Souris pc bureautique : Le comparatif des meilleurs modèles en 2020

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
08 juillet 2020 à 16h20
0
Le Graal de la productivité
La souris bureautique
La souris ergonomique
Logitech MX Master 3
+ La meilleure molette de défilement à ce jour
+ Molette de pouce bien pratique
+ Le plein de fonctionnalités
Microsoft Surface Precision
+ Molette débrayable
+ Smart Switch pour passer facilement d'un pc à un autre
+ Bonne autonomie et prise en main
Logitech Mx Vertical
+ Le design et la finition au top !
+ La prise en main ultra-rapide
+ Le prix

La souris est probablement l'un des plus vieux compagnons de route des ordinateurs. Conçue dans les années 60, elle a depuis cette époque énormément évolué au gré des besoins, allant des usages professionnels aux modèles pour le grand public, en passant par les gamers. Elle a même hérité entre-temps du doux surnom de « mulot », à la suite d'une gaffe d'un certain Jacques Chirac. Et s'il est parfois difficile de faire son choix, ce guide est fort heureusement là pour vous aider à vous y retrouver, en commençant avec nos conseils d'achats prodigués ci-dessus.

Si c'est une souris pour le jeux que vous recherchez, il vous suffit de consulter notre comparatif des meilleures souris gamer.

Sans plus attendre, entrons dans le vif du sujet avec notre sélection des meilleures souris PC du moment ! Soulignons que pour plus de clarté, les souris sélectionnées ici ont été classées par tarif en ordre croissant. Vous retrouverez dans ce comparatif aussi bien des modèles dits « ergonomiques » qui permettent de réduire la fatigue musculaire, que des produits pensés pour les professionnels ou encore de simples mulots conçus pour une utilisation bureautique.

1. Microsoft Surface Mobile Mouse

Microsoft Surface Mouse


Les plus
+ Légère et portable
+ Assemblage et finitions
+ Design ambidextre
Les moins
- Peu de fonctionnalités
- Prise en main délicate
Si vous recherchez une petite souris nomade, peu couteuse et sans fil, nul doute que cette Surface Mobile Mouse de Microsoft devrait vous satisfaire.

Microsoft Surface Mobile Mouse : élégante et passe-partout

Soyons franc, en matière de prise en main on a déjà vu mieux que cette souris signée Microsoft, bien que son dos légèrement bombé épouse assez bien la paume de la main. Néanmoins, ses dimensions très réduites (10,7 cm de longueur pour 6 cm de largeur et 2.5 cm de hauteur) en font une souris nomade de premier ordre, d'autant que son poids ne dépasse pas les 78 g, piles incluses. Elle se glissera sans encombre dans le sac de transport de votre Surface Go ou autre Surface Pro !

Dotée d'une esthétique sobre et élégante ainsi que d'un design ambidextre, elle fonctionne exclusivement via le Bluetooth et fait preuve d'une belle autonomie : jusqu'à 12 mois avec deux piles AAA. Équipée du capteur BlueTrack cher à Microsoft, cette souris se révèle être suffisamment précise pour une utilisation bureautique quotidienne, elle accepte par ailleurs d'être manipulée sur la plupart des surfaces, même brillantes ou transparentes.

Outre son esthétique et sa portabilité, cet objet bénéficie d'une sérieuse qualité de finition que l'on ne peut que reconnaitre à Microsoft. Le prix est également plutôt agréable : lancée à 35 €, il n'est pas rare de pouvoir profiter d'un rabais sur ce modèle qui se vend très bien.

Microsoft Surface Mobile Mouse : l'avis de Clubic

Légère, nomade, et optant pour un design soigné, la Modern Mobile Mouse est la souris portable idéale grâce à sa grande qualité d'assemblage et son petit prix. Sa connectivité Bluetooth la rend par ailleurs compatible avec de nombreux appareils tournant aussi bien sous Windows, macOS, ou encore Android.

Retour au menu

2. Microsoft Classic IntelliMouse

Microsoft Classic Intellimouse



Les plus
+ Minimaliste et peu couteuse
+ Prise en main facile
+ Capteur laser BlueTrack
Les moins
- Compatible uniquement avec Windows
- Molette non débrayable
- Pas de version pour les gauchers
Comme bien d'autres fabricants, Microsoft ne comptais pas rater la marche « nostalgique » qui consiste à ressusciter d'anciennes références. Chose faite avec cette Classic IntelliMouse, une gamme de souris dont la première itération est apparue en 1996 !

Microsoft Classic IntelliMouse : une souris que les moins de 20 ans ...

Vous connaissez la chanson : avec un premier modèle sorti en 1996 et ayant connu quelques évolutions avant de disparaitre en 2006 avec l'IntelliMouse Explorer 3.0., nous avons affaire ici à une souris que les moins de 20 ans peuvent ne pas connaitre ! Il s'agit pourtant d'une véritable légende puisqu'elle a popularisé la fameuse scroll wheel, l'indispensable molette de défilement.

Comme la désignation « Classic » l'indique ici, cette nouvelle IntelliMouse reprend quasiment trait pour trait le design de sa dernière itération en date tout en apportant son lot d'évolutions, en étant notamment équipé d'un capteur bien plus performant.

Il s'agit donc d'une souris filaire relativement simple, dotée d'un ensemble de fonctionnalités qui ne présente aucune surprise avec la présence de deux boutons de tranches et d'une molette cliquable qui autorise le défilement vertical et horizontal. Ce caractère minimaliste est cependant loin d'être un défaut, c'est même son atout principal puisqu'il permet à Microsoft de la proposer avec un prix relativement bas, seulement 35 €. En outre, ses formes incurvées au niveau des tranches autorisent une préhension franche et la prise en main s'en trouve agréable et confortable, d'autant que son poids reste fort raisonnable (100 g). Nous ne retrouverons malheureusement pas la molette à défilement libre qui équipe par exemple la Microsoft Surface Precision, un accessoire qui se destine donc à des modèles bien plus onéreux.

