Le gouvernement français va investir dans le développement de la nanoélectronique

18 mars 2019 à 13h21
6
puce

La France va se donner les moyens de devenir un acteur important de la nanoélectronique. En effet, Bruno Le Maire a annoncé un plan d'investissement de 5 milliards d'euros sur cinq ans dans ce secteur, dont une partie viendra de fonds publics.

La nanoélectronique occupe une place centrale dans le paysage actuel de l'industrie technologique. Elle produit en effet des composants indispensables au fonctionnement de nombreux équipements, tels que les smartphones, les ordinateurs ou les voitures. Et la France entend jouer un rôle important sur ce marché.

Près d'un milliard d'euros investis par l'État

À cet effet, vendredi dernier, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a présenté un plan d'investissement d'envergure dans le secteur de la nanoélectronique. Baptisé « Nano 2022 », il prévoit l'apport de 5 milliards d'euros sur cinq ans, dont 4 milliards de fonds privés. Sur le milliard restant, l'État français participera à hauteur de 896 millions d'euros. Le complément sera fourni par les collectivités territoriales et l'Union européenne.

Cet argent permettra de soutenir l'activité de plusieurs entreprises œuvrant dans ce secteur. C'est notamment le cas de STMicroelectronics et de Soitec, qui fabriquent des matériaux semi-conducteurs, notamment à base de silicium.

Mais les investissements serviront également à la recherche sur les nanotechnologies. Ils financeront notamment des travaux du LETI (Laboratoire d'électronique et de technologie de l'information), une division du CEA consacrée à cette branche.

4 000 emplois à la clé

Le plan Nano 2022 s'inscrit dans une initiative européenne plus large, nommée PIIEC (Projet Important d'Intérêt Européen Commun). Il rassemble plus d'une centaine d'acteurs, dont de grandes entreprises telles que Thales, Valeo ou Renault.

Par ailleurs, d'après le ministère de l'Économie, les fonds vont favoriser le maintien ou la création de 4 000 emplois et doivent permettre de faire valoir l'excellence française en nanoélectronique, face aux acteurs majeurs venus des États-Unis et de Chine.

Source : Le Figaro

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
cliclem
C’est moi ou c’est n’importe quoi ?<br /> Il fallait investir il y a 25 ans, et vous auriez peut-etre réussi à quelque chose. Aujourd’hui c’est légèrement trop tard a moins de recruter des génies … sachant que intel dépense 20 milliards de dollar par an dans la recherche il va falloir cravacher ferme avec peu de moyens…
leulapin
Ca fait un coût de 250 000 euros par emploi maintenu sur 5 ans, le tout après avoir baissé les crédits recherche fondamentale qui ont permis au début à la des années 90 la création de Soitec par ex.<br /> On nage dans le copinage et le dérisoire. La seule bonne nouvelle c’est que les hauts fonctionnaires auraient enfin compris qu’il faut une politique industrielle et pas juste laisser délocaliser comme des benêts ? Après 35 ans de gouvernance Thatcherienne en France et moins de 10% du PIB lié à la production il serait temps…
Sekki
Un petit calcule rapide 5000000000€/5ans/12mois/4000postes = 20833€ par emploi et par mois soit de quoi payer le chômage de 40000 personnes. Donc il y aura 4000 personnes avec du boulot et 36000 personnes qui resterons chômages qui ne toucherons juste rien. Moi perso, je suis pas sur qu’il faille se vanté de 4000 emplois crée. Parce que à 20833€ le poste ça fait chère quand même.
utada_hikaru
C’est bizarre ton calcul parce que les 5 milliards ne seront pas uniquement en salaire, il faut construire les infrastructures je suppose, sans compter aussi que ça devrait rapporter de l’argent à terme.<br /> Logiquement le but de ces 5 milliards d’investissement c’est que ça en rapporte plus derrière.
KlingonBrain
Pour ma part, je pense qu’il serait important que la France investisse dans ces domaines.<br /> Le problème, c’est que le faire comme ça, sans avoir un plan précis, cela n’aboutira à rien.<br /> Et d’ailleurs, s’il y a quelques start-up intéressantes qui en sortent, elles seront racheté par des grandes boites américaines.
fgh39
Peut être que le but ne serait pas de rattraper intel. Par contre pkoi pas des investissement de la part des tech Française comme renault, psa, airbus et d’autres constructeurs ? Puis aussi des milliardaires Français ?
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Duel Apple-Qualcomm : la firme à la pomme va devoir s'acquitter d'une amende de 31 millions
Gmail : vous allez bientôt pouvoir programmer le départ de vos e-mail
iPhone 11 : la rumeur du triple module photo se précise et interroge
⚡️ Bon plan Xbox : Forza Motorsport 7 Standard à 19,40€ au lieu de 49,90€
AMD lance sa Radeon RX 560 XT, une carte milieu de gamme réservée au marché chinois
No Man's Sky : une grosse mise à jour gratuite atterrira cet été
Creative Commons : le copyright n’empêche pas l’exploitation pour la reconnaissance faciale
Sharevdi Vnopn K1, un Mini-PC fanless et pas cher propulsé par un SoC AMD
⚡️ Bon plan : Microsoft Surface Laptop 2 128 Go à 976,65€ au lieu 1149€
Microsoft Swiftkey permet l'usage de Google comme moteur de recherche
Haut de page