🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Test Logitech MX Master 3S : le retour silencieux d'une souris qui va faire du bruit

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
14 juin 2022 à 18h30
8
Test Logitech MX Master 3S © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Souris phare du catalogue de Logitech, la MX Master 3 signe son retour dans une version "3S". Véritable outil de productivité, cette nouvelle itération se distingue par son nouveau capteur optique, plus performant, et la présence de clics silencieux.

Logitech MX Master 3S
  • Clics et molettes presque inaudibles
  • Fonctionnalités bienvenues (Flow, Easy-Switch, etc.)
  • Deux molettes et boutons de commandes gestuelles
  • Capteur laser précis et multi-surfaces
  • Construction irréprochable
  • Pas de version pour les gauchers
  • Pas vraiment conçue pour les petites mains

Après avoir passé en revue les nouveaux claviers MX Mechanical et MX Mechanical Mini, c’est au tour de la MX Master 3S de se frayer un chemin dans la jungle des périphériques.

La dernière-née des « outils de productivité ultime » du fabricant suisse se pose comme une mise à niveau d’une gamme MX Master devenue incontournable au fil des années. Les améliorations au programme avec cette version 3S ne sont pas légion, mais suffisamment pertinentes pour que l’on vous donne à nouveau notre avis sur un modèle que nous avions déjà désigné comme « la souris multitâche par excellence » lors de notre précédent test de la MX Master 3.

Alors, à ce prix, la souris premium signé Logitech vous comblera-t-elle complètement ?

Fiche technique Logitech MX Master 3S

Ergonomie

Utilisation
Bureautique, Conception 3D
Nombre de boutons
7
Type de Roulette
Bidirectionnelle
Lateralité
Souris pour droitier
Trackball
Non
Souris verticale
Non
Souris silencieuse
Oui

Caracteristiques techniques

Type de souris
Laser
Résolution optique
8 000 ppp
Sans-fil
Oui
Interface avec l'ordinateur
Bluetooth
Logiciel compagnon
Logi Options+
Compatible dongle Logi Bolt
Oui
Bluetooth Low Energy
Oui

Batterie

Type de batterie
Batterie intégrée
Autonomie
70jours

Caractéristiques physiques

Largeur
84,3mm
Profondeur
124,9mm
Poids
141g
Poids modulable
Non
Rétro-éclairage
Non

Design et ergonomie : une formule inchangée

Le lancement de la MX Master 3S se fait sans prise de risque. Comme son nom l’indique, la 3S est une déclinaison du précédent modèle : esthétique et ergonomie sont conservés à l’identique avec des dimensions de 124,9 x 84,3 x 51 mm et un poids de 143 grammes.

Test Logitech MX Master 3S © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge

La MX Master 3S reste une souris imposante qui ne conviendra pas aux plus petites mains. Si le fabricant a travaillé la base de sa MX Vertical pour accoucher d’un modèle plus compact avec la Logitech Lift, ce n’est pour le moment pas le cas pour cette série MX Master.

Test Logitech MX Master 3S © Matthieu Legouge
Ergonomique et racée, que demande le peuple ? © Matthieu Legouge

La prise en main est toujours aussi agréable dans notre cas. La position de la main, inclinée vers la droite, procure un confort satisfaisant, mais est selon nous beaucoup mieux indiquée pour une prise avec la paume (palm grip). Les autres types de grips ne posent pas de problème, mais jouent sur la sensation de confort : encore une fois les plus grandes mains seront avantagées.

Test Logitech MX Master 3S © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge

La préhension est excellente malgré le poids du mulot. Le revêtement et ses sillons aident beaucoup pour soulever facilement la souris, mais il faut dire que l’ergonomie globale de ce modèle est clairement pensée pour un usage sans contrainte. Le seul vrai point noir au tableau est finalement l’absence d’un modèle dédié au gaucher.

Test Logitech MX Master 3S © Matthieu Legouge
Test Logitech MX Master 3S © Matthieu Legouge

On apprécie toujours autant l’excroissance sur la gauche, conçu pour y laisser reposer son pouce avec, en prime, son bouton de commandes gestuelles bien pratique au quotidien. Les deux boutons sur le flanc gauche sont parfaitement positionnés pour notre usage, nous ne ressentons pas le besoin de devoir reculer le pouce pour atteindre le bouton le plus proche de nous, l’appui se fait de manière naturelle avec l’extrémité du pouce sur l’un et le prolongement de la phalange sur l’autre.

Test Logitech MX Master 3S © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

La molette de défilement horizontal ne demande quant à elle que peu d’efforts pour être atteinte. Tous les utilisateurs n’en trouveront peut-être pas l’utilité directe, mais il est tout à fait possible de lui attribuer d’autres usages plus courants.

Test Logitech MX Master 3S © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Rien à signaler sur la zone inférieure, la 3S reste identique à sa grande sœur. Les quatre patins assurent une bonne glisse, le bouton on/off, le sélecteur d’appareils et le connecteur USB-C n’ont pas bougé. En revanche, contrairement à d’autres produits Logitech, on ne trouve ici aucune trappe permettant de venir loger le dongle Logi Bolt.