Équipée d'un capteur laser BlueTrack, la Classic IntelliMouse fonctionne sur la plupart des surfaces et offre des performances tout à fait honorables pour une utilisation bureautique. Le suivi est fiable et précis avec une sensibilité qui peut être paramétrée au maximum jusqu'à 3 200 DPI par incrément de 200 DPI ; le polling rate de 1 000 Hz promet quant à lui une excellente réactivité. Microsoft autorise par ailleurs quelques réglages supplémentaires (programmation des boutons, enregistrement de profils, etc.) via le logiciel de configuration de la souris. Soulignons que celui-ci est uniquement compatible avec Windows.

Microsoft Classic IntelliMouse : l'avis de Clubic

Microsoft nous propose ici un « remaster » tout à fait convaincant avec cette Classic IntelliMouse. La souris se comporte parfaitement bien dans la plupart des activités, bien qu'il faille certainement l'éviter pour les jeux-vidéo nerveux, mais ce n'est évidemment pas sa destinée. Les gamers seront néanmoins peut-être heureux d'apprendre qu'une version « Pro » de cette souris a été développée par Microsoft, dotée d'un capteur optique bien plus véloce.

Avec sa prise en main naturelle et son assemblage sérieux, elle fait preuve d'un très bon rapport qualité / prix. Sans doute une souris dont on ne regrettera pas l'acquisition !

Retour au menu

3. Cherry MW 8 Advanced

Cherry MW 8 Advanced


Les plus
+ Clics silencieux
+ Grande autonomie
+ Solide, nomade et maniable
Les moins
- Molette classique
- Pas de boutons de tranche pour les gauchers
- Boutons non paramètrables
Chez Clubic, on vous parle régulièrement de Cherry pour ses fameux switches MX plébiscités par bon nombre de fabricants de claviers gaming ! Néanmoins, les Allemands de Cherrry proposent aussi une large gamme de périphériques bureautiques, que nous vous proposons de découvrir avec cette souris au caractère nomade, la MW 8 Advanced.

Cherry MW 8 Advanced : une souris qui tient en poche !

Ce qui surprend aux premiers abords avec cette Cherry MW 8 Advenced, c'est sans conteste son esthétique travaillée avec ses finitions en aluminium, son liseré chromé, ainsi que ses tranches antidérapantes qui arborent des motifs sobres soulignant le design raffiné du produit.

Ayant pour principale concurrente la MX Anywhere 2S de Logitech sur ce secteur des souris nomades, la MW 8 Advanced se démarque par un design parfaitement symétrique, les gauchers regretteront toutefois l'absence de boutons de tranches sur la partie droite, ce qui est bien dommage. Relativement petite et légère, cette souris possède un indéniable caractère passe-partout, elle tient facilement en poche, dans un sac à main, ou une pochette de transport pour PC portable et s'emporte ainsi partout. Outre son format mini avec ses 99 mm de longueur, 62 mm de largeur et 33 mm de hauteur, elle est aussi relativement légère avec 92 g sur la balance. Soulignons de plus que Cherry a trouvé pertinent d'alourdir sa souris en lui ajoutant deux petits poids, modifiant ainsi sensiblement son centre de gravité. Ses deux poids peuvent être retirés en démontant soigneusement la souris, lui faisant atteindre les 76 g, cependant son centre de gravité se verra également modifié !

Nous y retrouvons des boutons (6 au total) qui se payent le luxe d'être silencieux, mais qui restent assez classiques, ainsi qu'une molette qui n'autorise pas le défilement libre ou horizontal. Elle est équipée d'un capteur laser Pixart PAW3805 suffisamment précis pour des activités bureautiques et fonctionnant sur une multitude de surfaces. Sa sensibilité maximale atteint les 3 200 DPI et est paramétrable à la volée grâce à un bouton situé en dessous de la molette. Puisqu'aucun logiciel ne permet de configurer cette souris, le bouton de réglage de DPI à la volée semble pertinent, nous regretterons toutefois n'avoir le choix qu'entre 4 réglages prédéfinis (600, 1000, 1600, 3200 DPI).

Concernant la connectivité et l'autonomie, aucun reproche à faire à cette souris ici. Elle autorise en effet une double connectivité via un récepteur USB (RF 2.4 GHz) ou en Bluetooth, grâce à un commutateur situé en dessous de la souris. Enfin, Cherry annonce une durée de vie de la batterie d'environ 70 jours, ce qui devrait être amplement suffisant pour la plupart d'entre nous. Notons que la souris n'est pas utilisable lors de la charge via le câble micro-USB.

Cherry MW 8 Advanced : l'avis de Clubic

Une souris petite, légère et nomade, c'est ce que propose Cherry ici avec sa MW 8 Advanced. Si elle fait l'impasse sur certains critères qui auraient pu être intéressants, comme les boutons de tranches à droite, une molette débrayable, ou la possibilité de l'utiliser en mode filaire, elle n'en demeure pas moins convaincante compte tenu de son prix raisonnable.

On retrouve au design sobre et élégant qui bénéficie d'une très bonne qualité de fabrication qu'on ne peut renier à Cherry, de clics silencieux, ou encore d'une très bonne autonomie. Des arguments qui devraient suffire à beaucoup d'utilisateurs, d'autant que son tarif de lancement (59 €) reste contenu.

