Impuissante, la communauté spatiale observe deux anciens satellites se frôler en orbite basse

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
30 janvier 2020 à 14h33
0
Collision satellites
Vue de l'approche des deux satellites sur une simulation de LeoLabs

Les satellites POPPY-7B/GGSE-4 et le télescope IRAS, inactifs en orbite depuis plus de 35 ans, sont passés à moins de 50 mètres l'un de l'autre.

La catastrophe a été frôlée la nuit dernière, à 00h32 (heure de Paris).


Alerte rouge

C'est la petite start-up LeoLabs, spécialisée dans le suivi des satellites et débris en orbite, qui a tiré la sonnette d'alarme la première, le 27 janvier. En effet, les calculs actualisés de trajectoire montraient que deux satellites présentaient un risque élevé de collision, 900 km au-dessus de la ville de Pittsburgh (Etats-Unis). Orbitant dans des sens opposés, l'ancien satellite de la défense américaine POPPY-7B (lancé en 1967) et l'ancien télescope infrarouge international IRAS (lancé en 1983) n'étaient pas capables de manœuvrer et allaient se croiser à une vitesse cumulée de 53 000 km/h.

Deux reliques, un choc ?

Le drame n'a cependant pas eu lieu, et les deux satellites inactifs se sont croisés la nuit dernière, passant à moins de 50 mètres l'un de l'autre... En sachant tout de même que POPPY-7B est équipé d'une expérience du mesure du champ gravitationnel (d'où son autre nom de GGSE-4) incluant un mat de 18 mètres de long. Observés par des radars et télescopes optiques dans la nuit et ce matin, aucune des deux unités n'est entourée de débris pouvant indiquer une collision. La probabilité de choc était estimée à 1/20, ce qui est rarissime (l'alerte est donnée à partir de 1/1 000).


Les bras ballants

Il n'empêche que cette situation, malgré une détection survenue plus de deux jours à l'avance, vient rappeler que, pour un nombre important de débris en orbite, les observateurs au sol sont de simples spectateurs : il n'existe pas encore aujourd'hui de service en activité permettant de désorbiter de vieux satellites ou débris.

L'alerte de ce mois de janvier devrait tout de même relancer les débats sur la fin de vie des satellites en orbite. De surcroît, à l'altitude à laquelle orbitent IRAS et POPPY-7B, il faudra à ces satellites au moins quelques centaines, voire quelques milliers d'années avant de se consumer « naturellement » dans l'atmosphère terrestre.

Notons enfin que contrairement à ce qu'ont cru certains observateurs, une collision n'aurait eu aucun effet sur la ville de Pittsburgh, située juste en-dessous, mais aurait généré un important nuage de petits débris potentiellement dangereux pour d'autres satellites. Aujourd'hui, la seule collision établie entre deux satellites a eu lieu en orbite basse en 2009 entre Cosmos-2251 et Iridium-33. Plus de 1 500 débris répertoriés lors de cet incident sont encore au-dessus de nos têtes...

Source : NASA
Modifié le 30/01/2020 à 14h33
25
16
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top