MagSpeed : une molette irréprochable

L’un des principaux atouts de cette souris n’est autre que la molette de défilement MagSpeed. Inauguré l’an passé avec la MX Master 3, elle brille par son ingénieux système électromagnétique et ses deux modes de défilement. Le mode cranté, classique, est précis et permet de faire défiler une douzaine de lignes en un mouvement d’index. Les crans sont un peu plus marqués que sur d’autres souris de la marque, mais rien de vraiment gênant au quotidien.

Test Logitech MX Master 3S © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Le mode de défilement libre s’active grâce à une simple pression du bouton situé en dessous de la molette. Il permet de faire défiler de longs documents, Logitech parle de 1 000 lignes par seconde. Le plus agréable reste toutefois de débrayer de la molette en donnant simplement un coup plus rapide sur celle-ci. Le système électromagnétique montre tout son potentiel ici : le débrayage et l’arrêt du défilement se font de manière intuitive avec cette fonction SmartShift ; on préfère tout de même lorsque l’option « Défilement fluide » est activée via le logiciel Logi Options+ pour la simple raison que le défilement libre est plus doux, par conséquent elle nous offre une meilleure précision lorsqu’il s’agit de s’arrêter sur une partie précise d’un document.

Les nouveautés : clics, capteur et dongle

La MX Master 3S compte deux nouveautés à son actif. Elle se dote d’abord de deux boutons principaux. Leur particularité : un clic silencieux, du moins à peine audible, qui réduit largement les nuisances à l’usage par rapport à la version précédente. Malgré ce changement, il faut avouer que le ressenti est toujours aussi bon, similaire à ce que propose la récente Logitech Signature M650. Le clic est léger et réactif, sans pour autant être sujet aux actionnements involontaires.

Test Logitech MX Master 3S © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic


Alors que la présence de clics silencieux marque une évolution qui peut nous faire préférer, cette version S à la précédente, la seconde nouveauté ne devrait pas avoir autant d’impact. On parle bien sûr du capteur laser de Logitech dont la sensibilité maximale passe de 4 000 à 8 000 PPP (pour Pixels Par Pouce, DPI en anglais) sur ce modèle. Cette sensibilité étendue n’est d’ailleurs pas activée par défaut, il est pour cela nécessaire de se rendre dans le logiciel. Nous étions déjà pleinement satisfaits du précédent capteur, cette nouvelle capacité pourra s’avérer utile dans certains cas, par exemple pour ceux dont le setup comporte plusieurs écrans 4K ou, comme quelques lecteurs ont déjà pu nous le faire savoir, pour certaines personnes en situation de handicap. Quoi qu’il en soit, le principal atout de ce capteur Darkfield haute précision n’est autre que de conserver un suivi sans faille sur une grande variété de surface, verre y compris. Pour en terminer avec la sensibilité, nous trouvons étrange que Logi Options+ nous permette de l’ajuster par incrément de 50 PPP lorsque la portée étendue est activée, alors que le réglage s’effectue en pourcentage lorsque ce n’est pas le cas ; rien de grave cela dit.

Test Logitech MX Master 3S © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

La dernière nouveauté n’est autre que le dongle Logi Bolt qui équipe désormais les périphériques de la marque depuis un peu moins d’un an. La MX Master 3S profite donc d’une double connectivité, via l’habituel Bluetooth et via son dongle Logi Bolt. Pour rappel, il s’agit d’un nouveau standard de connectivité sans fil développé par Logitech. Reposant sur le Bluetooth Low Energy, il y ajoute une connexion chiffrée et sécurisée avec le terminal et une latence réduite même dans les environnements « congestionnés » de signaux sans fil.

Logitech Options+ : un logiciel plus intuitif que jamais

Sorti de beta depuis peu, Logi Options+ se démarque par son interface minimaliste et parfaitement claire. Il ouvre pas mal de possibilités en matière de fonctionnalités, tout comme pour paramétrer la souris. Mention spéciale pour Logi Flow qui nous permet contrôler plusieurs appareils en déplaçant simplement le curseur au bord de l’écran ainsi qu’à Easy-Switch pour coupler la souris à trois machines et en changer via une simple pression sur le bouton situé sous la souris.

Test MX Master 3S
Test MX Master 3S
Test MX Master 3S


Pour le reste, on apprécie de pouvoir remapper chaque commande, mais surtout de le faire pour des usages ciblés, logiciel par logiciel. On profite ainsi de commandes générales liées au système, et d’actions personnalisées au sein de chaque logiciel installé sur notre machine. Une fonctionnalité qui peut vite s’avérer indispensable au quotidien.

Une autonomie… très largement suffisante

Un dernier mot sur l’autonomie du mulot avec une batterie que nous n’avons pas pu pleinement exploiter le temps de notre test. Logitech annonce une durée de vie de 70 jours avec une charge complète. La recharge s’effectue quant à elle en un éclair via USB-C, une minute de charge permet d’engranger trois heures d’utilisation. En bref, la MX Master 3S n’est pas le genre de souris wireless qui viendra régulièrement nous demander à être alimenter en énergie !

