🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Un mini-PC dans un clavier, ça vous dit quelque chose ? Et pourtant, c'est l'Orange Pi 800

06 juin 2022 à 13h45
6
Orange Pi 800 © Raspberry
© Orange Pi

Après le célèbre Raspberry Pi 400, le concept du mini-PC dans un clavier passe du goût framboise à l'orange avec l'Orange Pi 800.

Proposé par l'organisation éponyme qui s'inspire de son illustre prédécesseur, le Orange Pi 800 s'annonce encore plus puissant.

L'orange plus puissante que la framboise

Sur le papier, l'Orange Pi 800 n'est guère différent de l'illustre modèle dont il s'inspire : il s'agit toujours de proposer tout ce que l'on demande d'un mini-PC, encastré dans un clavier ultra-compact. Celui-ci se comporte donc comme un clavier filaire, sur lequel il suffit de brancher un ou plusieurs écrans ainsi qu'une souris.

Sous le capot, l'Orange Pi 800 présente cependant quelques différences de taille, et donc de puissance. Pour ce qui est du SoC, il troque notamment le Broadcom du Raspberry Pi 400 pour le RockChip RK3399 en 28 nm. Si celui-ci accuse son âge puisqu'il a été annoncé en 2016, le papy fait encore une belle résistance.

Il affiche en effet un processeur 64 bits doté de 6 cœurs ARM, un circuit graphique Mali-T860, 4 Go de RAM LPDDR4 ainsi que 64 Go de stockage eMMC et est capable d'accueillir simultanément deux écrans. Fort de ces attributs, l'Orange Pi 800 promet de belles performances en 4K HD, ce qui n'est pas une mince affaire et mérite d'être salué.

Côté connectique, l'Orange Pi 800 n'est pas en reste, avec un port HDMI, un port VGA, deux ports USB 3.0, un port USB 2.0, un port Ethernet, un slot MicroSD, une prise combo jack micro/casque, une interface IO 26 pins, une prise d'alimentation Type-C et des haut-parleurs intégrés. Le support du Bluetooth 5.0 et du WiFi est bien évidemment de la partie.

Une orange bien fraîche

Un clavier somme toute fort bien équipé, qui peut compter sur une certaine fraîcheur assurée par une solution de gel silicate, afin de proposer un système de refroidissement aussi efficace que silencieux. Avec des dimensions de 286 x 122 x 22 mm et un poids de 385 grammes, l'Orange Pi 800 devrait ainsi encore plus facilement rester frais.

Orange Pi 800 Connectique © Orange Pi
© Orange Pi

Du fait de son ancienneté, le SoC RockChip se montre hautement compatible, puisqu'il a notamment été utilisé autant sous Android que sous ChromeOS ou encore sous certaines distributions Linux. L'Orange Pi 800 vient d'ailleurs avec Python et Scratch préinstallés et s'affiche ainsi comme un excellent outil, notamment pour les étudiants.

Un mini-PC sous tous rapports particulièrement bien ficelé, dont on ne connaît encore malheureusement ni le prix ni la date de sortie. Compte tenu du fait que le SoC RockChip affiche un tarif particulièrement bas, gageons que l'Orange Pi 800 devrait être tout à fait accessible… à condition de ne pas être allergique au format QWERTY.

À l'heure actuelle, aucun autre format n'est en effet envisagé, à moins d'être un adepte de la bricole. Celles et ceux qui ont déjà eu à composer avec un Raspberry Pi ne devraient toutefois pas être intimidés par un tel défi.

