Test MX Master 3 : quand Logitech réinvente la roue

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
08 juillet 2020 à 15h38
20
Créatifs, développeurs et autres professionnels ayant recours de manière intensive à l'outil informatique, Logitech vient de mettre à jour ce que l'on peut considérer comme étant le « Saint Graal » de la productivité ! Disponible depuis fin septembre, la souris MX Master 3 évolue encore et le fabricant suisse affirme notamment avoir réinventé la roue, ou plutôt la roulette !


S'adressant aux stakhanovistes de tous bords, Logitech n'en chôme pas moins ! Outre les multiples sorties au sein de son catalogue gaming, le fabricant propose également le MX Keys pour accompagner cette souris, un clavier qui fera d'ailleurs l'objet d'un autre test sur Clubic.

Un peu plus tôt en août, Logitech nous présentait également ses nouveaux casques Zone Wireless conçus pour le travail en open space, ainsi que son combo slim MK470 regroupant clavier et souris, au design épuré.

Logitech MX Master 3 : sa fiche technique

  • Prise en main : droitier
  • Capteur : Darkfield haute précision (laser)
  • Sensibilité : 200 - 4 000 DPI
  • Fréquence : 125 Hz
  • Nombre de boutons : 7
  • Dimensions : 51 mm x 84,3 mm x 124,9 mm
  • Poids : 141 grammes
  • Type de connexion : sans fil via récepteur USB (RF 2.4 GHz) ou Bluetooth
  • Autonomie : 70 jours
  • Logiciel : oui, Logitech Options
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à 109 €


Test MX Master 3_8
© Matthieu Legouge pour Clubic

Quatre ans après le lancement du premier modèle de la série et après la sortie, entre temps, d'une version 2S qui n'embarquait que de simples évolutions logicielles, la MX Master est de retour ! Cette fois-ci, le lifting est au rendez-vous, mais la réelle innovation de cette souris est sans conteste sa nouvelle molette magnétique « MagSpeed » dont le fonctionnement repose sur des électro-aimants.



Mise à jour du 08 juillet 2020 :
Le combo clavier/souris conçu pour la productivité a fait l'objet d'une légère révision en ce mois de juillet 2020. Logitech a en effet dévoilé sa variante Mx for Mac pour ces deux produits, ils sont disponibles à partir du 12 juillet 2020.

Les modifications sont peu nombreuses pour cette version optimisée pour Mac, à vrai dire l'évolution la plus pertinente est celle du layout du Mx Keys, largement amélioré au profit des systèmes d'exploitation ultérieur à iOS 9, macOS 10.15 et iPadOS 13.4.

Logitech Mx for Mac_2
© Matthieu Legouge pour Clubic

Concernant la Mx Master 3, les deux seuls changements concerne le coloris, désormais gris sidéral afin d'être esthétiquement mieux intégrée à l'écosystème Apple, et le récepteur USB qui n'est plus inclut avec la souris (mais qui le reste avec le clavier). La connectivité sans fil a toutefois été améliorée par Logitech, une évolution dont profite l'ensemble des utilisateurs puisqu'elle a été proposée via une mise à jour du firmware. Notons que le tarif du combo reste le même pour cette nouvelle version.



Vous pouvez apercevoir ce changement de coloris en faisant simplement glisser le curseur sur l'image ci-dessus. À gauche le coloris "graphite" de la première version, à droite le coloris "space grey" de la Mx Master 3 for Mac.

Design et ergonomie

Visuellement, on constate d'abord que la MX Master 3 a subi une légère cure d'amaigrissement par rapport à sa grande sœur. Ses dimensions se voient ainsi sensiblement réduites tout comme son poids qui est ici de 141 grammes. S'il s'agit encore d'une souris relativement imposante et lourde, sa prise en main semble plus aisée que celle des modèles précédents, avec un palm grip confortable et une position de la main inclinée vers la droite.

