Ufeel : un nouveau concept de vélo électrique sans batterie

le 08 mai 2019 à 12h55
0
Vélo-Ufeel-1.png
Ufeel

Une start-up française a mis au point un vélo qui dispose d'un système de stockage tampon de l'énergie, qui fait office de supercondensateur et qui se soustrait à toute batterie.

Depuis plusieurs années, les concepteurs et start-up rivalisent d'ingéniosité pour produire le vélo du futur, destiné à la fois à protéger votre corps et à protéger la planète. Ufeel, une start-up française, semble être sur la bonne voie avec son concept de vélo 100 % électrique qui troque sa batterie pour d'ingénieux supercondensateurs.

Un stockage d'énergie semblable à la dynamo


Sous l'impulsion de son PDG, Adrien Lelièvre, Ufeel propose le premier vélo entièrement électrique qui ne nécessite ni batterie ni recharge mais qui dispose d'un système de stockage tampon de l'énergie. L'idée de ce système de stockage repose sur un générateur d'énergie plutôt bien connu, la dynamo, souvent utilisé par ceux qui ne veulent pas utiliser de lampe torche à piles. Sauf qu'ici, il est bien plus agréable d'en profiter sur sa bicyclette que lampe en main.

Le principe est simple : c'est l'utilisateur qui crée lui-même son énergie. Plus vous pédalez, plus vous produisez de l'énergie, restituée ensuite au freinage pour servir d'assistance et faire avancer le vélo, et ce peu importe le dénivelé et le profil de votre trajet, sur du plat, en descente ou en côte. Vous pouvez en outre ajuster votre vitesse par une simple pression du pouce au niveau du guidon, comme cela peut se faire sur les trottinettes électriques.

Vélo-Ufeel-2.png
Ufeel

Des éléments recyclables, un engin plus léger qu'un vélo électrique traditionnel


Les supercondensateurs stockent l'énergie comme le ferait une batterie traditionnelle, sauf que leur durée de vie est quasiment infinie et que leurs éléments sont recyclables, puisque faits d'aluminium, de carbone et de sel. Exit ainsi le lithium et autres métaux.

Contrairement à un vélo traditionnel, la machine de la start-up Ufeel n'embarque donc ni système de traction mécanique ni chaîne, ce qui est pratique puisqu'il ne nécessite ainsi plus d'entretien et réduit les risques de casse à néant. Tout comme l'absence de batterie, cela se ressent sur le poids du vélo, qui pèse ainsi 30 % de moins qu'un vélo électrique équipé d'une batterie.

Vélo-Ufeel-chaine.png
Finis les pépins mécaniques et les chaînes graisseuses (Ufeel)

Une commercialisation envisagée pour le début de l'année prochaine


Le vélo développé par Ufeel fait presque office d'objet connecté, puisqu'il dispose d'une prise USB qui permet de recharger votre smartphone ou d'autres appareils USB compatibles à mesure que vous pédalez. Il est également possible de verrouiller la bicyclette à distance, à l'aide de son mobile, dans le cas où quelqu'un souhaiterait s'en emparer.

Ufeel attend désormais d'entamer la phase d'industrialisation, sans doute pour les prochains mois, et pourrait envisager une commercialisation pour le début 2020. Son prix pourrait être compris entre 1 500 et 2 000 euros.

Vélo-Ufeel-3.png
Ufeel

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Tesla : Elon Musk prévoit des livraisons record ce trimestre
Freebox Delta : notre test complet du Player
Amazon préparerait un bracelet Alexa capable de comprendre les émotions
Élections européennes : des applis veulent vous aider à faire votre choix
NVIDIA sort un teaser
Facebook va lancer sa propre cryptomonnaie, le GlobalCoin, en 2020
Tout ça pour ça ? Huawei pourrait finalement ne plus être banni du territoire américain
Samsung fournirait des dalles OLED pour le futur MacBook Pro 16 pouces d'Apple
Acer met à jour les modèles AMD de ses Nitro 5 et Swift 3
Mission réussie : Space X a lancé 60 mini-satellites Starlink
scroll top