Source : Orange Pi

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
5
sant69
Spectrum, Oric, Commodore, Amstrad etc… ils avaient tout compris dès le début des années 80…
chicour
J’utilisais des orange pi one et pi pc en 2016 2017 quand on les trouvait pour une bouchée de pain. De mémoire sur gearbest ça devait entre entre 10 et 20e peut être moins. Quand un raspberry coûtait le double. Les perf étaient top on pouvait faire de jolies machines d’émulation pour presque rien mais avec des perf bien supérieures au pi 3b<br /> La fondation faisait du dumping au début pour tenter d’exister face au raspberry.<br /> Ce pc s’il est abordable peut convenir à énormément de monde. Et s’il accepte une distrib Windows arm alors là c’est du pain béni pour beaucoup de personnes cherchant juste à surfer sur un écran de grande taille
KlingonBrain
Et s’il accepte une distrib Windows arm alors là c’est du pain béni pour beaucoup de personnes cherchant juste à surfer sur un écran de grande taille<br /> Quel intérêt de vouloir Windows pour surfer, sachant que Linux est très à l’aise sur les petites plateformes.
chicour
Je suis d’accord avec toi. En revanche ma belle mère l’est moins. Les gens ont leurs habitudes. Je lui ai mis un beelink qui fait le job fixé derrière son écran mais le jour où ça claque je mets une board de ce type…si elles reviennent un jour à un tarif décent
KlingonBrain
Je suis d’accord avec toi. En revanche ma belle mère l’est moins. Les gens ont leurs habitudes. Je lui ai mis un beelink qui fait le job fixé derrière son écran mais le jour où ça claque je mets une board de ce type…si elles reviennent un jour à un tarif décent<br /> Par expérience, je dirais que pour les gens qui ont des usage relativement simples, comme le fait de surfer, les interaction qu’ils ont avec le système d’exploitation sont très limités.<br /> En pratique, a partir du moment ou ils retrouvent l’icone qui leur permet de lancer leur navigateur, tout se passera bien, vous pouvez quasiment leur mettre n’importe quel Os.<br /> Pour l’aspect psychologique, vous pouvez faciliter les choses en mettant un environnement linux qui ne s’éloigne pas radicalement de Windows, ce qui est heureusement le cas sur le PI.<br /> Enfin, pour ceux qui galèrent à trouver des cartes, ne pas oublier non plus qu’un bon vieux coeur x86 du genre Core 2 Quad, ça le fait encore mieux. Et ça se trouve pour beaucoup moins cher qu’un PI.
Takshil
J’ai fait le test avec ma belle mère pour lui mettre un petit pc. Ce n’est pas encore un raspberry ( psychologiquement elle n’est pas prête à se dire que c’est un pc xD)<br /> En 2013, la foudre lui a cramé son pc. Je lui ai monté un pc pour pas cher et pour qu’il tienne la route, j’ai remplacé son windows par un ubuntu. Depuis, le pc marche toujours nickel. Il y a juste une barrette de ram qui a lâché depuis donc ça a ramé pendant quelques semaines le temps que je lui change et depuis c’est reparti. Elle a son icône firefox et c’est tout ce dont elle a besoin en fait. J’ai même fait en sorte qu’il se lance tout seul au démarrage xD<br /> Donc aujourd’hui pour beaucoup juste un raspberry avec un Linux, ça fera l’affaire !
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le FSR 2.0 déjà disponible pour les développeurs Xbox Series, encore rien sur PS5
Des premiers rendus de la GeForce RTX 4090 Ti promettent une carte énorme
Arc Alchemist : Intel publie les benchmarks officiels de ses GPU mobiles haut de gamme, la RTX 3060 en ligne de mire
Soldes 2022 : Le TOP 10 des offres high tech qui valent le détour !
Dimensity 9000+ : l’arme de MediaTek pour concurrencer Qualcomm et son Snapdragon 8+ Gen1
Cdiscount frappe fort pour les soldes avec 8 promos high-tech
TerraMaster déploie TOS 5, son nouveau système pour NAS ; quoi de neuf ?
L'Intel Arc Alchemist A380 est encore moins performante avec un CPU AMD
Vous avez un NAS QNAP ? Mettez-le à jour maintenant !
Le FSR 2.0, la technologie d'upscaling d'AMD, passe en open source
Haut de page