Découverte d'une lune autour de l'astéroïde Eurybates, que la NASA a déjà prévu de visiter

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
13 janvier 2020 à 18h30
0
Lucy NASA mission
Vue d'artiste de la mission Lucy

La mission Lucy, qui doit décoller en 2021, passera à proximité de cet astéroïde et de sa minuscule lune six ans plus tard.

La découverte de cette dernière a été réalisée suite aux demandes de l'équipe scientifique de la mission.


Liste d'astéroïdes

Après son lancement en octobre 2021, la mission Lucy entamera un long voyage : deux survols de la Terre pour gagner de la vitesse grâce à un effet de fronde, avant de se diriger vers les astéroïdes Troyens, un groupe particulier d'objets « bloqués » par l'orbite de Jupiter, plusieurs dizaines de millions de kilomètres devant et derrière la géante gazeuse (les points de Lagrange Jupiter-soleil L4 et L5). Eurybates, Polymele, Leucus et Orus sont les quatre astéroïdes faisant partie des Troyens qui vont être survolés en 2027-28.

Merci Hubble

L'équipe scientifique de la mission a donc obtenu plusieurs fenêtres d'observation du télescope Hubble pour savoir si ces derniers abritent des lunes, ou bien s'il y a un danger à les approcher (disques de poussière ou autres astéroïdes jusqu'ici inconnus). Une recherche fructueuse puisqu'en en trois campagnes, en septembre 2018, décembre 2019 et janvier 2020, l'équipe a détecté un satellite naturel sur Eurybates.

Selon Hal Levison (responsable scientifique de la mission), « ce nouveau satellite est 6 000 fois moins brillant qu'Eurybates, ce qui nous laisse supposer un diamètre de moins d'un kilomètre », ce qui est mineur comparé aux 63 km de diamètre environ que mesure l'astéroïde lui-même.

Assurance prévoyance

Ces observations télescopiques sont importantes, parce qu'elles vont permettre aux équipes de mieux se préparer aux observations lors de la mission. La planification a un rôle crucial puisque Lucy n'entrera pas en orbite des sept astéroïdes que la sonde va survoler durant sa longue mission : il faut donc préparer une trajectoire qui permette un maximum d'observations scientifiques sans mettre le véhicule en danger, et en fonction des instruments présents sur la sonde, s'entraîner à des séquences de prises de mesure.

Les opérateurs et scientifiques de la mission pourront compter sur leurs collègues du SwRI (Soutwest Research Institute) au Colorado, un nombre important d'intervenants sur la mission Lucy travaillant également avec la sonde New Horizons, qui a successivement survolé Pluton et ses lunes puis Arrokoth en 2019.

Source : NASA
Modifié le 13/01/2020 à 21h04
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top