit pour l’emporter avec vous en voiture ou dans les transports en commun, ce modèle sait se faire apprécier de ceux qui cherchent un produit bien conçu, mais suffisamment modulable pour gagner en encombrement.

Smolt And Co X400 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Cela commence par une colonne de direction ajustable en hauteur. Point intéressant pour celle-ci : elle utilise un mécanisme de verrouillage rapide permettant d'ajuster la hauteur comme bon vous semble. Entre une position basse que nous avons mesurée à 76 cm de hauteur par rapport au deck et une position haute à 102 cm, ce guidon bénéficie d'une amplitude de réglage qui devrait convenir à une grande variété d'utilisateurs.

Côté compacité et pliage, les poignées se replient après avoir pris le temps de dévisser les brides. L'opération est un peu longuette car les bagues sont assez longues à desserrer.

Smolt And Co X400 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

A titre de comparaison, nous avons préféré la solution adoptée par Kingsong sur sa KS-N8 . Smolt & Co assume le choix précisant que les bagues utilisant un pas de vis prennent moins de jeu dans la durée.

Une fois les poignées et la colonne de direction repliées, l’encombrement de la X400 est alors de 94 x 21,5 x 33 cm. Nous ainsi pu aisément la transporter dans le coffre d'une voiture citadine en vue ensuite de finir notre route sur cet EDPM.

Smolt And Co X400 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Cependant, comme nous le reprochions déjà à la X600-S, le cran intermédiaire présent sur le mécanisme d'articulation de la colonne se révèle très pénible et contraint la manœuvre de pliage et dépliage.

Autre différence par rapport à la X600-S : la 400 n’intègre qu’un seul mécanisme de freinage, en prise avec la roue arrière. Il s’agit là aussi d’un mécanisme à tambour, à double came. Celui-ci présente la particularité d’offrir un meilleur mordant et une progressivité qui permet de doser convenablement le freinage, même les plus importants.

Smolt And Co X400 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

A noter : la présence d'une vis de réglage qui, en plus de celle présente sur la poignée de frein au guidon, permet de rattraper le jeu qui va s'installer au fur et à mesure que les garnitures des mâchoires vont s'user.

Smolt And Co X400 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

On retrouve en partie basse du deck les tubes en acrylique qui améliorent la visibilité de la trottinette de la pénombre. Les mini phares à LED blancs à l’avant permettent d’éclairer la route devant vous et d’anticiper les éléments les plus dangereux sur la chaussée.

Smolt And Co X400 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

En revanche, nous recommandons tout de même de compléter ceux-ci par un éclairage en position haute pour éclairer la route plus loin devant et améliorer au passage votre visibilité auprès des autres utilisateurs de la route.

Smolt And Co X600S © David Nogueira

Comme sur la X600, vous pourrez monter au centre du guidon le phare adaptable sur un pas-de-vis dédié. Celui-ci est proposé en option à 40 €, mais il est redoutablement efficace !

Smolt And Co X400 © David Nogueira

Il serait judicieux d’en faire autant pour l’arrière. Même si deux feux stop clignotants sont efficaces, ils sont situés au ras de la chaussée. Dès lors, porter un éclairage à l’arrière de votre casque contribuera indiscutablement à votre sécurité.

Une trottinette pensée pour la ville

Il ne nous faut pas longtemps pour retrouver dans la X400 les avantages de la conception robuste de la X600-S. On retrouve cette sensation de sécurité en raison d’un deck bien large et son repose-pied, qui permettent d’adopter une position stable et pas trop fatigante.

Smolt And Co X400 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic
Smolt And Co X400 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic
Smolt And Co X400 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Le large guidon et ses poignées dotées de repose-paumes font toujours partie des points forts. Le confort d’utilisation et la précision dans la conduite sont assurés, et cela pour les grands comme les moins grands gabarits.

