Ce n'était pas une exoplanète : Hubble observait en fait une gigantesque collision

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
21 avril 2020 à 15h58
0
Vue d'artiste d'une collision autour d'une étoile. Spectacle garanti ! © ESA/NASA, M. Kornmesser

L’une des rares exoplanètes observées directement par le télescope Hubble, Fomalhaut b, avait disparu en 2014.

Mais ce qu’observaient les équipes n’était peut-être rien d’autre que le résultat d’une titanesque collision.

Quand l'exoplanète disparaît

À quelques jours du 30ème anniversaire de Hubble, une étude de deux chercheurs de l'Université de l'Arizona tente de mieux comprendre le mystère lié à Fomalhaut b.

Cette dernière était une exoplanète directement observée par le télescope orbital à partir de 2004 autour de son étoile, autrement dit, une aubaine à seulement 25 années lumières de la Terre ! Mais en 2014, les astronomes rencontrent un problème : on ne « trouve » plus la petite exoplanète sur les images ! Ce souci s'accompagne d'autres relevés étranges, montrant par exemple Fomalhaut b très brillante, mais indétectable en infrarouge…

Aujourd'hui, l'analyse des données mène à une nouvelle conclusion : Fomalhaut-B n'a jamais existé ! Ce que l'on observait depuis 16 ans n'était rien d'autre que l'expansion des débris résultant d'une collision entre deux planétésimaux. Michaël Bay n'a qu'à bien se tenir.

Billard cosmique

Pour arriver à ce résultat, les deux scientifiques ont repris toutes les observations réalisées par Hubble entre 2004 et 2014 à leur disposition. « Clairement, Fomalhaut b montrait un comportement qui ne correspond pas à celui d'une planète classique », affirme András Gáspár, l'un des co-auteurs.

Au contraire, un fin nuage de débris correspondrait bien aux mesures enregistrées sur une décennie, son expansion le rendant progressivement invisible aux observations de Hubble. Selon les calculs de l'équipe, la zone de débris serait aujourd'hui plus importante que la distance Terre-Soleil. Fomalhaut b était située dans une région que l'on peut décrire comme une ceinture d'astéroïdes, et la collision a pu avoir lieu entre deux corps d'environ 200 km de diamètre chacun.

Déclinaison des observations de Fomalhaut b au cours du temps. Un travail difficile... Crédits NASA, ESA, and A. Gáspár and G. Rieke (University of Arizona)

Plus rare qu'une exoplanète

C'est donc une véritable aubaine que d'avoir pu collecter ces données et ce même si elles ne révèlent finalement aucune exoplanète. « Ce genre de collision est extrêmement rare, donc il est important de savoir que nous avons effectivement pu en observer une. Nous pensons que Hubble regardait précisément au bon endroit au bon moment ! » explique András Gáspár.

De fait, un tel impact, malgré la densité des objets autour de l'étoile Fomalhaut, n'a qu'une probabilité d'exister une fois tous les 200 000 ans environ… Il correspond toutefois bien au modèle que les chercheurs ont pu établir, qui recréé même la trajectoire suivie par les débris. Cette dernière est atypique aussi puisqu'une partie du nuage a été projetée avec suffisamment d'énergie pour être éjectée de ce système solaire…

Source : Space Telescope

Modifié le 21/04/2020 à 15h59
5
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
En attendant le nouvel essai de vol habité de Crew Dragon, regardez le replay du live de mercredi !
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
scroll top