L'ESA travaille sur une usine capable de transformer la poussière de Lune en oxygène

20 janvier 2020 à 12h01
0
ESA régolithe
Alexandre Meurisse, de l'ESA, et Beth Lomax, de l'Université de Glasgow © ESA

Les échantillons ramenés de la Lune montrent que le régolithe lunaire (la poussière présente à la surface de la Lune, en somme) contient de l'oxygène. Vendredi 17 janvier, l'agence spatiale européenne (ESA) a annoncé l'installation d'un prototype de centrale à oxygène capable de l'extraire.

Le procédé de l'agence permettrait également de récupérer des alliages métalliques utiles aux futures missions sur la Lune.

De la production commerciale à l'expérimentation spatiale

Le régolithe lunaire contient entre 40 % et 45 % d'oxygène, mais celui-ci est emprisonné chimiquement par des oxydes, sous forme de minéraux ou de verre. Des chercheurs de l'ESA ont donc mis au point un prototype en mesure de récupérer cet oxygène, par une électrolyse de sel fondu. Ce procédé consiste à placer le régolithe (ici de synthèse, créé par l'ESA) dans une cuve métallique où baigne du chlorure de calcium qui sert d'électrolyte. Lorsque la solution est portée à 950 °C, le régolithe y reste solide. Cependant, une fois qu'un courant électrique y passe, l'oxygène s'en libère et migre vers une anode où il peut être récupéré.


Ce procédé, initialement destiné à la production commerciale de métaux et d'alliages, a été mis au point par la société britannique Metalysis. Beth Lomax, doctorante de l'Université de Glasgow, l'a étudié au sein de l'entreprise, puis l'a recréé à l'European Space Research and Technology Centre (ESTEC), aux Pays-Bas. Elle a déclaré que « chez Metalysis, l'oxygène produit par le processus est un sous-produit indésirable et est plutôt libéré sous forme de dioxyde de carbone et de monoxyde de carbone, ce qui montre que les réacteurs ne sont pas conçus pour résister à cet oxygène gazeux. Nous avons donc dû repenser la version ESTEC pour pouvoir disposer d'un oxygène sur-mesure ».

ESA régolithe
À gauche, un tas de régolithes de synthèse créé par les chercheurs de l'ESA. À droite, le même tas après l'extraction de l'oxygène, laissant essentiellement des alliages métalliques © ESA


Des métaux en sus

Beth Lomax a aussi souligné l'intérêt de l'extraction d'oxygène directement sur la Lune : « Pouvoir recueillir de l'oxygène à partir de ressources trouvées sur la Lune serait évidemment extrêmement utile pour les futurs colons lunaires, à la fois pour respirer, mais aussi pour la production locale de carburant de fusée ».

Le chercheur de l'ESA, Alexandre Meurisse, note que « ce processus de production laisse derrière lui un enchevêtrement de différents métaux » avant d'ajouter : « C'est une autre piste de recherche, pour voir quels alliages seraient les plus utiles à produire à partir d'eux. Pourraient-ils être directement imprimés en 3D, par exemple, ou auraient-ils besoin d'être affinés ? Le mélange précis de métaux dépendra de l'endroit sur la Lune où le régolithe a été recueilli. Il y aurait d'importantes différences régionales ».


Le scientifique a également déclaré : « Maintenant que nous avons une installation en service, nous pouvons l'améliorer, par exemple en réduisant la température de fonctionnement, pour finalement concevoir une version de ce système qui pourrait un jour voler vers la Lune et être opérationnel là-bas ». Actuellement, le prototype évacue l'oxygène créé via un tuyau d'échappement. Les chercheurs réfléchissent donc désormais à la meilleure manière de le stocker.

Source : ESA
Modifié le 20/01/2020 à 13h40
41
10
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top