Malgré la crise, les astronautes de Soyouz MS-16 se préparent au décollage le 9 avril

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
16 mars 2020 à 13h42
0
Soyouz MS-16
La capsule Soyouz MS-16 en préparation à Baïkonour. © Roscosmos

Le prochain équipage qui doit quitter la Terre pour se rendre sur la Station Spatiale Internationale termine actuellement sa formation. Malgré la situation liée au COVID-19, les équipes poursuivent le travail à Baïkonour.

Campagne à huis clos

L'agence russe Roscosmos informait ce matin les médias ayant demandé une accréditation pour assister au lancement de la capsule Soyouz MS-16 vers l'ISS que les visites et autorisations sont dorénavant annulées. Une décision qui ne surprendra pas grand monde dans le contexte actuel des annonces faites autour du COVID-19. La semaine dernière, le Kazakhstan avait déjà restreint drastiquement l'autorisation d'entrer sur son territoire à une partie des voyageurs étrangers.

Les préparatifs pour le décollage, prévu le 9 avril, se poursuivent pourtant sur le site de Baïkonour, et l'équipage va quitter la Russie pour se rendre sur place... Avec toutes les précautions requises ?


Derniers examens

L'américain Chris Cassidy et ses collègues russes Anatoly Ivanichine et Ivan Wagner ont passé, le 12 mars, leurs examens finaux en simulateur pour pouvoir voler sur la capsule Soyouz MS-16. Cela vient couronner plusieurs mois de formation en commun à la Cité des Etoiles (proche de Moscou) ; les résultats, autant que le comportement des astronautes, sont importants, mais s'ils ont bien appris leur leçon (comme c'est le cas ici), ces simulations ne posent pas trop de problèmes.

Les instructeurs les ont soumis à six situations d'urgence différentes : panne de l'ordinateur de bord durant l'approche de l'ISS, panne du système d'équilibrage thermique, évacuation d'urgence de l'ISS (avec panne du système de contrôle...), et ils se sont bien débrouillés à chaque fois. L'équipage de secours, composé de Stephen Bowen (NASA) ainsi que Sergei Ryzhikov et Andrei Babkin (Roscosmos) a aussi passé l'examen.


Protocoles ou confinement ?

Traditionnellement, il est d'usage que les équipages, après quelques jours de repos, entament le traditionnel circuit protocolaire à Moscou : visite des tombes des héros soviétiques de la conquête spatiale, de la Tsar Kolokol, etc. Et ce avant de se rendre par avion (séparés de l'équipage de réserve) à Baïkonour.

Le voyage est prévu le 24 mars. Toutefois, il n'est pas certain que toutes les visites (comme la cérémonie du thé kazakhe) soient toujours programmées en raison de la rapide propagation du COVID-19. Il est également question d'augmenter le temps d'isolement « final » des astronautes avant leur décollage, même si Roscosmos n'a pour l'instant pas détaillé de mesures spécifiques pour les astronautes du vol MS-16.

Les préparations techniques de la capsule vont bon train, cette dernière ayant passé avec succès ses essais en chambre à vide au cours de la semaine passée.

Source : Rocosmos
Modifié le 16/03/2020 à 13h42
0
1
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
scroll top