La comète interstellaire 2i/Borisov se serait scindée en deux

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
07 avril 2020 à 08h24
12
2i/Borisov Hubble
La comète 2i/Borisov vue par Hubble en octobre. © NASA, ESA, D. Jewitt (UCLA)

Découverte en août dernier, la comète 2i/Borisov est en chemin pour quitter notre Système Solaire. Mais surprise, les dernières observations du télescope Hubble laissent penser qu'elle s'est brisée en deux.

Une comète, deux comètes...

Quelques indices avaient déjà été relevés il y a quelques semaines par des astronomes polonais : deux fois le mois dernier, la comète interstellaire 2i/Borisov est apparue plus brillante que les valeurs attendues. Un phénomène cohérent avec un événement tel qu'une rupture du noyau. Ce dernier est en effet passé à 300 millions de kilomètres du Soleil, le 6 décembre.

Avec sa vitesse folle de 150 000 km/h, la comète n'a pas vocation à rester dans le Système Solaire, elle va donc repartir comme elle est venue... Ou pas tout à fait. Car ce réchauffement n'est pas sans conséquences sur le noyau d'une comète, essentiellement constitué de glace. Qu'elle soit issue d'un autre système stellaire n'y change rien. Comme beaucoup d'autres avant elle, 2i/Borisov se serait donc scindée en deux.


Merci Hubble

C'est le télescope orbital Hubble qui a fait l'observation la plus probante du phénomène pour le moment. De fait, la période est loin d'être idéale pour suivre un événement astronomique aussi précis : une majorité des grands télescopes au sol (comme ceux de l'ESO au Chili) sont, comme le reste du monde, impactés par la crise liée au coronavirus ou aux mesures de confinement qui l'accompagnent.

Une équipe d'astronomes menée par David Jewitt (UCLA, Californie) a analysé une suite de prises de vue de Hubble et constaté que le 23 mars, la comète présentait un profil « habituel » en termes de lumière réfléchie... Un gros contraste avec les mesures du 30 mars, montrant deux cœurs distincts pour 2i/Borisov, qui pourraient à l'échelle du cliché être déjà séparés de près de 180 km l'un de l'autre.

2i/Borisov fragment
Analyse rapprochée et comparée des images de Hubble en mars. © NASA/ESA/D. Jewitt

Vite, vite...

Ce n'est pas la première fois qu'une comète se rompt, mais c'est une superbe occasion pour les observateurs terrestres : le deuxième objet interstellaire que nous arrivons à détecter tient toutes ses promesses ! 2i/Borisov pourra encore être étudiée jusqu'au mois de septembre environ, après quoi la comète (ou ce qu'il en reste) sera trop lointaine.

Mais d'ici là, les observatoires devraient faire des pieds et des mains pour détecter les morceaux de noyau. Avec des méthodes d'analyse du spectre lumineux réfléchi, les chercheurs pourront par exemple en apprendre beaucoup plus sur la composition de la comète.

Source : Science Alert
Modifié le 07/04/2020 à 08h25
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
10
loracle
J’espère qu’elle ne vas pas changer de direction et nous tomber sur la tete, on a assez de problème avec le covid19 en ce moment.
3615Buck
L’article explique qu’elle est sur le point de quitter le système solaire.<br /> Même si elle change de direction, tu crois vraiment qu’elle va faire demi-tour ?<br /> « Oh ben zut, j’ai oublié quelque chose… »
ebottlaender
Si elle casse toutes les lois de la physique pour faire un virage à 150000 km/h on aura effectivement de nouveaux soucis.
loracle
On sait jamais, si elle heurte quelque chose, se scinde encore, ou soit attirée par une attraction quelconque, le monde n’a pas vu venir le covid19, alors une comète qui se balade au dessus de notre tete, meme à 1 milliards de kilomètre on est jamais à l’abri d’un effet boomerang cher ami.
loracle
Oui, elle s’est scindé, et qui te dis qu’elle ne le sera pas encore plusieurs foix, et c’est fort possible , qu’elle soit attirée par une attraction qu’on n’a pas prévu ou détournée par des extraterrestres, on sait jamais gg.
v1rus_2_2
La faute à Bruce Willis
Fulmlmetal
Dans l’immédiat les gens qui tiennent des propos comme les tiens me paraissent plus dangereux pour l’humanité, par leur ignorance, que cette comète…
Element_n90
…ou alors, c’est un vaisseau extraterrestre et il a envoyé une navette pour faire un truc…<br />
Niverolle
Bah ne vous bilez pas, ce serait très mais alors vraiment très étonnant que l’on se fasse déloger par une comète avant qu’un super-volcan ne le face en beauté d’ici tout au plus une poignée de millénaires (*); comme celui des champs Phlégréens pour l’Europe ou celui du Yellowstone pour l’Amérique du nord.<br /> (*) Je dis bien « tout au plus » car certain de ces supers sont en fin de recharge (ils claquent tout les 40.000 ans environ). Et pour sûr, notre société ultra-fragile n’y survivra pas.
bmustang
je suis d’accord avec ta version ! Et je pense même que le vaisseau amiral a lâché une bombe thermonucléaire en direction de la terre ? Une terre que malheureusement nous sommes tous entrain de tuer
7scanner7
A mon avis, si elle tombe sur la terre, le problème du covid-19 sera résolu.
ebottlaender
En fait même pas, les problèmes s’ajoutent ^^<br /> Avec deux noyaux de quelques kilomètres de diamètre elle serait très destructrice mais ça n’est pas une « tueuse de civilisation ».
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Souscrivez à Canal+ et bénéficiez de l'offre Disney+ inclus
Redmi estime que la 5G consomme environ 20% de batterie en plus
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Mi Fan Festival : 15% de réduction sur le high-tech avec eBay
Sky : Enfants de la Lumière, le nouveau jeu des créateurs de Journey, est disponible sur Android
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Disney+ : sur quels téléviseurs l'application est-elle disponible ?
Rosetta@home veut combattre le COVID-19 via vos smartphones et Raspberry Pi
Un nouvel Inside Xbox, sans next-gen, sera diffusé cette semaine
Haut de page