Bientôt la fin des trottinettes en libre-service à Paris ? Les opérateurs sur la sellette

06 octobre 2022 à 17h20
23
Lime S © Lime
© Lime

La Mairie de Paris s'interroge sur le devenir des trottinettes en libre-service dans la capitale. Selon elle, trop de points négatifs subsistent, et les opérateurs n'ont que peu de temps pour rectifier le tir.

C'est ce qu'on pourrait appeler « un bon petit coup de pression ». Ou une habile communication préventive aussi, nous le saurons dans les prochaines semaines. Il y a quelques jours, les opérateurs de trottinettes électriques en libre-service, à savoir Lime, Dott et TIER, étaient invités par la Mairie de Paris à faire un point d'étape crucial en ce que le renouvellement des contrats d'exploitation est censé intervenir dans cinq mois. Et clairement, la municipalité n'est pas très chaude pour poursuivre l'aventure en l'état.

Le sort de 15 000 trottinettes électroniques en suspens

Ces dernières années, les trottinettes électriques ont contribué à modifier le paysage et la mobilité, surtout dans les grandes villes. Pour certains, elles sont une véritable révolution. Pour d'autres, elles n'ont rien à faire au milieu des piétons, voitures et vélos, qui ont déjà bien du mal à se partager la route.

En mars 2023, le contrat qui lie Paris aux opérateurs Lime, Dott et TIER arrivera à échéance. La Mairie réfléchit à l'hypothèse d'y mettre fin, un non-renouvellement qui embêterait bien les trois entreprises, qui séduisent des dizaines de milliers de Parisiens, Franciliens et touristes chaque mois grâce à leurs 5 000 engins respectifs.

Le Premier adjoint à la Mairie de Paris Emmanuel Grégoire et son collègue David Belliard, en charge de la transformation de l’espace public et des mobilités, ont reçu les trois exploitants la semaine dernière pour faire le point sur l'activité de la trottinette électrique dans la capitale. Et pour les deux élus, « le compte n'y est pas ».

La trottinette en libre-service souffre de nombreux griefs

La Mairie de Paris porte plusieurs griefs à l'encontre des trottinettes électriques. Beaucoup résultent d'un certain manque de rigueur des exploitants et d'un manque de discipline des utilisateurs, avec de trop nombreux accidents, de multiples violations du Code de la route, un report modal peu flatteur et des engins garés un peu n'importe où. Le bilan environnemental est aussi « incertain », avec des dizaines de trottinettes abandonnées au fond de la Seine et des engins qu'il faut régulièrement recharger, nettoyer, puis recycler.

« Nous nous posons la question » de la fin de la convention permettant la circulation en libre-service des trottinettes électriques dans Paris, reconnaît David Belliard, qui prévient que « si au final les points négatifs sont plus nombreux que les avantages, alors la décision sera simple : nous mettrons fin à ce modèle ».

Tout n'est cependant pas perdu pour les opérateurs ! La semaine dernière, la Mairie a convenu de laisser un mois aux exploitants pour proposer des mesures concrètes. Comme une ultime chance.