Retour au menu

4. Accuratus Upright 2

Accuratus Upright 2


Les plus
+ Confortable et ergonomique
+ Plusieurs versions (droitier, gaucher, sans fil)
+ Prix
Les moins
- Un peu trop lourde (200 g)
Basé au Royaume-Uni, Ceratech est un fabricant de périphériques qui officie dans le domaine depuis bientôt 35 ans ! Peu connu du grand public, il développe des produits qui se destinent principalement aux professionnels.

Parmi ses larges gammes de périphériques, on retrouve notamment des keypads entièrement programmables, des produits conçus pour être utilisés en milieu hospitalier et laboratoires, mais aussi des souris comme L'Accuratus Upright 2 que nous vous présentons ici.

Accuratus Upright 2 : elle vous veut du bien

Il n'est plus rare aujourd'hui d'avoir souris, clavier et écran comme principal outil de travail, seulement les postures fixes que nous adoptons devant notre bureau ne sont pas toujours adéquate et l'utilisation de la souris de manière répétée peut causer des troubles musculo-squelettiques (TMS) comme une tendinopathie ou le syndrome du canal carpien.

Pour réduire les risques dont résultent ces postures peu naturelles, nous pouvons tout d'abord choisir une bonne posture et un siège confortable, mais le choix des périphériques joue aussi un rôle. Ainsi, opter pour un clavier dans un format plus court (TKL) réduira l'espacement entre les deux bras afin que la souris puisse être positionnée dans l'axe de votre épaule. La deuxième solution concrète consiste à utiliser une souris verticale qui a pour objet de permettre à votre main d'être positionné de façon plus naturelle en éliminant les torsions que l'on peut ressentir avec une souris classique ; l'Accuratus Upright 2 est l'une de ces souris ergonomiques et verticales.

Mais pourquoi choisir ce modèle plutôt qu'un autre ? On peut déjà constater que l'Accuratus Upright 2 ne veut pas seulement du bien à vos articulations, mais aussi à votre portefeuille puisqu'elle se négocie aux alentours de 30 €. Ses spécifications restent assez classiques (3 boutons, capteur optique de 1 600 DPI, roulette bidirectionnelle), ce qui sera suffisant pour de la bureautique. Son atout, c'est surtout qu'elle est proposée en plusieurs versions : une pour les droitiers, une autre pour les gauchers, ainsi qu'un modèle sans fil doté d'une très bonne autonomie puisque fonctionnant avec deux piles AAA.

Accuratus Upright 2 : l'avis de Clubic

Destinée à ceux dont le poste de travail n'est autre qu'un écran d'ordinateur, l'Accuratus Upright 2 vous aidera à vous débarrasser des douleurs causées par l'utilisation répétée d'une souris classique.

Ses différentes versions ainsi que son petit prix en font une souris incontournable que l'on ne peut que conseiller face à des modèles premier prix dont la qualité est souvent douteuse.

Retour au menu

5. Apple Magic Mouse 2

Apple Magic Mouse 2


Les plus
+ Technologie Multi-Touch
+ Design ambidextre
+ Autonomie
Les moins
- Inutilisable en charge
- Capteur laser perfectible
- Difficulté de prise en main
Minimaliste, épurée, légère, la dernière itération en date de la Magic Mouse d'Apple reste aujourd'hui un incontournable pour les utilisateurs d'iMac, notamment grâce à sa technologie Multi-Touch !

Apple Magic Mouse 2 : la souris tactile multipoint

Apple est bien connu pour développer des produits dont le design et le tarif divisent l'opinion, si bien que la marque à la pomme peut compter sur ses fidèles, mais aussi sur ses fervents détracteurs ! Toutefois, force est de reconnaitre qu'Apple a souvent une longueur d'avance sur la concurrence grâce à des technologies innovantes comme c'est le cas avec la Magic Mouse, première souris embarquant une surface tactile multipoint.

Les atouts de cette souris avec son design ambidextre dévoilant un objet qui semble futuriste, épurée et sans bouton, ne s'arrêtent donc pas à la simple esthétique dont on reconnait au premier coup d'œil la marque de fabrique. Le système tactile multipoint permet en effet de réaliser une variété de gestes Multi-Touch, outre les éternels clics droit et gauche, il vous sera ainsi possible un balayage vers le haut ou le bas, un zoom avant ou arrière, ouvrir Mission Control, ou encore passer d'une app à une autre avec un simple balayage horizontal avec deux doigts.

Si cette deuxième itération a fait l'objet de quelques modifications avec par exemple la présence d'une batterie rechargeable à la place des deux piles, elle conserve malgré tout ses défauts avec une prise en main qui n'est pas des plus évidentes et un capteur laser qui se limite à une sensibilité maximale de 1 300 DPI. Enfin, soulignons que cette souris est inutilisable lors de la recharge : son port lightning étant situé sur sa partie inférieure, la Magic Mouse 2 doit alors être positionnée « sur le dos » pour pouvoir être rechargée.

Apple Magic Mouse 2 : l'avis de Clubic

La Magic Mouse 2 est une souris qui boxe dans une catégorie différente de ses concurrentes grâce à son excellent système Multi-Touch ! Si cette technologie lui confère en effet quelque chose de « magique » et unique pour l'utilisateur, son design futuriste ne manquera pas quant à lui de séduire les fans de la marque à la pomme.

Malgré tout, la Magic Mouse 2 n'est pas sans faiblesses. Si son prix de 85 € est discutable compte tenu de l'absence d'un capteur vraiment efficient, ce sont surtout les difficultés de prise en main et la fatigue induite au bout de quelques heures qui posent réellement problème.

Finalement, les utilisateurs qui s'y retrouveront le plus sont sans doute ceux qui ont apprécié la première itération de cette souris. Pour les autres, cette souris remplira tout à fait son office, mais nous vous conseillons de l'essayer avant de l'acheter afin de voir si la prise en main vous convient.

