Des chercheurs ont découvert le trou noir le plus proche de la Terre à ce jour

07 mai 2020 à 12h45
0

Une équipe internationale de chercheurs a découvert le trou noir le plus proche de notre planète à ce jour. Situé à 1 000 années-lumière, il se trouve dans une constellation visible à l’œil nu depuis l’hémisphère sud. 

Logé dans la constellation du Télescope, le système HR 6819 est composé de deux étoiles. Les astronomes ont toutefois remarqué qu’un objet invisible exerçait une force gravitationnelle exceptionnelle sur l’un des astres… 

4,2 fois la masse du Soleil

Ils n’étaient pourtant pas à la recherche d’un trou noir, mais étudiaient les systèmes solaires binaires. Ce sont les données récoltées par le spectrographe Feros du télescope de l’Observatoire européen austral (ESO) à La Silla, au Chili, qui ont attiré leur attention. En effet, l’une des étoiles du système HR 6819 orbite en seulement 40 jours autour d’un objet invisible, et d’après les calculs des chercheurs, cet objet possède une masse équivalente à 4,2 fois celle de notre soleil. 

S’ils avaient au préalable pensé à une étoile à neutrons, il n’y avait ensuite plus aucun doute : HR 6819 est en fait un système triple, composé de deux étoiles et d’un trou noir stellaire, né suite à l’effondrement d’une étoile massive sur elle-même. 

Une clé pour découvrir d’autres trous noirs dans nos environs 

La distance de 1 000 années-lumière peut paraître immense, mais cela est en fait très peu à l’échelle de l’univers. À titre de comparaison, le trou noir supermassif se trouvant au centre de notre galaxie se situe à 25 000 années-lumière, tandis que M87*, le premier trou noir photographié, est à 55 millions d’années-lumière de la Terre. 

Dans leur étude publiée dans la revue Astronomy & Astrophysics, les chercheurs assurent que cette découverte va leur donner les clés nécessaires pour débusquer d’autres trous noirs présents dans la Voie Lactée. Leur invisibilité les rendant difficilement détectables, ils sont principalement repérés par les télescopes lorsqu’ils dévorent les objets environnants et émettent des rayons X. Dans de nombreux cas néanmoins, ils n’avalent aucune matière et sont donc (quasiment) insaisissables. 

Les scientifiques estiment ainsi que des millions, voire des milliards d’entre eux se trouvent dans notre galaxie quand nous n’en avons découvert qu’une vingtaine. 

21
11
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
scroll top