Source : Le Parisien

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
23
19
austinlolo
Je suis d’accord avec la mairie pour le coup.<br /> Mais comme l’accord initial a été donné par cette même mairie, sans s’assurer au préalable que les nuisances dont elle fait part maintenant et qui existaient déjà au démarrage du projet pouvaient être réglées, alors je critique au final l’action de cette mairie, qui, sans faire de politique, ferait bien de laisser sa place… quelle perte de temps et quelle belle brochette d’andouilles !
Binbin
Ces problèmes sont pour la plupart valable aussi pour les vélos…<br /> La Solution : Faire passer le code de la route à tous types de véhicules sur la route
JohnLemon
Le report modal est clairement pour moi le point noir de la trottinette électrique : de nombreux usagers ont investi pour remplacer la marche. Je le vois bien dans mon quartier au quotidien.<br /> Il y a probablement des exceptions mais c’est rare.<br /> Ce qui en fait (pour l’instant) un mode de transport bien moins vertueux que le vélo ou même le VAE qui se substituent à la voiture ou aux TC polluants comme les bus thermiques.<br /> Leur tendance à se faufiler partout est également gênante en l’état actuel des choses. Ça crée un sentiment d’insécurité permanente y compris (et même surtout) sur les trottoirs. La collision n’est jamais bien loin.<br /> Je ne suis pas pour les interdire mais pour moi on devrait leur appliquer le même code de la route que les vélos : sur les pistes cyclables ou à droite de la route en l’absence de bande. (À l’exception des voies partagées avec les bus car c’est trop dangereux.)<br /> Et les zones piétonnes uniquement si les cyclistes sont autorisés également. Sinon c’est à pied.
Blap
A ce moment les problèmes énoncés existent aussi pour les voitures et les 2RM où pourtant le permis est obligatoire… du coup on supprime tout ?<br /> @Gmbbbb pour les regles attenantes aux trottinettes électriques c’est déjà le cas. Code de la route obligatoire et interdiction d’utiliser le trottoir.<br /> Les aires pietonnes sont autorisées si rien d’autres n’est disponible mais en roulant au pas donc sans utiliser vraiment le moteur
zztop06
immatriculation pour tout ce qui roule .
Joeee
Il y a aussi le coté écologique. Tout du moins pour les vélos classiques, il n’y a pas le problème de la batterie à changer, à charger, … et qui peuvent polluer dans la seine quand les gens s’amusent à les jeter
pecore
Je ne sais pas pour les trottinette mais j’ai remarqué que beaucoup de personnes en vélo semblent penser que le code de la route ne s’applique pas à eux (feux rouges, stop, sens interdit…) et je suppose qu’il doit en aller de même pour les trottinettes.<br /> Un campagne de rappel du respect du code associé à une fermeté accrue vis à vis de ceux qui ne comprennent toujours pas pourrait être un début de solution mais d’après ce que je lis dans l’article, le non-respect du code de la route n’est qu’une partie du problème.
artik1024
je comprend que tout le monde soit un peu contre, mais honnêtement j’ai eu l’habitude d’aller dans des villes comme Oslo, Barcelone, etc pour y passer des weekend, et trouver des patinettes un peu partout a changé la manière dont je découvre les grandes villes. Pas de taxi qui force d’un point A à un point B, on peut flanner, s’arrêter en terrasse pour un café, repartir, faire 300 mètres et s’arrêter dans une boutique sympa, etc.<br /> Ca serait quand même dommage de tout arrêter parce qu’une minorité d’usagers foutre le bordel.
Blap
A Paris en tout cas c’est la meme chose avec les voitures. Il y a a chaque feu une ou deux voitures qui grillent le feu. La grande différence c’est que les vélos peuvent remonter la file alors que les voitures sont bloquées par celle devant eux.<br /> C’est simple depuis l’annee dernière on croise meme des chauffards qui klaxonnent (encore un truc illégal) les voitures de devant parce qu’elles ne grillent pas le feu.<br /> Certaines personnes qui se font klaxonner le grille parce qu’elle croient que le feu est passé au vert sans l’avoir remarqué ahaha.<br /> Pareil pour les sens interdit d’ailleurs, c’est le florilège.<br /> Sinon a savoir que la plupart des rues sont autorisées en sens interdit a vélo, a Paris les rues en sens interdit sont rares. Pareil pour les feux rouges qui sont « grillables » dans bien des cas à vélo.<br /> Malheureusement plus de fermeté n’est pas au gout du jour vu que meme devant les flics ca laisse couler
karmentic