Logitech MX Master 3S : l'avis de Clubic

10

Si elle n’apporte que peu de changements par rapport au précédent modèle, la MX Master 3S est probablement la meilleure souris du marché pour un usage bureautique intensif. Design et ergonomie ne bougent pas d’un trait, pour notre plus grand plaisir puisque Logitech tient ici une recette appréciée des utilisateurs. On peut toujours lui reprocher un poids et des dimensions un peu trop généreuses, ce qui n’est pas idéal pour les petites mains, ou encore et comme souvent l’absence d’une version dédiée aux gauchers.

Les deux changements que compte cette souris sont mineurs. Certes, les clics silencieux réduisent considérablement les nuisances sonores, en cela vos camarades en open space vous remercieront sans doute. D’un autre côté la sensibilité étendue du capteur ne devrait être utile qu’à une petite poignée d’utilisateurs. Quant au Logi Bolt, il était déjà présent sur les versions « for business » de la MX Master 3, il s’étend désormais à tous les nouveaux périphériques de la marque.

Autrement dit, vous pouvez foncer sur cette MX Master 3S si vous êtes allergique au bruit des contacteurs. Pour les autres, le tarif désormais plus bas de la précédente itération devrait les convaincre à opter pour celle-ci plutôt que cette nouvelle déclinaison.

Les plus

  • Clics et molettes presque inaudibles
  • Fonctionnalités bienvenues (Flow, Easy-Switch, etc.)
  • Deux molettes et boutons de commandes gestuelles
  • Capteur laser précis et multi-surfaces
  • Construction irréprochable

Les moins

  • Pas de version pour les gauchers
  • Pas vraiment conçue pour les petites mains
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
8
ld9474
Excellente souris même si j’ai dû passer à un modèle vertical. Je regrette vraiment le debrayage de la molette qui est vraiment une très bonne fonctionnalité.
vbond007
Bonjour. Je possède la version 3 (sans le S) et j’en suis ravi.<br /> Cependant j’ai des douleurs dans le bras depuis plusieurs mois et je me demande si je ne dois pas passer à une version verticale.<br /> Pour quelle raison es-tu passé à un modèle vertical? et quel modèle as-tu choisi?<br /> Merci d’avance pour la réponse.
ld9474
Je pense pour les mêmes raisons qui vont te pousser à passer à la verticale (MX aussi). Utiliser une souris 10h par jour c’est pas très bon car elles ne sont pas ergonomiquement concues pour cela. La verticale ca fait 2 ou 3 ans que je l’ai et j’en suis ravi. Plus de douleurs non plus pour peu que le reste du poste soit également correctement aménagé).<br /> Quelques bémols quand même:<br /> Souris très très légère, surtout quand on a l’habitude la MX.<br /> Pas de possibilité de scroll sans cran ce qui est perturbant au départ (on perd l’habitude avec la MX)<br /> Le prix que je trouve excessif<br />
Lonneki
Erreur : Logi Option + est non seulement dispo sur Mac mais en plus, optimisé M1
fredolabecane
Tout simplement la meilleure des souris, 10/10 amplement mérité. Je suis passé en mx vertical aussi mais je regrette terriblement le scroll de la mx classique…absent sur la verticale.
Matthieu_Legouge
C’est corrigé, merci !
a-snowboard
Très bonne souris qui à fini par remplacer la version 1 qui à rendu l’âme.<br /> La version blanche est canon. reste à voir si ça reste blanc sur la durée ^^<br /> Gros bémol, le nouveau dongle.<br /> Bien sur mon clavier logitech kraft n’est pas comptable, et la souris n’est pas compatible avec l’ancien dongle.<br /> Résultat des courses, je me retrouve avec deux dongles sur le pc. C’est vraiment dommage.
Yahren
Pareil, j’avais une MX master 2 et je suis passé à la MX vertical, j’avais pas de douleurs mais je sentais une gêne à la longue. Dommage que Logitech ne mettent pas autant d’ambitions dans la version vertical. Une molette débrayable était le minimum mais bon je regrette pas quand même.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le FSR 2.0 déjà disponible pour les développeurs Xbox Series, encore rien sur PS5
Des premiers rendus de la GeForce RTX 4090 Ti promettent une carte énorme
Arc Alchemist : Intel publie les benchmarks officiels de ses GPU mobiles haut de gamme, la RTX 3060 en ligne de mire
Soldes 2022 : Le TOP 10 des offres high tech qui valent le détour !
Dimensity 9000+ : l’arme de MediaTek pour concurrencer Qualcomm et son Snapdragon 8+ Gen1
Cdiscount frappe fort pour les soldes avec 8 promos high-tech
TerraMaster déploie TOS 5, son nouveau système pour NAS ; quoi de neuf ?
L'Intel Arc Alchemist A380 est encore moins performante avec un CPU AMD
Vous avez un NAS QNAP ? Mettez-le à jour maintenant !
Le FSR 2.0, la technologie d'upscaling d'AMD, passe en open source
Haut de page