Ufeel : un nouveau concept de vélo électrique sans batterie

Alexandre Boero Contributeur
08 mai 2019 à 12h55
0
Vélo-Ufeel-1.png
Ufeel

Une start-up française a mis au point un vélo qui dispose d'un système de stockage tampon de l'énergie, qui fait office de supercondensateur et qui se soustrait à toute batterie.

Depuis plusieurs années, les concepteurs et start-up rivalisent d'ingéniosité pour produire le vélo du futur, destiné à la fois à protéger votre corps et à protéger la planète. Ufeel, une start-up française, semble être sur la bonne voie avec son concept de vélo 100 % électrique qui troque sa batterie pour d'ingénieux supercondensateurs.

Un stockage d'énergie semblable à la dynamo

Sous l'impulsion de son PDG, Adrien Lelièvre, Ufeel propose le premier vélo entièrement électrique qui ne nécessite ni batterie ni recharge mais qui dispose d'un système de stockage tampon de l'énergie. L'idée de ce système de stockage repose sur un générateur d'énergie plutôt bien connu, la dynamo, souvent utilisé par ceux qui ne veulent pas utiliser de lampe torche à piles. Sauf qu'ici, il est bien plus agréable d'en profiter sur sa bicyclette que lampe en main.

Le principe est simple : c'est l'utilisateur qui crée lui-même son énergie. Plus vous pédalez, plus vous produisez de l'énergie, restituée ensuite au freinage pour servir d'assistance et faire avancer le vélo, et ce peu importe le dénivelé et le profil de votre trajet, sur du plat, en descente ou en côte. Vous pouvez en outre ajuster votre vitesse par une simple pression du pouce au niveau du guidon, comme cela peut se faire sur les trottinettes électriques.

Vélo-Ufeel-2.png
Ufeel

Des éléments recyclables, un engin plus léger qu'un vélo électrique traditionnel

Les supercondensateurs stockent l'énergie comme le ferait une batterie traditionnelle, sauf que leur durée de vie est quasiment infinie et que leurs éléments sont recyclables, puisque faits d'aluminium, de carbone et de sel. Exit ainsi le lithium et autres métaux.

Contrairement à un vélo traditionnel, la machine de la start-up Ufeel n'embarque donc ni système de traction mécanique ni chaîne, ce qui est pratique puisqu'il ne nécessite ainsi plus d'entretien et réduit les risques de casse à néant. Tout comme l'absence de batterie, cela se ressent sur le poids du vélo, qui pèse ainsi 30 % de moins qu'un vélo électrique équipé d'une batterie.

Vélo-Ufeel-chaine.png
Finis les pépins mécaniques et les chaînes graisseuses (Ufeel)

Une commercialisation envisagée pour le début de l'année prochaine

Le vélo développé par Ufeel fait presque office d'objet connecté, puisqu'il dispose d'une prise USB qui permet de recharger votre smartphone ou d'autres appareils USB compatibles à mesure que vous pédalez. Il est également possible de verrouiller la bicyclette à distance, à l'aide de son mobile, dans le cas où quelqu'un souhaiterait s'en emparer.

Ufeel attend désormais d'entamer la phase d'industrialisation, sans doute pour les prochains mois, et pourrait envisager une commercialisation pour le début 2020. Son prix pourrait être compris entre 1 500 et 2 000 euros.

Vélo-Ufeel-3.png
Ufeel

16 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
L'Agence internationale de l'énergie met en garde contre la popularité des SUV
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top