Ufeel : un nouveau concept de vélo électrique sans batterie

08 mai 2019 à 12h55
17
Vélo-Ufeel-1.png
Ufeel

Une start-up française a mis au point un vélo qui dispose d'un système de stockage tampon de l'énergie, qui fait office de supercondensateur et qui se soustrait à toute batterie.

Depuis plusieurs années, les concepteurs et start-up rivalisent d'ingéniosité pour produire le vélo du futur, destiné à la fois à protéger votre corps et à protéger la planète. Ufeel, une start-up française, semble être sur la bonne voie avec son concept de vélo 100 % électrique qui troque sa batterie pour d'ingénieux supercondensateurs.

Un stockage d'énergie semblable à la dynamo

Sous l'impulsion de son PDG, Adrien Lelièvre, Ufeel propose le premier vélo entièrement électrique qui ne nécessite ni batterie ni recharge mais qui dispose d'un système de stockage tampon de l'énergie. L'idée de ce système de stockage repose sur un générateur d'énergie plutôt bien connu, la dynamo, souvent utilisé par ceux qui ne veulent pas utiliser de lampe torche à piles. Sauf qu'ici, il est bien plus agréable d'en profiter sur sa bicyclette que lampe en main.

Le principe est simple : c'est l'utilisateur qui crée lui-même son énergie. Plus vous pédalez, plus vous produisez de l'énergie, restituée ensuite au freinage pour servir d'assistance et faire avancer le vélo, et ce peu importe le dénivelé et le profil de votre trajet, sur du plat, en descente ou en côte. Vous pouvez en outre ajuster votre vitesse par une simple pression du pouce au niveau du guidon, comme cela peut se faire sur les trottinettes électriques.

Vélo-Ufeel-2.png
Ufeel

Des éléments recyclables, un engin plus léger qu'un vélo électrique traditionnel

Les supercondensateurs stockent l'énergie comme le ferait une batterie traditionnelle, sauf que leur durée de vie est quasiment infinie et que leurs éléments sont recyclables, puisque faits d'aluminium, de carbone et de sel. Exit ainsi le lithium et autres métaux.

Contrairement à un vélo traditionnel, la machine de la start-up Ufeel n'embarque donc ni système de traction mécanique ni chaîne, ce qui est pratique puisqu'il ne nécessite ainsi plus d'entretien et réduit les risques de casse à néant. Tout comme l'absence de batterie, cela se ressent sur le poids du vélo, qui pèse ainsi 30 % de moins qu'un vélo électrique équipé d'une batterie.

Vélo-Ufeel-chaine.png
Finis les pépins mécaniques et les chaînes graisseuses (Ufeel)

Une commercialisation envisagée pour le début de l'année prochaine

Le vélo développé par Ufeel fait presque office d'objet connecté, puisqu'il dispose d'une prise USB qui permet de recharger votre smartphone ou d'autres appareils USB compatibles à mesure que vous pédalez. Il est également possible de verrouiller la bicyclette à distance, à l'aide de son mobile, dans le cas où quelqu'un souhaiterait s'en emparer.

Ufeel attend désormais d'entamer la phase d'industrialisation, sans doute pour les prochains mois, et pourrait envisager une commercialisation pour le début 2020. Son prix pourrait être compris entre 1 500 et 2 000 euros.