Retour au menu

6. Microsoft Surface Precision

Microsoft Surface Precision Mouse


Les plus
+ Excellente qualité de fabrication
+ Molette débrayable
+ Fonctionnalités
Les moins
- Prix
- Logiciel incompatible avec macOS
Cherchant à allier confort, design et performances, la Surface Precision Mouse de Microsoft est une souris haut de gamme, à l'instar des autres produits estampillés Surface. Avec ce modèle, la firme de Redmond s'adresse notamment à ceux pour qui la souris est le principal outil de travail.

Microsoft Surface Precision : un mulot qui porte bien son nom

Comme nous avons pu le voir avec la Classic IntelliMouse, l'expérience de Microsoft en matière de périphériques est loin d'être récente. Bien que la firme américaine ait laissé un peu de marge à ses concurrents ces dernières années, elle reste encore l'un des leaders du secteur avec des modèles comme l'Arc Touch ou la Modern Mobile Mouse.

Reprenant le nom de l'onéreuse gamme d'ordinateurs portables et hybrides Surface, cette souris sans fil opte pour un design assez sobre et passe-partout, ainsi que de généreuses courbes qui ont pour intérêt d'offrir une prise en main idéale et une fatigue musculaire réduite. Niveau ergonomie, la Surface Precision est sans reproche et nous constatons que tout a été pensé pour laisser place au confort et à la maniabilité. L'excroissance pour reposer le pouce, le dos arrondi épousant la paume de la main, les trois boutons de tranches programmables et facilement accessibles, en font une souris très agréable à utiliser au quotidien et durant plusieurs heures.

Ses fonctionnalités en font également un outil de productivité efficace, notamment grâce à Smart Switch. La Surface Precision peut en effet être connectée à trois ordinateurs différents et passer de l'un à l'autre en un seul clic, ou en déplaçant simplement le curseur vers les bords de l'écran, ce qui nécessitera au préalable d'avoir accès au logiciel « Centre souris et Claviers Microsoft » sur chacun de ces appareils. Enfin, outre les trois boutons de tranches, les deux clics et la molette cliquable, on retrouve en dessous de la molette de défilement en métal, un interrupteur permettant de passer du mode cranté à un mode de défilement libre. Ce dernier est d'une grande précision, comme le nom de cette souris l'indique, cela est rendu possible grâce à un système magnétique breveté par Microsoft. En parlant de précision, le capteur laser BlueTrack remplit ici parfaitement sa fonction, il réagit parfaitement sur une large variété de surfaces et sa sensibilité max de 3 200 DPI sera suffisante dans la plupart des cas.

Concernant l'autonomie Microsoft annonce une durée de vie de trois mois avec une charge complète, une valeur assez importante qui est certainement due au fait de la connectivité Bluetooth Low Energy (BLE) ainsi qu'au polling rate de 125 Hz. Soulignons que la souris peut également être utilisée en mode filaire.

Microsoft Surface Precision : l'avis de Clubic

La Microsoft Surface Precision nous a convaincus grâce à son excellente prise en main et ses fonctionnalités avancées qui sont utiles à de nombreux utilisateurs (Smart Switch, édition de macro, boutons paramétrables, etc.), ainsi qu'à son excellente molette débrayable.

Le point faible de cette souris, outre le fait que son logiciel de configuration ne soit pas disponible sur macOS, c'est son prix. Disponible aux alentours de 100 €, elle se fait aujourd'hui devancer par la MX Master 3 de Logitech qui propose des fonctionnalités supplémentaires pour un tarif que sensiblement plus élevée. Malgré tout, elle reste plus légère avec une prise en main peut-être un peu plus naturelle que cette dernière et vaut donc toujours le détour.

Retour au menu

7. Logitech MX Ergo

Logitech MX Ergo


Les plus
+ La meilleure trackball sans fil
+ Inclinaison ajustable
+ 8 boutons, fonctionnalités Flow et Easy-Switch
Les moins
- Uniquement pour les droitiers
Utiliser une souris toute la journée peut parfois provoquer des tensions ou des douleurs dans le poignet et l'avant-bras, une gêne qui peut même dégénérer en syndrome du canal carpien. Alors, pourquoi ne pas réduire au maximum la fatigue du poignet en ne déplaçant que le pouce ? C'est ce que propose la MX Ergo de Logitech qui, grâce à sa trackball, permet de garder le poignet immobile.

Logitech MX Ergo : poignet immobile, souris inclinable

Nous pourrions aisément classer cette souris dans la catégorie des modèles ergonomiques, au regard de ses qualités dans ce domaine. En effet, tout est pensé pour minimiser au maximum les efforts de l'utilisateur, jusqu'à l'absence totale de mouvement du poignet. Si sa conception est relativement plus large et assez plate (132,5 x 99,8 x 51,4 mm) par rapport aux souris verticales, l'inclinaison du poignet pour pouvoir le positionner en fonction du trackball l'éloigne très nettement des souris conventionnelles. Quant à son poids de 164 grammes, il n'est d'un intérêt que secondaire, vu que le mulot n'est pas prévu pour être déplacé.

C'est là d'ailleurs que réside l'intérêt de cette souris sans fil : c'est le pouce qui fait tout le travail en faisant rouler la boule qui se trouve juste en dessous pour déplacer le pointeur d'un bout à l'autre de l'écran. Si la méthode peut être très perturbante lors du premier contact, le geste finit par devenir naturel après une période d'adaptation. Mais il faut cependant y mettre de la bonne volonté, car en plus d'un résultat équivalent à une souris conventionnelle en termes de rapidité et de précision, la position de la main est nettement plus confortable, d'autant que la MX Ergo puisqu'elle est montée sur une charnière réglable qui peut s'incliner de 0 à 20°. Et qu'on se rassure, l'effort produit par le pouce est vraiment minime et il se place aisément.

