PSA va faire évoluer ses motorisations hybrides et électriques dès 2022

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
23 mai 2020 à 13h23
2
PSA Groupe © Groupe PSA
© Groupe PSA

Le Groupe PSA a planifié l’arrivée de 14 modèles électrifiés d’ici la fin de l’année 2021. Certains sont déjà commercialisés depuis quelques mois tels que les Peugeot e-208 et e-2008 ou encore l’Opel Grandland X Hybrid4.

Alors que l’Union européenne impose une réduction des émissions de CO2 de plus en plus drastique, le meilleur moyen pour les constructeurs automobiles d’atteindre ces objectifs est d’intensifier la sortie de modèles hybrides, électriques et rechargeables

Sept modèles hybrides commercialisé d'ici à 2021

Les nouveaux modèles hybrides du groupe PSA prolifèrent. Du côté de Peugeot, les 3008, 508 et 508 SW sont déjà connues, tandis que les Citroën C5 Aircross, Opel Grandland X Hybrid et DS 7 Crossback sont sur nos routes. Mais il reste encore au groupe français un modèle à dévoiler dans la gamme hybride d’ici à 2021.

PSA avait annoncé qu’à partir de 2019, chaque nouveau modèle disposerait d'une déclinaison hybride ou électrique. L’annonce est jusque-là respectée. Chaque nouveau véhicule se base sur les deux plateformes développées en interne.

Plateforme PSA hybride rechargeable © Groupe PSA
© Groupe PSA

La plateforme CMP (Common Modular Platform) a commencé sa carrière avec la DS3 Crossback en 2019 et permet de concevoir les citadines, les berlines du segment C et les SUV compacts. Une variante e-CMP permet de décliner les versions 100 % électriques de chaque modèle.

L’autre plateforme, baptisée EMP2 (Efficient Modular Platform 2) existe depuis 2013. Elle a permis le développement de modèles de plus grandes dimensions pour le groupe. Avec une conception tournée vers l’avenir dès le début, elle assure la transition vers les motorisations hybrides rechargeables de dernière génération.

L’hybridation légère va faire son apparition pour faciliter la transition des moteurs Puretech actuels à des normes antipollution de plus en plus drastique. Le moteur 1.2 Puretech sera le premier à bénéficier de cette technologie. Deux variantes sont au programme, l’une basée sur la nouvelle transmission automatique en cours de développement avec un moteur électrique intégré et une seconde variante basée sur un électro-démarreur pour les versions à boite de vitesses manuelles.

Une gamme 100% électrifiée en 2025

Du côté électrique, le groupe PSA avait également prévu sept modèles avant la fin de l’année prochaine. Les DS 3 Crossback, les Peugeot e-208 et e-2008 ainsi que l’Opel Corsa-e sont déjà arrivées sur le marché. 

Citroën a également annoncé la sortie de l’Ami il y a quelques jours. Et une version électrique de la 308 devrait arriver en version restylée fin 2021.

Du côté des véhicules utilitaires, le groupe vient d’annoncer la sortie des ë-Jumpy, e-Expert et Vivaro-e, le groupe accélère sur toutes les gammes de véhicules son électrification conformément à ses précédentes annonces. Ses véhicules ont une autonomie de 200 ou 300 km selon la dimension de la batterie choisie. L’objectif du groupe PSA est d’atteindre 100 % de véhicules utilitaires électrifiés à la fin 2021. 

Plateforme PSA électrique © Groupe PSA
© Groupe PSA

Depuis 2017, la co-entreprise « Nidec-PSA emotors » fondée en partenariat avec la holding Nidec Leroy-Somer, fabricant mondial de moteurs électriques, a permis au groupe PSA de développer ses propres moteurs électriques en France avec une équipe de 80 collaborateurs. La fabrication de ces nouveaux moteurs se fera à l’usine de Trémery en Moselle dès 2022 avec une production à son régime de croisière de 900 000 unités par an.

En 2018, le groupe PSA a créé une autre co-entreprise avec Punch Powertrain, spécialiste belge des transmissions à variation continue pour les voitures hybrides et électriques. La nouvelle structure est en charge de développer la boite de vitesse e-DCT qui fera son apparition en 2022 sur les véhicules hybrides. En configuration 48 volts, elle équipera les futurs modèles MHEV et pourra permettre une baisse de la consommation de carburant de l'ordre de 15 % dans les embouteillages. Assemblé à Metz, la capacité attendue est de 600 000 boites de vitesses e-DCT.

Et pour atteindre ses objectifs, le groupe PSA a également créé une co-entreprise avec Saft (Total) en 2020 pour le développement de ses propres batteries, qui devraient voir le jour d’ici à 2023.

Source : Groupe PSA

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
toug19
Peugeot, merci de faire un effort sur la consommation sur autoroute! Et merci de bien vouloir pousser pour avoir de vrais réseaux de recharge.
Clo3
Oui il est urgent pour Carlos Tavares de faire entendre sa demande sur les bornes de recharges .En FRANCE la qualité n’est pas là . La qualité plus que le nombre . Des stations plutôt que des bornes isolées. Des bornes types super chargeurs il y a un tas de gens qui n’ont pas compris où va le véhicule électrique. De plus en plus d’autonomie 600 à 1000 kms et des charges rapides pour la quasi totalité dont les routières familiales et il y a urgence pour les vehicules européens s’il veulent tenir face à Tesla !!
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Moins de 30€, c'est l'offre du moment sur les écouteurs sans fil de chez OPPO !
Voilà à quoi devrait ressembler le Pixel 7a, nouvelle version accessible du smartphone signé Google
Véhicules électriques : pourquoi Tesla perd des parts de marché aux États-Unis ?
Fnac vous offre une manette à l'achat d'une Xbox Series S bardée de bonus
OnePlus et mises à jour : le fabricant aurait-il enfin entendu ses clients ?
Galaxy S23 : ça y est, on sait quand Samsung va dégainer !
Enfin un site pour obtenir plus rapidement votre nouveau passeport ou carte d'identité !
Promo folle sur le SSD 2,5
Un iPhone XR neuf à moins de 10€ ? C'est possible avec ce forfait 100 Go
Avec cette ODR, l'OPPO Reno 8 Lite est à moins de 370€ !
Haut de page