Utiliser le graphène pour la nanoélectronique, une équipe danoise ouvre la voie

le 24 février 2019
 0
Graphène

Des chercheurs danois ont réussi à tailler le graphène à une échelle nanométrique, tout en conservant ses propriétés électriques. Cette avancée pourrait permettre de faciliter la production de composants électroniques reposant sur ce matériau aux caractéristiques uniques.

Avec ses propriétés étonnantes, le graphène est parfois considéré comme un « matériau miracle ». Solide, flexible, léger, mais également bon conducteur, il possède toutes les qualités pour devenir incontournable.

Des propriétés facilement perturbées


Le problème, c'est que les caractéristiques si particulières du matériau résistent généralement mal à un travail sur sa structure. Une étape malheureusement obligatoire pour créer différents types de composants, à commencer par du matériel électronique.

Jusqu'à présent, à chaque fois que des scientifiques ont essayé de modifier le graphène pour contrôler ses propriétés, par exemple en y perçant de petits trous, le résultat s'est avéré décevant. Inlassablement, le composant ainsi obtenu éprouvait des difficultés à conduire convenablement le courant électrique.

Un travail nanoscopique


Mais des chercheurs en physique de l'université technique du Danemark ont mis au point une nouvelle méthode pour travailler le graphène. Ils ont commencé par l'enfermer dans un matériau isolant bidimensionnel, le nitrure de bore hexagonal. Puis ils ont eu recours à la technique dite de lithographie à faisceau d'électrons. Celle-ci leur a permis d'incorporer un réseau dense de minuscules trous dans les deux couches de matériaux. Des trous d'un diamètre d'environ 20 nanomètres et séparés entre eux d'une distance de 12 nanomètres.

De cette façon, le graphène a conservé l'ensemble de ses caractéristiques, y compris ses propriétés électroniques quantiques. Il était alors capable de conduire 1 000 fois plus de courant électrique que d'autres structures de taille similaire, précédemment conçues à partir de ce matériau.

Une découverte qui ouvre donc (enfin) la voie à une nanoélectronique efficace à base de graphène.

Source : ScienceDaily
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Game of Thrones : HBO annonce l'ouverture d'un studio à visiter en 2020 en Irlande du Nord
Microsoft assure que ses data centers utiliseront 60% d'énergie renouvelable d'ici 2020
Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
La PS5 proposera
Des satellites bientôt mis en orbite pour identifier les plus gros pollueurs de la planète
Informatique quantique : où en est-on ?
Test Huawei P30 Pro : le nouveau champion de la photographie
Google Chrome : un mode Lecture pourrait bientôt être déployé
Redécouvrez l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame grâce à la réalité virtuelle
BlackBerry Messenger (BBM) va fermer ses portes le 31 mai prochain
Salon de Shanghai - Lotus Type 130, l'hypercar qui pourrait faire renaître la marque
Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
scroll top