Test MX Master 3_4
© Matthieu Legouge pour Clubic

Le revêtement a par ailleurs été revu pour apporter une meilleure préhension, ce qui paraissait indispensable vu le poids de la bête. La zone qui accueille le pouce arbore quant à elle des sillons similaires à ceux de la reine de l'ergonomie, la MX Vertical ; à peine creusés, ils renforcent le sentiment d'adhérence. Soulignons toutefois que si les matériaux sont d'excellente facture, tout comme les finitions de cette souris, ce revêtement semble à première vue assez sensible à la poussière ce qui est généralement le cas avec la plupart des surfaces de ce type ; il procure néanmoins une très bonne sensation de confort.

Test MX Master 3_5
© Matthieu Legouge pour Clubic

L'ergonomie de cette MX Master 3 est quasiment irréprochable ! Sur le flanc gauche, on retrouve deux boutons « suivant » et « précédent » classiques, une molette de pouce pour le défilement horizontal qu'il est possible de programmer pour d'autres usages (zoom, volume, etc.), ainsi que le bouton de commandes gestuelles situé sur l'excroissance que notre pouce surplombe. Ce dernier est discret, sa présence est révélée par un petit relief ; il permet, lorsqu'il est maintenu enfoncé, de réaliser différentes actions en fonction d'un geste. Il suffit alors de déplacer la souris vers la droite, la gauche, le haut ou le bas, pour jongler entre différents bureaux virtuels ou applications. Les commandes sont bien entendu entièrement personnalisables grâce au logiciel Logitech Options.

Test MX Master 3_3
Une surface adhérente qui retient malheureusement la poussière © Matthieu Legouge pour Clubic

Notons en outre que la fonction Duolink permet elle aussi de réaliser des tâches via des commandes gestuelles en maintenant simplement enfoncé la touche FN du clavier. De plus, elle permet d'étendre les possibilités et de choisir des fonctions secondaires pour chaque bouton, une fonctionnalité que l'on a déjà aperçu, par exemple, sur les souris gaming de Roccat !

Le positionnement de cet ensemble de boutons est parfaitement adéquat ; ils sont facilement accessibles sans pour autant faire preuve du défaut d'être actionnés par inadvertance, et stimulent la mémoire musculaire dans une gymnastique qui ne demandera que peu de temps d'adaptation.

La molette de défilement MagSpeed

MagSpeed, c'est le petit nom de la grande révolution opérée sur cette toute fraîche MX Master 3. Logitech annonce fièrement avoir ici « réinventé la roulette » et affirme également qu'en plus d'être « ultra silencieuse » elle est 87 % plus précise et 90 % plus rapide qu'une molette classique, rien que ça !

Test MX Master 3_2
© Matthieu Legouge pour Clubic

Avec son mécanisme fabriqué en Suisse (ce qui n'est pas le cas des autres éléments de cette souris), la molette MagSpeed fait effectivement preuve de beaucoup d'efficacité et d'un silence presque absolu, difficilement comparable avec celle des deux modèles précédents. Constituée d'acier, elle embarque un système électromagnétique qui repose sur deux aimants lui permettant de passer du mode cranté au mode de défilement libre suivant l'amplitude du mouvement de votre doigt. Cette technologie MagSpeed est assez simple puisqu'elle repose sur la polarité des aimants en générant, ou non, un champ magnétique. Il reste possible de passer d'un mode à un autre en appuyant simplement sur le bouton prévu à cet effet et situé sous cette molette.

Test MX Master 3_1
© Matthieu Legouge pour Clubic

Ce mécanisme offre dès lors une molette qui n'émet aucune nuisance sonore, que ce soit en défilement libre ou cranté. Il est cependant difficile d'appuyer ici les affirmations de Logitech quant au gain de précision et de rapidité de cette molette. Nous pouvons cependant dire que ses crans sont relativement serrés et parfaitement précis pour notre utilisation, tandis qu'une fois libre la molette permet de faire défiler de très longs documents (1 000 lignes par secondes selon le fabricant), ce qui s'avérera particulièrement indispensable pour les codeurs ou encore pour explorer d'interminables feuilles de calculs.

Pour dire vrai, la molette est à l'image de la souris dans sa globalité : difficile de lui trouver quelconque reproche, hormis peut-être lorsque nous l'aurons mis à l'épreuve pendant plusieurs mois d'utilisation.