La qualité de fabrication est également présente, Logitech jouissant déjà d'une bonne réputation dans ce domaine. L'assemblage inspire confiance et durabilité et le revêtement offre un contact agréable et sans glissade. Restent enfin les fonctionnalités et boutons disponibles qui permettent ici d'être efficace sur un large panel d'activités. On dénombre au total 7 boutons programmables ainsi qu'un bouton destiné à la modification de la vitesse du curseur, la molette permet quant à elle le défilement vertical et horizontal.

Pour terminer, on retrouve une double connectivité Bluetooth / RF et une batterie dont l'autonomie atteint 4 mois. Le mulot est paramétrable de manière assez avancée avec le logiciel Logitech Options, il est ainsi possible d'attribuer de nombreuses fonctions à ses boutons ou d'utiliser Flow afin de passer facilement d'un ordinateur à un autre.

Logitech MX Ergo : l'avis de Clubic

On pourrait penser qu'un modèle pareil, prévu pour minimiser l'effort au maximum, pourrait manquer légèrement de sensibilité ou de précision lors de son utilisation. Détrompez-vous, et c'est même plutôt surprenant. Les mouvements du pouce sur le trackball sont non seulement fluides et réduits au minimum, mais aussi bien reproduits à l'écran avec un déplacement du pointeur relativement rapide et précis. Un résultat qui est garanti par la technologie de suivi optique avancée de Logitech.

Ergonomique et pleinement fonctionnelle, la MX Ergo reste à l'heure actuelle l'une des meilleures souris à trackball sur le marché. Son prix est toutefois assez élevé : lancée à 109 €, elle se négocie désormais aux alentours de 90 € sur Amazon, un investissement certain, mais qui n'est pas dénué d'intérêt.

Retour au menu

8. Fellowes Penguin Wireless Mouse

Fellowes Penguin Wireless Mouse


Les plus
+ Disponible en plusieurs tailles
+ Efficace pour pallier aux douleurs
+ Capteur laser précis et multisurfaces
Les moins
- Seulement 3 boutons
- Version pour grande main un peu trop lourde
Proposant une large variété de produits pour le bureau, Fellowes développe aussi des solutions pour améliorer l'ergonomie du poste de travail. Parmi eux, on compte la souris verticale Penguin ; d'abord destinée aux professionnels, elle possède bien des qualités qui devraient lui permettre de conquérir nos bureaux.

Fellowes Penguin Wireless Mouse : verticale et ambidextre

À l'instar de l'Accuratus Upright 2 ou de la MX Vertical ci-dessous, cette souris à l'allure originale tente de corriger les problèmes de santé que l'on peut rencontrer à l'utilisation répétée d'une souris de format standard qui requièrent une position pronatrice.

Favorisant un positionnement neutre, les souris verticales diminuent l'effort musculaire demandé à l'utilisation, elles sont donc largement conseillées à ceux qui souffrent de douleurs dans la main ou le poignet ou présentant un handicap. Si la Fellowes Penguin ne présente pas de caractéristiques techniques exceptionnelles avec seulement trois boutons et une molette de défilement bidirectionnelle, elle embarque tout de même un capteur laser relativement précis qu'il est possible de régler sur différentes résolutions (400, 600, 800, 1 200 DPI).

Il faut se tourner vers ses propriétés physiques pour s'apercevoir de la réelle pertinence de ce mulot. Pour commencer, la Fellowes Penguin est proposée en 6 versions différentes qui permettent ainsi de choisir le modèle le plus adapté à votre main. On retrouve donc 3 modèles filaires et 3 modèles wireless pour différentes tailles de main : petit, moyen et grand, le poids varie également selon la version choisie.

Dotée d'un angle de prise en main de 90°, la Fellowes Penguin dispose aussi d'un design que le fabricant appelle « Easy Glide », il permet selon lui de réduite la fatigue en favoriser l'utilisation des muscles du bras, plutôt que de la main et du poignet, pour déplacer cette souris. Notons également que la souris possède un clic central qui permet de passer d'une configuration main droite à main gauche, ou inversement ; elle est donc entièrement ambidextre, mais cette fonctionnalité peut aussi permettre de répartir la charge de travail en changeant de main de temps à autre.

Enfin, soulignons que cette souris possède une petite particularité supplémentaire : elle est équipée d'une protection antimicrobienne BioCote, chose qui est souvent réservée aux matériels destinés à un usage en environnement médical.

Fellowes Penguin Wireless Mouse : l'avis de Clubic

Cette souris n'est pas un monstre de performance ou de productivité, mais elle possède bien des arguments pour ceux qui souhaitent aménager leur poste de travail de manière optimale. Disponible en 6 versions différentes, la Fellowes Penguin comblera les petites et les grandes mains, ainsi que les gauchers et droitiers qui pourront y trouver leur bonheur.

Retour au menu

9. Logitech MX Vertical

Logitech MX Vertical


Les plus
+ Le design et la finition au top !
+ La prise en main ultra-rapide
+ L'autonomie et les fonctionnalités
Les moins
- Les boutons latéraux peu pratiques
Toute première souris ergonomique verticale du fabricant suisse, la MX Vertical se veut être un dispositif de pointage conçu et développé pour lutter contre les problèmes de poignet. Incontestablement positionné parmi les leaders sur le secteur des périphériques, Logitech fait une nouvelle fois forte impression avec cette souris qui s'impose désormais comme une référence.