Exactement. Pour moi le problème c’est que le manque de civisme est fermement ancré dans les mentalités françaises. Pas de file d’attente dans les lieux publics, l’agressivité au volant, la dégradation des lieux publics etc… Et il n’y a pas de sanction ou très peu. Comment peut on trouver ça drôle de jeter un vélo dans la seine… c’est payé avec nos impôts à nous, c’est notre argent.<br /> Sous prétexte de liberté d’expression, de défendre nos droits et de vivre dans un pays libre on pense qu’on à tous les droits, mais on a oublié le vivre ensemble.<br /> C’est en allant vivre dans un autre pays que je me suis rendu compte de ça. Les métros ne sont pas tagués, les voitures s’arrêtent aux passages piétons, les gens font la file, et quand une personne fait une incivilité la communauté se braque contre elle pour lui rappeler que c’est nos impôts qui sont en jeu et qu’on doit respecter des règles pour vivre ensemble. Ça rend la vie plus agréable quotidiennement.
pecore
Pour le sens interdit , je pensais que c’était réservé aux routes dotées de pistes cyclables.<br /> Pour le feu, je sais qu’il est toléré pour un vélo de tourner à droite en brulant le feu mais pas d’aller tout droit, ou à gauche. Pas à ma connaissance en tous cas.<br /> Et oui, la circulation dans Paris c’est parfois n’importe quoi, Dany Boon en a fait un sketch très drôle d’ailleurs.
juju251
Blap:<br /> pour les regles attenantes aux trottinettes électriques c’est déjà le cas. Code de la route obligatoire et interdiction d’utiliser le trottoir.<br /> L’interdiction est bien respectée, pas de problème.<br /> Ce mercredi, sur un trajet domicile travail de 40 minutes à pieds, pas moins de sept trottinettes m’ont frôlé sur le trottoir, pleins « gaz » …<br /> Pas de problème.<br /> P.S. : Et je ne suis pas sur Paris, ni même en région parisienne.<br /> At et évidemment, aucune des personnes sur ces engins ne portaient un casque.
wackyseb
Pieton, voiture, vélo. Tout le reste n’a rien à faire dans une grande ville
MattS32
pecore:<br /> Pour le sens interdit , je pensais que c’était réservé aux routes dotées de pistes cyclables.<br /> Depuis quelques années déjà, le contresens cycliste est autorisé sur toutes les voies à sens unique dès lors que la vitesse limite est inférieure ou égale à 30 km/h. Il peut y avoir des exceptions par arrêté municipale, mais au cas par cas et ça doit être justifié (un arrêté ne peut pas interdire globalement le contresens cycliste sur toute la commune).<br /> Aucun marquage spécifique n’est obligatoire, mais il est tout de même recommandé de continuer à mettre le « sauf cycles » sous le panneau « sens interdit » et de mettre un marquage au sol pour indiquer aux automobilistes le risque de présence de cyclistes à contre sens.<br /> Attention à un point important du coup : en zone 30, quand on coupe une rue à sens unique dont le sens de circulation vient de notre gauche, il peut donc y avoir des cyclistes à contre sens venant de droite, qui sont alors dans la plupart des cas prioritaire sur nous au niveau de l’intersection, puisqu’ils n’y a quasiment jamais de stop ou de cédez-le-passage à contresens, donc c’est la priorité à droite qui s’applique.<br /> pecore:<br /> Pour le feu, je sais qu’il est toléré pour un vélo de tourner à droite en brulant le feu mais pas d’aller tout droit, ou à gauche. Pas à ma connaissance en tous cas.<br /> Ce n’est pas une tolérance, mais bien un droit, et ça peut concerner toutes les directions possibles.<br /> Ce n’est par contre pas systématique : il doit y avoir sous le feu un petit panneau M12*, qui est un panneau cédez-le-passage sur lequel est ajouté un vélo et une flèche indiquant la ou les directions vers lesquelles le cycliste a le droit d’aller malgré le feu rouge. Bien entendu, comme c’est un cédez-le-passage, le cycliste doit laisser la priorité à tous ceux dont il couperait éventuellement la route.<br /> panonceaux-m12900×962 55.9 KB<br />
Stef_R
Pour la défense de la langue française, quand on est dans un véhicule, on écrit « en », quand sur un véhicule, on écrit « à »… en bus, en voiture… à cheval, à vélo, à moto.<br /> Merci
Palou
MattS32:<br /> Bien entendu, comme c’est un cédez-le-passage, le cycliste doit laisser la priorité à tous ceux dont il couperait éventuellement la route.<br /> Bien entendu, cela n’arrive pas souvent de leur part vu que la très grande majorité ne connait pas ce code et n’en à rien à foutre → [mode sélection naturelle ON]
Blap
@juju251 @Palou Et on peut dire autant pour les voitures et autres usagers, meme les piétons. Le principal problème c’est la mentalité de tous les gens qui ne partage pas l’espace public et ne font pas attention aux autres. Ca s’applique sur plein de sujet d’ailleurs.<br /> Et le casque n’est pas obligatoire et peut meme aggraver le danger pour la personne qui le porte. Pareil je ne vois pas d’automobilistes porter de casque alors que c’est eux les plus a risques.
Kvn_Jma
