La NASA commande une démonstration d’un robot capable d’assembler un satellite en orbite

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
03 février 2020 à 11h58
0
Assemblage en orbite SPYDER
Vue d'artiste dy système SPYDER en action

Le robot nommé SPIDER devra montrer qu'il peut assembler plusieurs panneaux pour fabriquer un réflecteur.

Il devrait décoller avec la très attendue mission Restore-L, au milieu de la décennie.


Place à la démonstration

C'est un chèque de 142 millions de dollars que vient de signer la NASA pour le développement et la démonstration du système SPIDER (Space Infrastructure Demonstration Robot) proposé par Maxar Technologies. Le matériel sera embarqué sur la mission Restore-L et la démonstration aura lieu une fois que ce véhicule de service aura effectué sa mission principale. Restore-L devrait décoller pour l'orbite basse « au milieu des années 2020 » et approchera le satellite américain d'observation scientifique Landsat-7, pour s'y amarrer de façon tout automatique à l'aide d'un autre bras robotisé, avant de lui transférer du carburant pour prolonger sa durée de vie.

SPIDER entrera en action environ six mois plus tard, en assemblant en orbite un ensemble de panneaux pour former un large réflecteur.


Construire en orbite, pourquoi faire ?

Plusieurs études sont actuellement en cours sur l'assemblage en orbite, qui reste une technologie futuriste. Ses avantages sont pourtant nombreux, car des satellites toujours plus performants supposent d'importants besoins pour leurs antennes et réflecteurs de signaux (ces derniers permettant de diffuser sur différentes zones du globe).

Actuellement, ces réflecteurs de signaux sont repliés au lancement, mais leur taille est limitée par les coiffes des fusées, les dimensions des satellites et la fragilité des systèmes de déploiement. Un assemblage en orbite pourrait mener à la production de réflecteurs et d'antennes de plusieurs mètres de diamètre. D'autres entreprises comme Made In Space envisagent de coupler leurs propres technologies de fabrication additive à un robot d'assemblage en orbite pour créer des structures complexes tout en envoyant le minimum en orbite.

Restore-L prend (encore) du retard

Plusieurs fois repoussée depuis ses origines en 2006, la mission Restore-L n'en est pas à son premier rebondissement. Annoncée pour 2020, puis 2022, il semble donc qu'elle soit une fois de plus retardée. S'appuyant en grande partie sur des travaux menés au Centre Spatial Goddard de la NASA, Restore-L devrait être la première à mener une mission complète de maintenance et de ravitaillement entre deux satellites...

Source : Space news
Modifié le 03/02/2020 à 11h58
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top