Des nano-bots pour mieux diagnostiquer et combattre le cancer

17 mars 2019 à 12h00
2
Microscope
Un groupe de chercheurs de l'Université de Toronto a mis au point un système de nano-bots si précis et si efficace qu'il pourra diagnostiquer et traiter de nombreuses maladies mortelles, dont le cancer

Un système robotique lilliputien pour combattre les plus grandes maladies, c'est le projet pharamineux qu'ont mis sur pied le professeur Yu Sun et son équipe d'ingénieurs. En s'attachant à améliorer les « pincettes optiques » récompensés d'un Prix Nobel de Physique en 2018, l'équipe de recherche de Yu Sun a mis au point un système de nano-bots capable d'investir et d'explorer les cellules humaines avec une étonnante précision.

Une « perle » en nano-bot dirigeable en temps-réel

Le système de nano-bots est d'une petitesse unique. Le système mis au point par les chercheurs de l'Université de Toronto s'inspire des « pincettes optiques » sondant les cellules à l'aide de lasers, qui ont valu un Prix Nobel à Arthur Ashkin. Mais ces pincettes ne sont « pas assez puissantes pour les manipulations mécaniques et les mesures » que l'équipe voulait mettre en œuvre. Grâce à des pincettes améliorées, les chercheurs peuvent placer une « perle » nano-bot 100 fois plus fine qu'un cheveu dans une cellule cancéreuse posée sur la lamelle du microscope. Une fois dedans, l'équipe peut « contrôler la position de la perle en temps réel » dans les cellules.

Détecter, prévenir voire détruire les cellules cancéreuses

La prouesse de ce nouveau système de nano-bots est de pouvoir étudier le cœur des cellules sans avoir à endommager les membranes cellulaires ou le cytosquelette. Il était en effet nécessaire jusqu'ici d'effectuer une extraction du cœur des cellules de leur enveloppe. Cette nouvelle méthode permet, par son acuité, d'analyser si finement les noyaux cellulaires qu'elle pourra détecter, prévenir voire « détruire » les tumeurs, même les plus « résistantes aux chimiothérapies, radiothérapies et immunothérapies » conclut Yu Sun.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
0
titwill
J’espère qu’ils aboutiront à un traitement efficace.<br /> Une réflexion toutefois. Et si on arrêtait de nous vendre de la nourriture toujours plus arrosée de produits chimiques, ou des plats préparés remplis d’additifs de toutes sortes ?<br /> Bref, si on revenait à un temps où on avalait des aliments naturels …<br /> On aurait, peut-être, moins/pas besoin d’avaler des nano-robots pour nous soigner des cancers induits par l’avalement des produits chimiques ? non ? …
Blues_Blanche
" Il était en effet nécessaire jusqu’ici d’effectuer une extraction du cœur des cellules de leur enveloppe."<br /> Cette phrase m’a bien fait rire. On dirait une tirade pseudoscientifique de Star Trek, mais n’a aucun sens.<br /> Le lien entre aliments et cancer n’est pas simple (mais bien réel). Une exposition occasionnelle n’est pas dangereuse pour beaucoup de produits. C’est l’exposition répétée qui est source de carcinogénèse. Idem pour le tabac, l’alcool, l’amiante et produits chimiques (pour l’exemple).
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le MIT fait la démo d'un ballon
Stanley Robotics : un robot-voiturier à l'aéroport de Lyon
Des piles à combustible pour produire et stocker de l'énergie plus efficacement
Google Chrome : le Cloud gaming en vue avec le support des Joy-Con de la Switch
Tumblr perd 30% de son trafic après avoir retiré le contenu adulte
Des add-ons imprimés en 3D pour rendre les meubles IKEA plus accessibles aux handicapés
Une japonaise de 13 ans inculpée pour une blague de boucle infinie en Javascript
Volkswagen : 70 nouveaux modèles électriques et 22 millions de véhicules pour 2028
Vers un son personnalisé en concert ? C'est ce que propose Peex
E-santé : de la peau imprimée en 3D directement sur des plaies
Haut de page