Smolt And Co X400 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Et sur le sujet justement, une différence de taille se fait également très vite remarquer. Alors que ces deux modèles profitent de pneus 8 pouces, le confort de glisse est moins bon que sur la X600-S pour une raison assez simple : Smolt & Co a fait le choix d’un pneu plein assez dur pour l’arrière sur la X400, là où la X600-S profite d’un pneu gonflable.

Smolt And Co X400 © David Nogueira

Dès lors, les suspensions arrière filtrent quelque peu les défauts de la route, mais le confort est moindre. Il est toutefois meilleur que sur la Xiaomi Mi Electric Scooter 3 qui ne dispose d’aucune suspension.
Selon nous, le choix d’un pneu dur est un assez fâcheux tant il impacte le confort, mais le constructeur partage son expérience et les retours utilisateurs qui l’ont poussé à faire ce choix. Les roues gonflables sont sujettes à des crevaisons et les risques seraient plus importants sur ce type de trottinette urbaine.

Smolt And Co X400 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Et si vous partagez cet avis, alors vous apprécierez de ne pas avoir à redouter la crevaison, d’autant qu’ici la roue arrière est celle qui embarque le moteur. Par conséquent, remplacer ou réparer une chambre à air devient vite une opération fastidieuse. Le fil d'alimentation du moteur empêche d'ôter totalement la roue pour travailler confortablement sur la réparation, d’où l’importance de ne pas négliger la pression du pneu avant, qui devra être gonflé à 45 PSI selon les recommandations du constructeur.

Smolt And Co X400 © David Nogueira

Mais tout n’est pas perdu, puisque le profil de cette même roue offre une bonne surface de contact avec la route et que son profil légèrement bombé ne nous a pas semblé provoquer de perte d’adhérence - y compris sur une chaussée mouillée. Car oui : la X400 peut naturellement circuler lorsqu’il pleut, sans craindre de panne. En revanche, il est impossible de ne pas entendre les bruits de claquement lorsqu’on passe un peu vite sur les défauts de la route. Là aussi, heureusement que la suspension est là pour absorber le plus gros de la secousse.

La X400 a moins d’énergie à revendre

Si la X600-S nous avait semblé, d’une certaine manière, quasi invincible sur notre parcours de test, avec un autonomie supérieure à 30 km et une vitesse de 25 km/h maintenue dans quasiment toutes les situations, la X400 est un peu moins volontaire. Pas de quoi s’inquiéter : elle est simplement au niveau des autres modèles de 350 et 400 Watts.

Dès lors, les utilisateurs de plus de 80 kg (comme c’est notre cas) devront avoir cela en tête, surtout si les trajets du quotidien comportent des dénivelés positifs qui pourraient essouffler la machine. A ceux-là, nous recommandons d'investir un peu plus, ne serait-ce que pour réellement savourer chacune de leur sortie en trottinette.

Smolt And Co X400 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Le contrôleur de puissance s’assure que la batterie délivre aussi longtemps que possible l’intensité nécessaire au moteur pour que celui-ci maintienne les 25 km/h en pointe, mais les accélérations comme les relances sont plus timides. Comme on peut le voir dans ces photos, la puissance de la batterie reste à 36 volts lorsque la charge est à demie batterie, et même au-delà selon nos constats.

Smolt And Co X400 © David Nogueira
D. Nogueira pour Clubic

Toujours sur notre parcours de test, l’autonomie mesurée est de quelque 22 km, à un rythme moins soutenu que celui adopté durant l’essai de la X600-S. C’est là encore mieux que la Mi Electric Scooter 3, et cela s’explique naturellement par la différence de capacité de batterie. Comptez 7,6 Ah pour le modèle Xiaomi contre 10,4 Ah pour le modèle assemblé dans le sud de la France.

Là encore, l'électronique nous a permis de suivre la capacité de la batterie en fonction du niveau de charge. L'occasion de voir qu'un travail à été réalisé pour ne pas que les performances s'effondrent, rendant un modèle 400 watts vraiment trop poussif pour ne pas se sentir en danger au milieu de la circulation.

