Un matériau plus vieux que la Terre trouvé dans une météorite

4
Soleil Terre Espace
© Pixabay

Une équipe internationale de chercheurs pensent avoir trouvé dans une météorite le plus vieux matériau présent sur Terre.

Extrait sous la forme de « grains solaires », il serait âgé de 7,5 milliards d'années, ce qui le rend (beaucoup) plus ancien que notre planète bleue. Cela doit aider les astronomes à comprendre la vitesse de formation des étoiles.

« De la véritable poussière d'étoile »

La météorite dont ces grains ont été extraits est tombée sur Terre, et plus précisément en Australie, en septembre 1969. Baptisée météorite de Murchison, du nom du village près duquel il s'est écrasé, ce rocher venu de l'espace a déjà révélé une partie de ses secrets en novembre dernier, lorsqu'il a été révélé qu'il abritait des sucres utiles à la formation de la vie.

Cette fois, l'équipe de chercheurs américains et suisses estiment y avoir trouvé le plus vieux matériau jamais rencontré sur Terre. Ils décrivent dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences d'où viennent ces « grains solaires » : lorsqu'une étoile s'éteint, elle émet des particules qui sont projetées dans l'espace et peuvent se retrouver sur d'autres corps spatiaux (planètes, lunes, météorites...). Philipp Heck, conservateur au Field Museum de Chicago et professeur agrégé à l'Université de Chicago, explique que « ce sont des échantillons solides d'étoiles, de la véritable poussière d'étoile ».


Après le sucre, le beurre pourri

L'équipe a analysé 40 grains de cette poussière contenue dans la météorite. Jennika Greer, de l'Université de Chicago, décrit : « On commence par écraser des fragments de la météorite en poudre. Une fois que tous les éléments sont séparés, on obtient une sorte de pâte présentant une caractéristique âcre, ça sent le beurre d'arachide pourri ». Celle-ci est ensuite dissoute dans de l'acide, ne laissant que les grains. « C'est comme brûler la botte de foin pour trouver l'aiguille », résume Philipp Heck.

La découverte doit apporter des éléments de réponse au rythme de formation des étoiles. Les scientifiques souhaitent savoir si ce rythme est constant ou s'il existe des périodes plus propices à leur formation. Philipp Heck a déclaré : « Grâce à ces grains, nous avons maintenant des preuves directes d'une période de formation accélérée d'étoiles dans notre galaxie il y a 7 milliards d'années, avec des échantillons issus de météorites. C'est l'une des principales conclusions de notre étude ».


D'après les chercheurs, ces grains auraient été formés il y a 7,5 milliards d'années. En comparaison, la Terre a environ 4,5 milliards d'années. Pour Philippe Heck, « seuls 10 % des grains ont plus de 5,5 milliards d'années, 60 % des grains sont "jeunes" (entre 4,6 et 4,9 milliards d'années) et le reste se situe entre les deux ». Mais selon lui, il y aurait encore beaucoup à trouver : « Je suis sûr qu'il y a des minéraux pré-solaires plus anciens à l'intérieur de Murchison et dans d'autres météorites. Nous ne les avons tout simplement pas encore trouvés ».

Source : BBC
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Notre sélection de VPN pas chers pour les Soldes 2020 chez CyberGhost, ZenMate et Surfshark
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
SpaceX : Revivez le test (réussi) du système d'éjection du Crew Dragon, commenté par nos experts !
Soldes 2020 : une Smart TV PHILIPS LED 4K UHD (55
Netflix va avoir l'honneur d'accueillir les œuvres du Studio Ghibli dès le 1er février
Découvrez en vidéo le face-à-face Drako GTE vs Tesla Model S P100D
Pioneer lance sa (très attendue) table de mixage DJ professionnelle DVM-V10
Aux US, Google Pay permet désormais de stocker sa carte d'étudiant
NEO·Classics, la chronique rétrogaming, vous conte l'histoire de Mega Man, miraculé de Capcom
Haut de page