Vélo-Ufeel-3.png
Ufeel

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
16
santec
dans un sens produire de l’énergie en pédalant demande moins de calorie que de déplacé la masse vélo + personne , a voir la capacité du super-condensateur et dynamo
MattS32
Beaucoup de bullshit marketing autour de ce concept (sur le site, ils osent parler d’une garantie “de rouler sans effort”, alors que c’est bien l’effort du cycliste qui fournit toute l’énergie nécessaire au déplacement), qui en plus n’est pas conforme à la législation sur les VAE, et devra donc être homologué, immatriculé et assuré pour pouvoir rouler en France…<br /> Encore un truc qui va sans doute faire un flop…<br /> Et +1 à Karl_TH, la garde au sol du machin est juste une blague… Ça fait un vélo avec presque tous les défauts des trottinettes, mais en n’ayant pas tous les avantages du vélo pour compenser…
MattS32
Non, puisque la finalité de l’énergie produite est aussi de déplacer la masse vélo + personne… Le fait d’alimenter un générateur plutôt que d’entrainer directement la roue avec les pédales ne permet à priori aucune économie d’énergie.<br /> Le rendement d’une transmission de vélo correctement entretenue est supérieur à 90%, voir supérieur à 95% pour les meilleures. Aucune chance donc que le rendement du générateur puis du moteur électrique soit significativement meilleur.<br /> Les gains d’énergie viendront essentiellement de la récupération d’énergie au freinage et dans les descentes, mais je suis pas convaincu que ça fasse gagner énormément : si cette récupération était vraiment intéressante, elle serait beaucoup plus répandue sur les VAE, en particulier ceux dont le moteur est dans une roue.<br /> L’avantage d’une telle solution par rapport à un vélo classique, c’est sans doute surtout de lisser l’effort, plutôt que de le diminuer : un peu plus d’effort à vitesse de croisière, pour stocker de l’énergie dans le condensateur, moins d’effort sur les accélérations et les montées, en profitant de ce qui a été stocké préalablement dans le condensateur.
keyplus
et y pese combien de % de plus qu un vélo normal
sinbad21
L’intérêt du système c’est de lisser l’effort. Le vélo est un mode de transport remarquablement efficace sur le plat et en descente, parce qu’il permet pour la même dépense énergétique ou à peu près que la marche à pied d’aller 3x plus vite. Mais en côte le rendement énergétique du vélo est épouvantable, au point que certains préfèrent descendre de vélo et le pousser à pied. Sinon bonne suée garantie et le cœur qui bat la chamade, c’est bien pour le sport mais pas pour le transport. Ce système permet de stocker l’énergie quand l’effort est moindre ou nul (sur le plat, en descente ou en freinant), afin d’en disposer quand on doit se taper une côte. Et tout cela sans batterie. Tout simplement génial.
remitchou
Aie aie aie, encore une licorne servie au bullshit pour lever des fonds. J’ai bien peur que personne dans cette boite ne fasse de vélo. En théorie l’idée de lisser l’effort est bonne… mais rajouter 15kg et enlever 15% de rendement, cela enlève tout l’intérêt. Comment voulez vous accumuler suffisamment d’énergie avec de tels chars d’assaut pour ensuite gravir une cote?
Numto
je ne sais pas s’il faut parler d’autonomie mais cette dynamo tient combien de minute s’il est “chargE” a block?
obyoneone
moins tu pédales plus vite, plus tu avances moins doucement (cf:Mr Coluche)
MattS32
Oui, bien sûr. Mais il aurait été bien plus intelligent de mettre ces alternatives dans un vrai VAE, conforme à la réglementation, plutôt que dans une solution bancale et présentée avec des arguments marketings à la limite du mensonger…<br /> Parce que c’est pas avec un produit comme ça qu’ils vont bien la vendre l’alternative aux batteries… Pire, les défauts évidents du produits pourraient être mis par certains sur le compte des contraintes liées au choix de cette alternative…<br /> Et si ce n’était pas techniquement possible de faire ça sous forme de vrai VAE, c’est que l’alternative aux batteries n’en est pas une.
chickenwing
Fichtre que c’est laid
odyssseus
Il est certainement chargé en continu tant qu’on pédale jusqu’à une certaine vitesse (disons 20 km/h). Mais dès qu’il y a une petite côte et que la vitesse passe en-dessous de 20 km/h), là l’énergie est restituée pour aider, puis lorsque le plat revient et la vitesse repasse au-dessus de 20, cela se recharge. Etc.
AlexLex14
Dans le principe c’est plutôt ça oui.<br /> Il est évident qu’on ne grimpera pas le Ventoux ou le Tourmalet avec
leulapin
Sur le vélo du concept2 je vois trois roues. Je pense qu’on pédale aussi à l’arrêt, au feu etc.<br /> Que ça rattrape le moindre rendement d’une dynamo par rapport à une chaine par contre reste à prouver.<br /> De plus en plus les trajets cyclables ont des pistes dédiées et on ne s’arrête plus tellement sur un trajet.<br /> Les autres concepts n’ont probablement pas grand intérêt.
Diatoun
Alternative?<br /> La capacité par kg est bien trop faible pour être une alternative.<br /> Tout au plus ça permet d’optimiser la récupération d’énergie.<br /> Après quand il n’y a pas de contraintes de poids oui c’est une idée…<br /> Clairement ce vélo est un échec. Plus lourd qu’un vélo normal avec un rendement moins bon. Ou est l’intérêt ?<br /> Ça décrédibilise totalement les supers condensateurs…
FatmaEzzahra
Donc comment je peux récupérer de l’énergie à partir d’un moteur à roue libre installé dans un vélo électriquement assisté?
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Amazon met à jour Alexa sur Windows 10 pour
Pour Tim Cook, Apple n'est pas vraiment une entreprise de technologie
Afrique : quand le big data vient optimiser l'agriculture
Chrome va bientôt permettre de bloquer tous les cookies... enfin, sauf ceux de Google
Razer lance une gamme de périphériques de jeux estampillés Star Wars
Google pourrait laisser les utilisateurs décider de l'accès à leurs données sur Chrome
Déclaration de revenus : des services en ligne vous aident... et reculent la date butoir
Les livreurs Amazon Flex vont devoir se prendre en photo avant de livrer
Une CB visant à plafonner vos émissions de CO2, le pari de Doconomy et MasterCard
⚡ Bon plan : notre sélection des meilleures trottinettes électriques chez Amazon et Cdiscount
Haut de page