Avis Smolt & Co X400 : faut-il craquer ?

Moins endurante et moins dynamique que sa grande sœur la X600-S, cette trottinette Smolt & Co X400 est aussi bien moins chère. Vendue 590 €, elle représente une alternative intéressante aux populaires Mi Electric Scooter de Xiaomi (version 3 ou Pro 2 ). Certes, celles-ci sont vendues jusqu'à 150 € de moins, mais le delta de confort, de polyvalence, d’autonomie et de robustesse sont à prendre en compte, surtout lorsque cela profite à la sécurité de l’utilisateur.

Comme il vous faudra prendre en compte aussi que la Xiaomi est plus légère, plus compacte et dotée de fonctionnalités connectées grâce à sa liaison Bluetooth. En conclusion, si vous êtes plutôt d’un petit gabarit et que vos trajets ne sont pas trop longs (ou que vous pouvez recharger une fois arrivé à destination) alors la X400 sera une bonne alliée, robuste, sécurisante et bien conçue.

8

La Smolt & Co X400 est une trottinette électrique pensée pour la ville. Elle parie sur un format relativement compact, tout en ne négligeant pas l’essentiel. Sa conception est robuste, sa maniabilité et sa tenue de route sont bonnes et on aime ses équipements qui contribuent à notre sécurité. C’est un bon rapport qualité/prix.

Les plus

  • Le confort de conduite
  • La qualité de fabrication
  • Le rapport qualité/prix

Les moins

  • La manœuvre pour replier la trottinette
  • Le pneu dur à l'arrière

Qualité de fabrication 9

Puissance 8

Autonomie 8

Confort de conduite 9

Portabilité 7

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
oXoshivas
Frein à tambour = faut démonter le train arrière… c’est d’une galère, c’est comme les egret one idem<br /> Au moins sur xiaomi y a juste a dévissé l’étrier ça prend 5 minutes
Fatima
J’attend impatiemment l’interdiction des trotinettes en ville , la majorité ne respectent pas le code , feu grillé , aucun priorité respecter etc (de même pour les cyclistes et certains scooters).<br /> Et bien-sûr quand un accident se produit , c’est de la faute au véhicule
kast_or
Pourquoi interdire ? Il suffit de distribuer les amendes telles que prévues par le code de la route et tout rentrera dans l ordre
MHC
J’attend impatiemment l’interdiction des couteaux car il y a trop de meurtres et d’agressions avec ces derniers.<br /> J’attend avec impatience l’interdiction de l’eau… car trop de gens se noient dedans.<br /> J’attend avec impatience l’interdiction du feu car il y a trop d’incendies.<br /> J’attends avec impatience l’interdiction de l’électricité car il y a trop d’électrocutions parfois mortelles.<br /> …<br /> J’attends impatiemment l’interdiction des c… car le monde irait mieux sans eux.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Renault, Mitsubishi et Nissan s'associent pour des véhicules électriques moins chers
L'avion-voiture Aircar obtient le droit de circuler, avec une licence de vol slovaque
Lamborghini passera à l'hybride dès l'an prochain et met le 100 % thermique au placard
Ola, le fabricant de scooters électriques, montre sa première voiture (dans un photoshop peu réussi)
Le groupe Volkswagen fait un bond de 64 % sur l'électrique en Europe en 2021
Quels véhicules électriques génèrent le plus de curiosité (et de recherches) sur Internet en 2021 ?
Véhicules électriques : la France seulement 8e des prédictions à 2035
Tesla : le prototype de Cybertruck se montre comme jamais en vidéo
Volkswagen et Bosch deviennent partenaires pour le développement d'un logiciel de conduite autonome
ID. Buzz : le van électrique de Volkswagen se montre en photo, en vidéo et tout en couleur
Haut de page