La NASA veut une "usine" dans l'espace pour en finir avec les lancements à répétition

Matthieu Legouge Contributeur
31 juillet 2019 à 15h01
0
Archinaut One
Archinaut One © Made In Space

Après avoir passé un accord avec la start-up Relativity Space, spécialisée dans l'impression 3D de lanceurs et de moteurs de fusée, la NASA vient de confier un juteux contrat à une autre start-up du secteur : Made In Space.

Ce contrat de 73,7 millions de dollars vise à accélérer le développement de cette jeune pousse dont la principale activité sera de mettre en place des « usines robotisées » dans l'espace, afin de fabriquer des composants de satellites.

Une chaîne de production... en orbite !


La fabrication additive est-elle une solution d'avenir pour le secteur de l'aérospatial ? C'est fort probable et la NASA semble bien partie pour tirer profit de cette technologie, comme l'explique l'un des responsables de l'agence spatiale, Jim Reuter : « La fabrication et l'assemblage robotisés dans l'espace sont des atouts indéniables et des capacités fondamentales pour l'exploration future de l'espace ».

Ce partenariat public/privé avec la NASA est en fait une prolongation d'un contrat conclu en 2016 avec Made In Space pour son programme Archinaut. L'objectif ici est de démontrer la viabilité de la fabrication et de l'assemblage de structures dans l'espace, en orbite terrestre basse, grâce à des systèmes robotisés ainsi qu'à l'impression 3D.

Dans son communiqué, la NASA explique que ces technologies vont permettre de profiter de nombreux avantages ; des bénéfices surtout liés aux limitations imposées par les lanceurs, dont la charge utile est contrainte par des critères de taille et de poids.

Ainsi, la fabrication additive et l'assemblage en orbite révèlent un grand potentiel avec de nombreuses applications. Outre confier à des robots les tâches de maintenance actuellement réalisées par des astronautes, la NASA pourrait être en mesure de construire à distance de grandes structures telles que des antennes de communication et des télescopes. Enfin, les petits satellites pourraient profiter de réflecteurs de plus grande surface, autorisant ainsi des missions gourmandes en énergie ainsi que des lancements moins coûteux.

Archinaut One : un démonstrateur prévu pour 2022


Pour cela, la start-up de Mountain View va développer un démonstrateur nommé Archinaut One dont le but sera de fabriquer une structure et d'assembler ses propres panneaux solaires dans l'espace. La NASA indique qu'Archinaut One pourrait être lancé au plus tôt en 2022, depuis la Nouvelle-Zélande, grâce à la mini-fusée Electron, de Rocket Lab.

Une fois en orbite, Archinaut One fabriquera deux structures d'une longueur de 10 mètres, sur lesquelles seront déployées les cellules photovoltaïques permettant ainsi de bénéficier d'une puissance cinq à huit fois supérieure à celle de panneaux solaires classiques alimentant un satellite de moins de 200 kg.

Ci-dessous, une animation provenant de Made In Space montrant Archinaut One au travail.



Source : NASA
13 réponses
13 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top