Performances et productivité

Concernant ses performances, la MX Master 3 affiche encore une fois de très bons atouts. Ses contacteurs Omron offrent une sensation de retour intéressante ; selon nous il est simplement regrettable que le clic soit encore audible, même s'il est évident qu'un contacteur « silencieux » n'aurait pas offert les mêmes sensations.

Test MX Master 3_7
© Matthieu Legouge pour Clubic

Le capteur laser DarkField « haute précision » est l'un des points forts de ce mulot, comme cela était déjà le cas avec le modèle 2S. Fonctionnant sur la plupart des surfaces, il possède l'avantage d'être particulièrement précis. Sa sensibilité maximale est de 4 000 DPI, c'est évidemment bien moins que les souris gaming mais largement suffisant pour une utilisation bureautique, d'autant qu'avec son poids élevé, son design particulier et sa fréquence de transmission de 125 Hz, il semble inadéquat de l'utiliser à cette fin.

« Avec 70 jours d'autonomie et la charge rapide, difficile de tomber à court d'énergie »


Ces caractéristiques permettent néanmoins à la MX Master 3 de disposer d'une excellente autonomie : 70 jours à pleine charge selon Logitech, valeur difficile à vérifier pour notre test. Par ailleurs, la souris est livrée avec un câble USB type C autorisant la recharge rapide : une seule minute de rechargement vous fera profiter de trois heures d'utilisation.

Comme l'avons vu, les deux molettes ainsi que les boutons programmables de cette souris « multitâche » offrent de belles possibilités pour gagner en productivité. Et c'est sans compter sur ses multiples fonctionnalités qui renforcent encore l'intérêt de cette MX Master 3.

Pour commencer, il faut savoir que cette souris dispose d'une double connectivité, via son dongle USB « Unifying Receiver », ou bien grâce au Bluetooth. Sur la partie inférieure de la souris, on retrouve ainsi un bouton permettant de passer d'un appareil à un autre (trois au maximum) par une simple pression ; il sera bien entendu nécessaire au préalable d'avoir appairé la souris.

La fonction Flow est quant à elle vraiment plaisante : sur le même modèle que nous venons de décrire, vous pourrez ici passer d'un ordinateur à un autre simplement en déplaçant votre curseur vers le bord de l'écran, comme si vous étiez en configuration multiscreens.

« La MX Master 3 est la souris "multitâches" par excellence »


Mieux encore, Flow fonctionne évidemment sous Windows, mais aussi sous Linux et macOS et permet, entre autres, de déplacer des fichiers d'un ordinateur (ou tout autre appareil tournant sous ces systèmes) à un autre. Pour y parvenir, il suffira que vos ordinateurs soient connectés au même réseau, d'y avoir appairé votre souris, et d'y avoir installé Logitech Options.

Notons enfin que le logiciel intègre l'application « Advanced Unifying », permettant de coupler jusqu'à six périphériques compatibles via un seul et même récepteur USB.

Logitech Options : un logiciel bien pensé


Logitech Options permet de gérer la plupart des périphériques bureautiques de la marque. Il est relativement simple à utiliser et ne devrait pas rebuter ceux qui ne souhaitent pas forcément passer des heures à paramétrer leur souris et clavier.
À l'instar de G Hub, il réunit tout ce dont nous avons besoin au sein d'une interface claire et intuitive ; il est ainsi possible d'aisément programmer chaque bouton de notre MX Master 3 et d'accéder à d'autres réglages comme la sensibilité de la roulette, ou son sens de défilement.
Logitech Options.jpg

Enfin, il intègre des fonctionnalités que nous avons déjà présentées, comme Duolink, Flow et Advanced Unifying, mais aussi des profils prédéfinis pour plusieurs logiciels tels que Photoshop et Premiere Pro, Google Chrome et Safari, ou encore certains logiciels de Microsoft Office.
Il est bien entendu possible de configurer la souris avec l'application de votre choix, il faudra néanmoins passer un peu plus de temps pour définir chacun de vos paramètres. Le paramétrage de la sensibilité du capteur est, selon nous, assez imprécis, bien que nous aurions aimé voir un paramétrage par incréments comme c'est le cas avec les souris gaming du fabricant.
Capture Logitech Options.JPG



Logitech MX Master 3 : l'avis de Clubic

Oui, Logitech peut fièrement affirmer avoir réinventé la roulette ! Avec son nouveau mécanisme MagSpeed, cette molette de défilement s'impose selon nous comme une belle innovation et sans doute comme la meilleure que nous ayons utilisé jusqu'à aujourd'hui.