Logitech MX Vertical : du design au confort

Proposant une prise en main verticale avec un angle de 57°, cette souris ergonomique entend réduire la pression exercée sur le poignet et la tension musculaire grâce à une position bien plus naturelle qu'avec une souris standard. Son design travaillé inclut par ailleurs un repose-pouce texturé grâce auquel la préhension est très satisfaisante. L'angle d'inclinaison n'a quant à lui pas été choisi au hasard et Logitech présente ce design comme étant « conçu et testé sur la base des critères élaborés par les meilleurs ergonomes ». À l'utilisation, nous constatons en effet que la prise en main est bien plus naturelle qu'avec une souris classique, mais aussi moins contraignante qu'avec un angle de 90° que l'on retrouve avec d'autres souris verticales.

Ce format particulier ne nous a pas semblé uniquement plus naturel, il permet aussi d'adopter assez rapidement cette souris et de la manipuler de manière adéquate au bout de quelques jours. On ressent certes, au départ, une perte de précision flagrante sur l'axe horizontal, ce qui est le cas avec la plupart des souris de ce type, un problème qui s'efface après avoir trouvé le réglage de sensibilité qui nous correspond. Si elle permet d'adopter une bien meilleure posture, l'utilisation de ces deux boutons latéraux nous a laissés quelque peu plus perplexes, car ils ne sont pas des plus accessibles pour le pouce et il n'est pas rare de les actionner simultanément.

Son capteur optique haute précision de 4 000 DPI réduit, selon Logitech, par 4 les mouvements de la main. Dans les faits, nous n'avons rencontré aucun problème avec ce capteur, aussi bien pour un usage bureautique que sur des tâches qui demandent plus de précision comme de la retouche photo. Enfin, la MX Vertical dispose de trois modes de connexion (Bluetooth, RF via Unifying, filaire en USB-C), ainsi que d'une autonomie qui atteint les 4 mois d'utilisation. Le logiciel Logitech Options vient couronner le tout avec des fonctionnalités comme Flow et Easy-Switch.

Logitech MX Vertical : l'avis de Clubic

Confortable, précise, agréable à utiliser au quotidien, la MX Vertical est une belle réussite tant au niveau de son design que de ses fonctionnalités. Le temps d'adaptation rapide est un réel avantage d'autant que, mis à part ses deux boutons latéraux trop peu sensibles, cette souris frôle la perfection en termes d'ergonomie.

Son prix reste néanmoins assez épicé puisqu'il faudra compter 109 € pour se l'offrir. Toutefois, vous êtes ici assuré de bénéficier d'une souris à l'assemblage et aux finitions exemplaires, ainsi que des fonctionnalités bien pratiques de Logitech Options.

Retour au menu

10. Logitech MX Master 3

Test MX Master 3_8


Les plus
+ La meilleure molette de défilement à ce jour
+ Molette de pouce bien pratique
+ Capteur laser précis et multi-surfaces
Les moins
- Pas de version pour les gauchers
- Réglage de la sensibilité du capteur pas des plus avancé
Difficile de passer à côté de Logitech dans ce comparatif ! La firme suisse est largement présente sur le marché des dispositifs de pointage et nous livre des produits qui s'impose souvent comme des références, comme c'est le cas avec cette MX Master 3.

Logitech MX Master 3 : le Graal de la productivité

Logitech signe le retour de la célèbre MX Master, 4 ans après sa première itération et avec, entre temps, une version 2S qui n'embarquait seulement que quelques évolutions logicielles. Dédiés à la productivité et s'adressant par conséquent aux développeurs, codeurs, créatifs et autres professionnels, la MX Master 3 opère quelques changements bienvenus par rapport aux modèles précédents.
Disponible depuis peu et accompagnée par le clavier MX Keys, cette souris a subi ici une petite cure d'amaigrissement avec des dimensions et un poids sensiblement réduit. La prise en main s'en trouve améliorée, ce que l'on constate notamment pour les petites mains.

On retrouve une nouvelle fois l'excellent capteur laser Darkfield haute précision qui fonctionne sur la plupart des surfaces avec une résolution max de 4 000 DPI et un polling rate de 125 Hz. Concernant l'autonomie, on ne sera pas surpris de disposer ici d'une batterie qui peut tenir durant 70 jours en mode Bluetooth comme en RF via le récepteur USB Unifying.

Souris multitâches par excellence grâce à sa molette de pouce et ses boutons placés sur le même axe que cette dernière, la MX Master 3 comporte au total 7 boutons qui promettent un sérieux gain de productivité. On retrouve ainsi les classiques suivant et retour, mais aussi un bouton de commandes gestuelles situé sur l'excroissance où repose le pouce. Ce dernier permet d'exécuter plusieurs actions en le maintenant pressé tout en déplaçant la souris, ou encore en maintenant la touche FN de notre clavier. Le tout est bien sûr entièrement configurable via Logitech Options.

Mais la grande révolution avec cette MX Master 3, c'est sans aucun doute sa nouvelle molette de défilement MagSpeed. Silencieuse et ultra-précise, cette dernière bénéficie d'un système électromagnétique qui repose sur deux aimants, permettant ainsi de passer d'un mode de défilement cranté à libre selon l'amplitude de mouvement de notre doigt. Le bouton pour passer d'un mode à l'autre est par contre toujours bien présent.

Mise à jour du 08 juillet 2020
La MX master 3 est désormais disponible dans une version Mx for Mac tout comme le Mx Keys, son clavier compagnon. Peu de changements sont à noter concernant la souris, hormis le coloris "Space Grey" qui permet une meilleure intégration esthétique avec les produits Apple. La connectivité wireless a bénéficié d'améliorations logicielles, via une mise à jour du firmware disponible pour tous les utilisateurs via Logitech Options. Précisons que cette version Mac ne contient pas de récepteur USB, qui n'est livré qu'avec le Mx Keys for Mac.

Logitech MX Master 3 : l'avis de Clubic

Ce nouveau modèle que Logitech nous propose ici est en tout point convaincant et séduira à coup sûr ceux qui ressentent le besoin de gagner en productivité dans leur tâche quotidienne.

