Luca de Meo, ex-PDG de Seat, nommé Directeur Général du groupe Renault

28 janvier 2020 à 18h37
0
LucadeMeo.jpg
Luca de Meo (© Seat)

Le dirigeant italien devra attendre quelques mois avant de prendre officiellement ses fonctions au sein du groupe français, la faute à une clause de non-concurrence.

Débarquer à la tête de Renault se révèle être un pari osé pour tout dirigeant. L'entreprise est en crise depuis plusieurs années et vient d'opérer un nouveau changement de direction. Thierry Bolloré, le cousin lointain de Vincent, aura manié la barque du constructeur automobile français durant moins d'un an. Clotilde Delbos, Directrice Générale par intérim, va donc laisser sa place d'ici quelques mois au tout nouveau Directeur Général de l'entreprise, Luca de Meo, arrivé de chez Seat, dont il était le PDG depuis novembre 2015.

Luca de Meo, l'homme qui a offert le succès à Seat

Luca de Meo arrive en conquérant, mais pas en terrain conquis. Pressenti à la direction de Renault depuis maintenant plusieurs semaines, l'Italien francophone arrive du côté de Boulogne-Billancourt en ayant conduit Seat vers les sommets.


En 2019, le constructeur espagnol, filiale du géant Volkswagen, a vendu plus de 574 000 véhicules, porté par ses SUV Ateca et Arona. Au passage, il s'agit d'un record pour la firme catalane, le deuxième en deux ans. Luca de Meo, évidemment pas étranger à cette embellie, a reçu à ce titre la médaille d'honneur de l'entrepreneur de l'année. A star is born.

En prenant la tête de Renault, Luca de Meo deviendra, fait intéressant, le premier étranger à diriger le constructeur, et ce, en 120 ans d'existence. Notons que Carlos Ghosn, lui, fut naturalisé français avant de prendre la direction du groupe, en 2005.

Bien des chantiers attendent le nouvel homme fort de Renault

Milanais de naissance, Luca de Meo, 52 ans, aura en tout cas de lourdes missions à mener à bien. Renault est à la recherche d'un nouveau souffle après l'affaire Carlos Ghosn, la fuite des cerveaux vers PSA et le manque d'inspiration dans ses projets. La marque voit ses ventes et ses profits chuter et des questions se posent autour de l'alliance avec Nissan et Mitsubishi, présidée par Jean-Dominique Senard.


Le dirigeant italien, « qui n'a rien d'un dictateur mais a énormément d'éducation » selon un collaborateur de Seat, est décrit comme un personnage ayant « un côté charmeur, artiste » et travaillant de façon « quasi-scientifique ». Il devra tout de même attendre avant de prendre officiellement ses fonctions, puisqu'il doit honorer une clause de non-concurrence imposée par Volkswagen, et qui reporte son arrivée définitive à la tête de Renault au 1er juillet 2020.

Source : Le Figaro
Modifié le 29/01/2020 à 08h57
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
Le processeur AMD Threadripper 3990X peut faire tourner Crysis… Sans carte graphique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top