Le problème n’est pas le mode de transport mais les mentalités.<br /> En France, l’incivilité est devenue un mode de vie.<br /> Pour être parti trois semaines au Japon, j’ai eu l’impression d’être sur une autre planète.<br /> Parfait respect de la signalétique, pas un piéton qui traverse au rouge, même si aucune voiture n’est en vue. Les voitures qui s’arrêtent automatiquement au passage piéton, les gens qui font la queue comme à l’armée sans même caressé l’idée de resquiller la file.<br /> Non vraiment, j’ai vécu un choc psychologique, et quand je suis rentré en France je me suis dis « Eux sont civilisés, nous, nous sommes des sauvages ».
clifden
Le gouffre entre le Japon et la France est patent… Les gens respectent, et c’est bénefique pour toute la collectivité.<br /> Quand un japonais est hors des clous, il est fusillé du regard par les autres, et il en a honte.<br /> J’avais été témoin d’un voleur de magasin qui s’était enfui en courant, il avait trébuché et était tombé, sa casquette par terre. Il avait été choppé par le vigile et un des spectateur avait ramassé sa casquette par terre et lui avait balancé, sans un mot, avec un regard qui semblait dire « tu n’es qu’une pauvre merde! ».
karmentic
Tu vois j’ai une autre vision, aucune voiture, camion et moto dans les grandes villes.<br /> Exception pour les services comme Poste, transporteurs pour les commerces.
wackyseb
Parfaitement d’accord avec toi .<br /> Allez je pousse le bouchon plus loin, refonte des bâtiments pour expulser la moitié des citadins des grandes villes vers les campagnes, arrêter de concentrer les activités dans les grandes villes, « nettoyer les quartiers sensibles » en dispersant la population (ça met une génération mais ça fonctionne). Détruire toutes les passoires énergétiques.<br /> Supprimer les poids lourds sur les autoroutes et obliger le transport ferroviaire pour les longues distances.<br /> Batir une réflexion avec des avions plus petits et plus sobre pour les distances moyennes à longue.<br /> Fermer toute la plateforme de Ringis (ridicule d’y envoyer toutes les denrées alimentaires pour qu’elles repartent après dans les régions =&gt; c’est ridicule.) le poisson de Bretagne va a Ringis pour y être négocié et repart en Bretagne pour y être vendu (par exemple !!!)<br /> Et la meilleure pour la fin, la cerise sur le gâteau : faire une autoroute Nord/Sud et Est/Ouest qui passe par Paris (et la région Parisienne<br /> ) mais où les parisiens ne peuvent pas aller.<br /> Car oui, des millions de voitures et autres sont obligés de passer par Paris alors qu’on ne s’y arrête jamais et on doit subir le trafic infernal à toutes heures.
carinae
Ha mais la …tu as tout à fait raison…et c’est un cycliste qui te le dis. Tous les jours je vois des gens en vélo griller des stop ou des feux rouges. C’est presque devenu la norme. Et quand tu t’arrêtes a un feu c’est tout juste si tu ne te fais pas engueuler par les vélos qui sont derrière .<br /> Ceci étant…je ne compte plus le nombre de fois où des voitures font n’importe quoi, voiture a cheval sur le trottoir/pseudo piste cyclable, voitures qui bloquent le passage, qui se serrent sur la droite et donc coincent le vélo contre le trottoir ou contre la voiture devant, voitures qui se collent au vélo, qui coupent la route, les gens qui ouvrent la portière sans regarder…Bref il est clair que 2 et 4 roues ne cohabitent pas vraiment très bien
snoopyz
Toujours les mêmes débats stériles alimentés par les boomers biberonnés au tout à l’automobile… On ne vous demande pas si vous connaissez le code de la route ou si les deux roues que vous avez croisés le respectent, ni même si l’avènement de la trottinette peut révolutionner le transport personnel en milieu urbain.<br /> La question ici c’est la gestion de véhicules partagés, en libre-service qui, au vu des problèmes évoqués; stationnement, durabilité, efficience énergétique (cycle complet incl. ramassage, recharge, recyclage…) ne profite finalement qu’aux multinationales qui les déploient. Enfin, ce n’est que mon humble avis… peut-être que si les pouvoirs en place luttaient plus activement contre le vol et aménageaient des parkings sécurisés, on en serait pas là. Aujourd’hui ceux qui vivent en ville, sans garage, n’ont d’autre option que d’acheter leur trottinette/vélo pliant ou de choisir le libre-service!
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Idée cadeau | Insta360 X3 : une caméra spectaculaire
Epic propose une app pour transformer des objets réels en modèles 3D pour vos jeux
Twitter : la chasse aux spams a commencé... les pertes massives de followers avec !
Stockage en ligne : surprise, le Black Friday est prolongé chez pCloud ! (-85%)
La barre de son Bose TV Speaker chute à son prix le plus bas ce week-end !
The Mandalorian : on a une date de lancement pour la saison 3, et ce n’est pas si lointain
Découvrez le prix soldé de cet écran PC gaming très, très haut de gamme
Le premier trailer pour le prochain film Indiana Jones met un sérieux coup de fouet
Le smartphone Realme GT Master baisse de prix pour le week-end
Ça y est, Les Gardiens de la Galaxie Vol. 3 a son trailer !
Haut de page