La MX Master 3 embarque en effet tout ce dont nous pouvons avoir besoin, grande autonomie, charge rapide, molette de pouce, boutons de commandes gestuelles et encore bien plus grâce aux fonctionnalités accessibles avec Logitech Options. La molette MagSpeed est quant à elle certainement la meilleure que nous ayons utilisée jusqu'à aujourd'hui.

Notre test complet vous aidera en savoir plus sur ses grandes qualités et ses petits défauts !

Comment choisir votre souris pc ?

  • Sur quels critères se baser ?

    Comme nous allons le voir ci-dessus, nous pouvons retenir de nombreux critères et exigences lors du choix de notre souris PC, à commencer par le type de capteur et ses spécifications techniques. Toutefois, en dehors de l'esthétique qui reste un sujet très subjectif, il convient de porter attention à ses caractéristiques physiques : taille, poids, possibilités de prise en main, ergonomie, nombre de boutons, etc.

    Selon vos besoins et activités, vous serez peut-être amenés à vous diriger vers une souris quelque peu différente du mulot « classique » que nous avons l'habitude de voir sur tous les bureaux. C'est pour cette raison que nous avons également voulu orienter cette sélection en y intégrant des modèles aussi bien destinés au grand public qu'aux professionnels, avec des souris ergonomiques et verticales, d'autres qui peuvent être vues comme des outils de productivité pour les codeurs, développeurs et graphistes, ou encore de simples souris bureautiques qui associent souvent design et portabilité.
  • Capteur laser ou optique ?

  • L'époque des souris à trackball, ces fameuses boules de commande que nous devions nettoyer régulièrement sous nos mulots, est révolue depuis bien longtemps. Si la trackball a tout de même fait son retour avec des souris dont le curseur est déplacé uniquement à l'aide du pouce (MX Ergo), ou d'un autre doigt sur certains modèles (Trackman Marble), aujourd'hui la technologie s'est largement améliorée et nous trouvons principalement sur le marché des souris à capteur optique ou laser.

    Alors que choisir et quelles sont les différences entre optique et laser ? En réalité, les deux technologies sont proches et leur disparité est aujourd'hui assez faible ce qui est d'autant vrai pour les souris destinées à la bureautique.

  • Le capteur optique fonctionne grâce à une LED. La lumière qu'elle émet entre en contact avec la surface permettant ainsi au capteur CMOS, qui n'est autre qu'un système d'acquisition d'image constitué de lentilles, d'analyser les déplacements de la souris. Les données sont ensuite transmises à ce qu'on appelle un processeur de signaux numériques (DSP) qui calcule, de façon plus ou moins précise selon le modèle du capteur, les coordonnées du curseur et les répercutent à l'écran

  • Le capteur laser (qui est à proprement parler lui aussi un capteur optique) fonctionne selon le même principe excepté qu'il éclaire la surface grâce à un laser et non une LED. La lumière émise est ainsi moins diffuse, ce qui diminue la zone à analyser et réduit le temps de latence entre le mouvement et sa répercussion à l'écran, le déplacement du curseur étant théoriquement plus précis.

    Mais ça, c'est la partie théorique. Dans les faits, la différence de précision n'est pas perceptible pour la majorité des utilisateurs. Excepté pour une utilisation en tant que souris gaming, où l'on retrouve des capteurs optiques qui misent tout sur la performance, les deux technologies arrivent désormais quasiment à égalité. Finalement, ce n'est pas la différence entre le système d'éclairage qui influe le plus sur la précision et la qualité de transmission du signal, mais plutôt la qualité de l'optique du capteur CMOS, sa résolution, mais aussi la nature de la surface utilisée pour déplacer la souris.

    De manière générale, les souris optiques sont moins chères que leurs consœurs laser et affichent souvent une sensibilité (DPI) plus élevée sur une même plage de prix. Elles fonctionnent parfaitement sur un tapis de souris en tissu procurant ainsi de très bonnes sensations de glisse, c'est pour cela qu'elles sont le plus souvent plébiscitées par les gamers. En outre, un point crucial pour les joueurs : les capteurs optiques sont moins sensibles au décrochage avec une distance lift-off généralement bien plus courte qu'avec un capteur laser.

    Les souris à capteur laser se destinent donc aujourd'hui plutôt à un usage bureautique, d'autant qu'elles fonctionnent sur une plus grande variété de surfaces, y compris les surfaces réfléchissantes ou transparentes comme le verre, ce qui n'est pas le cas du capteur optique. Elles sont aussi parfaitement indiquées pour les professionnels de l'image ou du graphisme par exemple puisqu'elles analysent la surface et ses aspérités de manière plus détaillée. Il convient donc de choisir une surface relativement lisse pour pleinement en profiter, une surface avec trop d'aspérités (comme un tapis en tissu) pourrait causer des problèmes de tracking.
  • DPI / PPP, qu'est-ce que c'est ?

    DPI (Dots Per Inch) ou PPP en français (Points Par Pouces) sont des abréviations qui reviennent souvent dans les conversations entre gamers. Et pour cause, ces valeurs jouent un rôle important sur l'utilisation de la souris. En des termes profanes, le DPI est représenté par un chiffre indiquant le nombre de pixels que le curseur va parcourir lorsque vous bougez la souris d'un pouce (soit 2,54 cm). Un DPI élevé se traduira par un faible mouvement de souris produisant un fort déplacement du curseur. À contrario, le déplacement de la souris ayant un faible DPI sera plus important, le curseur se déplaçant plus lentement.