Cette troisième itération de la série MX Master se démarque en outre par bien d'autres atouts que MagSpeed. Souris multitâches par excellence, elle embarque moults fonctionnalités qui allient praticité et productivité, tandis que son design retravaillé améliore globalement son ergonomie.

Elle a cependant quelques petits défauts, comme son revêtement adhérent qui, bien qu'agréable et améliorant la préhension, retient hélas un peu trop les poussières qui viennent s'y coller. Le logiciel Logitech Options semble indispensable pour la configuration de cette souris, mais nous regrettons ne pas avoir la possibilité de régler la sensibilité du capteur de manière plus précise. Enfin, son poids reste assez élevé et malgré sa petite cure d'amaigrissement, certaines personnes devraient encore la trouver bien trop imposante.

La MX Master 3 reste une souris qui ne manque pas sa cible, elle promet à ses utilisateurs d'être leur meilleur outil de productivité tout en demandant un minimum d'effort, promesse qu'elle tient haut la main et avec brio !

Logitech MX Master 3

9

Les plus

  • La meilleure molette de défilement à ce jour
  • Molette de pouce bien pratique
  • Double connectivité et belle autonomie avec charge USB-C
  • Des fonctionnalités bienvenues (Flow, Duolink, etc.)
  • Capteur laser précis et multi-surfaces