    Mais concrètement, quel est l'intérêt de ce paramètre ? Pour une utilisation bureautique, il n'est guère conseillé de disposer d'une souris à haut DPI, car elle est plus difficile à maîtriser et obligera à des mouvements supplémentaires pour corriger le positionnement du pointeur. En revanche, pour certains gamers, un DPI réglable et souvent élevé est apprécié, pouvant aller jusqu'à 16 000 DPI sur les modèles haut de gamme.

    Il existe là aussi des logiciels proposés par les constructeurs qui vous permettront de régler cette valeur avec des incréments permettant plus ou moins de précision, vous serez ainsi en mesure de paramétrer la sensibilité en fonction de votre configuration (multiscreens, taille et résolution de l'écran) et de vos habitudes. Mais prudence, un taux très élevé peut avoir un impact sur les performances de votre ordinateur, car cela augmente sensiblement le volume d'information à traiter. Notez aussi qu'un DPI élevé avec un polling rate faible est contre-productif. En ce qui concerne l'usage bureautique, les souris dépassent rarement les 4 000 DPI et possèdent un temps de réponse moindre qu'une souris gamer, ce qui a pour avantage d'économiser de l'énergie, détail important si vous optez pour une souris sans fil.
  • Quelles fonctionnalités sont indispensables ?

    Ici, il est question du rôle que votre souris devra assumer dans vos tâches quotidiennes et qui se traduit par le nombre de commandes qu'elle pourra transmettre. En règle générale, 3 à 5 boutons devraient suffire pour une souris qui se destine avant tout à des activités de bureautiques simples (navigation sur internet, traitement de texte, etc.). On y retrouvera ainsi les commandes habituelles (clic gauche, clic droit, molette, précèdent, suivant).

    En revanche, des commandes supplémentaires peuvent être mises à profit pour de nombreuses activités, notamment pour les professionnels de l'image, mais aussi avec des logiciels comme, entre autres, Excel et PowerPoint. Les souris les plus fournies intègrent parfois jusque 18 boutons programmables, ce qui est surtout vrai sur certains modèles gaming destinés aux MOBA et MMORPG. En ce qui concerne un usage bureautique et professionnel, il sera pertinent de regarder le nombre de boutons au niveau du pouce, ainsi que la présence d'une molette débrayable, ou encore autorisant le défilement horizontal.

    Enfin, beaucoup de fabricants ont aujourd'hui développé leur propre solution logicielle pour paramétrer les différentes commandes de la souris, y apporter des fonctionnalités supplémentaires, ou encore vérifier le niveau de batterie ou le rétroéclairage pour celles qui en profitent. Dans certains cas l'utilisation du logiciel s'avère être un réel avantage ; néanmoins nous apprécions aussi les souris qui se contentent d'une connexion simple et rapide sans avoir besoin de paramétrage supplémentaire. L'absence d'un support logiciel n'est donc pas contre indiquée, cela dépendra simplement de vos besoins.
  • Quels sont les autres critères de choix?

  • La portabilité est un critère qui dépendra forcément des besoins de l'utilisateur et il parait évident qu'une souris verticale, même sans fil, sera moins facilement transportable qu'une souris légère aux dimensions réduites. Le choix d'une telle souris sera donc orienté par rapport à son poids, sa connectivité (de préférence sans fil) et le cas échéant, de son autonomie.

  • La connectivité : on entend souvent dire qu'une souris filaire offre de meilleures performances qu'un modèle sans fil avec une latence moins élevée. Dans les faits l'écart se réduit de plus en plus, ce que l'on remarque notamment avec les souris sans fil destinées aux gamers. Une connexion en Bluetooth aura effectivement tendance à être un peu moins efficiente qu'une connexion filaire ou via ondes radio (RF), mais possède l'avantage de ne pas nécessiter la présence d'un récepteur USB connecté à l'appareil que vous désirez contrôler. La portée de la connexion sans fil est aussi à prendre en compte, de 10 à 20 mètres en Bluetooth, moins de 10 mètres avec la technologie hertzienne. À l'instar de Logitech, les fabricants ont néanmoins trouvé la parade en proposant des souris sans fil qui peuvent être connectées via un dongle ou en Bluetooth ! Finalement, la différence se fera surtout ressentir au niveau du prix, une souris wireless coutant généralement près de deux fois plus chères qu'une souris filaire !

  • L'autonomie est certainement l'aspect le plus important lors de l'achat d'une souris sans fil. Heureusement, la plupart des souris bureautiques ne sont pas très énergivores, étant généralement dépourvues d'éclairage RGB et fonctionnant avec un polling rate de 125 Hz contre 1 000 Hz pour les souris gaming. On retrouve ainsi des souris qui peuvent fonctionner plusieurs mois sans recharge en étant équipées de piles de type AA ou AAA, ou d'une batterie rechargeable. La présence de la charge rapide via USB-C peut aussi avoir son importance et est maintenant très souvent proposée avec les souris de nouvelles générations. Enfin, de nouvelles souris apparaissent depuis quelques années, avec un fonctionnement par induction électromagnétique. La souris se recharge ainsi pendant l'utilisation, sans nécessité d'être connecté via un câble. Ce système innovant évite la panne sèche, mais son prix reste encore déconcertant.


Notre processus de sélection des produits

Nous réalisons chaque comparatif avec la même minutie et la même méthodologie. Nous passons 4 à 5 heures à analyser les caractéristiques et avis des produits disponibles en France.

À la suite de cela, nous sommes en possession d'une liste d'une quinzaine de produits et nous les testons tous.

Les meilleurs produits ayant un atout à faire valoir sont ainsi présentés dans ce comparatif.
30
20
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Pourquoi nous faire confiance ?

Pour vous, Clubic sélectionne puis teste des centaines de produits afin de répondre aux usages les plus courants. De la qualité pour tous et à tous les prix, voilà notre objectif ! En savoir plus

scroll top