Les moins

  • Pas de version pour les gauchers
  • Revêtement adhérent qui attire les poussières
  • Réglage de la sensibilité du capteur pas des plus avancé
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
20
18
pjc
“Le Suisse”… :\ Elle est où en Suisse l’usine Logitech ?
fredpro
“L’ergonomie de cette MX Master 3 est quasiment irréprochable ! Sur le flanc gauche, on retrouve deux boutons « suivant » et « précédent »”<br /> J’utilise cette souris depuis 2~3 semaines, acheté sur le site logitech le 13 septembre pour remplacer ma performance mx.<br /> Dans l’ensemble ça fait le taff, mais l’ergonomie des boutons sur le flanc n’est vraiment pas bonne pour moi, trop vers l’arrière, en faite le bouton suivant ce trouve quasiment dans la zone qui devrait être l’interstice des deux, donc je dois reculer ma main pour accéder au bouton précédent.<br /> Je ne parle donc pas de combiner des actions style bouton précédent + clic gauche, c’est tout simplement inaccessible.<br /> J’utilise cette souris dans le cadre de mon travail CFAO ou j’ai besoin de combiner plus actions pour une meilleur efficacité, donc dans mon cas la “performance MX” était bien plus adapté (en plus elle avait plus de bouton programmable).
Mr.system
Effectivement Logitech a bien son siège social en Suisse, plus précisément à Lausanne.<br /> Tout comme Apple, HP, Dell même si les entreprises fabriquent leurs produits en Asie, ce sont bien des entreprises américaines
megadub
Mais l’usine qui fabrique la roulette, elle est en Suisse vraiment ?
marcdbxl
Je suis assez d’accord, la performance MX reste le must (j’en ai d’ailleurs rachetée dernièrement au cas où)
Matthieu_Legouge
@PJ.C. Il s’agit bien d’une entreprise suisse, fondée et dirigée par Daniel Borel, un ingénieur suisse !<br /> @megadub concernant la roulette, cette info est tirée du site officiel de Logitech : “La roulette de défilement électromagnétique MagSpeed de la souris MX Master 3, conçue et fabriquée en Suisse, offre l’expérience de défilement la plus rapide, la plus silencieuse et la plus addictive jamais créée.”.<br /> @fredpro Personellement j’utilise l’extrémité du pouce pour presser le bouton “suivant” et la phalange pour presser le bouton “précédent”, la position de ma main ne bouge donc pas d’un poil et je n’ai pas rencontré de souci comme celui que tu décris avec le clic gauche ! J’utilise également la phalange pour presser le bouton de geste, c’est certes une “gymnastique” pas forcément évidente au départ, mais on s’y fait assez rapidement.
_Reg24
Les usines ne sont pas en suisse, mais à la base, l’entreprise à été fondée dans une ferme à Apples.<br /> Le siège se trouve sauf erreur sur le campus de L’EPFL, donc le développement des nouveaux produit s’y fait surement, la production ailleurs.
lobo41
Après avoir utilisé les modèles précédents, j’ai « hérité » de ce dernier. Après trois mois je m’y suis habitué mais je préférais la forme (plus large avec les boutons AV-AR mieux placés) du modèle précédent. La roulette est perfectionnée mais en lancement rapide il lui arrive de s’emballer, ce que je n’avais pas noté sur les modèles précédents. Personnellement, je n’utilise pas cette souris en « multi PC » donc cette fonction ne m’intéresse pas. En conclusion, c’est un must mais pas mieux que les MX précédentes pour un usage classique. Quand donc les Suisses nous feront une souris non seulement performante, mais plus gaie que cet oriflamme pour la maison Borniol ?
philumax
En tous les cas, ça ne nous dit pas où se trouve cette fameuse usine…
xs911s
Ces ingénieurs EPFL n’ont pas commenté les drivers catastrophiques Logitec?<br /> Celas fait bien des années que je me suis détourné de cette marque, avec de beaux produits c’est sûr, mais minable sur les pilotes et je ne m’en porte que mieux.<br /> Abandonner c’est marque c’est la meilleure chose que j’ai faite. Peux-être que venant d’HES je n’ai pas la maîtrise suffisante pour utiliser un clavier et une souris? ABE
Urleur
pas de fil sans souris , je reste filaire car souvent il y a des problème en sans fil.
TofVW
Vu que je n’entends jamais personne se plaindre du sans fil, que j’utilise moi-même un clavier/souris sans fil sans aucun souci depuis plusieurs années, et que même dans l’e-sport il y a de plus en plus de joueurs avec du matériel sans-fil, pourrais-tu préciser ce que tu entends par « souvent »?
Remoss
Perso je n’achèterai pas de souris avec une batterie intégrée qui sera morte dans 2 ou 3 ans… obsolescence programmée non merci !<br /> Je n’ai qu’une souris filaire de base au boulot et une souris sans fil logitec chez moi, qui fonctionne sur 2 piles AA rechargeables… que je recharge 2 ou 3 fois pas an maxi.
Edvis
@philumax l’usine qui produit la molette se trouve en France dans la vallée de l’Arve
jvachez
Ils ont toujours pas remis les 2 boutons supplémentaires des MX1100 c’était bien pratique de régler le volume à la souris.
philumax
merci!<br /> je savais pas!
rexxie
Après 2 Performance MX, je préfère l’humble M510 à 5 boutons, elle fait bien son boulot, est peu dispendieuse, plus légère, moins massive et plus ergonomique à mon goût.<br /> Les 2 MX m’ont lâché après 2 ans… je dois ajouter que Logitech n’a pas fait de chi-chi pour les remplacer.
hordax
Sur la photo du dessous de la souris il est écrit « made in China », ça suffit comme explication non ?<br /> Chine 100%<br /> Suisse 0%
megadub
Non, ça veut dire que l’assemblage est fait en Chine, mais ça n’empêche pas d’avoir des éléments fabriqués ailleurs
mrassol
Ma MX3 est repartie apres 15 jours d’utilisation, je la trouve moins confortable que la mx1 / mx2
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Microsoft lance officiellement Windows Virtual Desktop (mais qu'est-ce que c'est ?)
🔥 Smart TV TCL 4K UHD 55
Pour l'AAA, les voitures autonomes sont inefficaces pour prévenir les collisions avec les piétons
🔥 Les Apple AirPods 2 à prix cassé chez Rakuten
Clubic Random : l'équipe déballe son Slack
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
Haut de page