Décryptage : Cette image montre-t-elle vraiment l’Australie brûler ?

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
06 janvier 2020 à 14h30
47
Feux Australie A. Hearsey
L'image partagée par A. Hearsey le 5 janvier

Elle fait actuellement le tour des réseaux sociaux : que représente cette image des feux en Australie ? Manipulation pour les uns, montage explicatif pour les autres, de quelles données est-elle issue ?

« Une image vaut mille mots, voici la catastrophe en Australie », peut-on lire sur les réseaux sociaux. L'image que l'on a sous les yeux a en effet de quoi faire réagir, surtout lorsqu'elle s'accompagne de l'actualité tout à fait réelle que vit l'Australie ces dernières semaines : une vague d'incendies sans précédent associée à un été austral sec et aux températures record. Toutefois, à l'heure où cette image est partagée, copiée, et même déjà déformée à la vitesse des réseaux sociaux, il est utile de savoir ce qu'on y observe.

Pas de photographie satellite...

Tout d'abord, il faut remercier Anthony Hearsey, qui la publie le 5 janvier sur Instagram. Cet Australien, spécialisé dans la photographie et la « communication visuelle », a immédiatement précisé en légende qu'il s'agissait d'une reconstitution 3D de données issues du système FIRMS de la NASA, sur un mois, et que la taille des feux était disproportionnée... information rarement transmise au gré des partages.

Même si une large part du public ne s'y est pas trompée, il ne s'agit donc pas d'une photographie satellite : l'Australie n'a dans tous les cas pas une couleur charbon vue depuis l'orbite et le relief présenté sur l'image est très exagéré. Il existe de multiples sources de photographies des feux de l'Australie prises depuis l'ISS comme depuis des satellites météorologiques, cette image n'en est pas issue.


Visite du FIRMS

Pour autant, si les reliefs sont exagérés, tout comme la taille des feux, les données sont bel et bien issues de satellites. Il est possible de s'en rendre compte en allant sur le site du système FIRMS (Fire Information for Resource Management System) de la NASA. Ce dernier regroupe les informations sur les feux issus de deux types de capteurs multispectraux MODIS (Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer) et infrarouge VIIRS (Visible Infrared Imaging Radiometer Suite), embarqués sur quatre satellites en tout (Terra, Aqua, Suomi-NPP et NOAA-20). Ces données sont actualisées toutes les 3 heures.

A. Hearsey a donc récupéré les données relatives aux feux détectés sur un mois sur ce site, avant de les transposer sur une vue d'artiste de l'Australie. Comme il le précise lui-même, comme cela regroupe un mois d'observation, la majorité de ces feux sont depuis éteints ou déplacés. La carte disponible sur le système FIRMS vous permet de voir ceux qui étaient encore actifs ces dernières 24 heures :

Feux Australie FIRMS
Les feux actifs et détectés par le FIRMS ces dernières 24 heures


L'image d'Anthony Hearsey n'est ni une « fake news », ni une manipulation, mais bien un montage de communication visuelle... Qu'il convient bien de ne pas sortir de son contexte et de comprendre avant de partager !

Source : Instagram
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
47
27
nicgrover
Quand on pense que l’Australie fait partie des climat/septiques cela laisse rêveur. Mon fils habite à Sydney et les déplacements de population commencent à 350 km…
jedi1973
qu’on exagere ou pas, il en demeure pas moins qu’on est impuissant face a des incendies de telles ampleurs. Grosse chaleur associé a fort vent et a l’envonnement sec de l’Australie font des ravages… Cest comme si un volcan se reveillaient chez nous, on a beau crier au rechauffement ou autre, on serait impuissant aussi face a ses ravages…
jedi1973
Des incendies géants existent depuis la nuit des temps. rechauffement climatique ou pas !!! LE probleme des ecolos a 2 balles adeptent du rechauffement climatique a cause humaine, c’est que vous perdez progressivement du terrain de la credibilité… La cause a une utilisation facile des mots « rechauffements climatiques » a toutes les sauces et pour tout evenements. Sans compter que la nature fait ce qu’elle veut… La meilleur preuve qu’on sait finalement pas grand chose sur ce rechauffement, c’est qu’il y a 20ans, on nous disait +2°c, il y a 10 ans, +3/4°c, et aujourdhui, +6/7°c a l’horizon 2100!!! la valse des chiffres en vois tu en voila… En realité, personne ne sait ni la cause, ni combien de temps, ni l’ampleur de ce rechauffement. On rappelle que depuis 150ans, la terre ne s’est rechauffé que de 1.2°c, chiffre verifié par les relevés de temeprature. Le fait qu’il se produise durant notre ere n’en fait pas une preuve de la responsabilité de l’homme dans cette affaire. Des rechauffements et des eres glaciaires se produisent depuis des millions d’annees sans que l’homme n’ait été present.
Mrpolnar
Vous devriez publier vos recherches, ça va faire taire tous les scientifiques rechauffistes.
nicgrover
Si c’est un professionnel qui écrit cette réponse, je m’incline… Mais comment en être certain…<br /> D’un autre côté ce sont des terrains semi-désertiques où poussent les eucalyptus qui nourrissent les koalas dont les pertes sont très importantes. On sait que l’eucalyptus repousse très vite. Le Portugal en est la preuve, gros incendies de terres à eucalyptus il y a quelques années (je les ai traversées) et plus aucune traces aujourd’hui.<br /> Il n’empêche que…
zeebix
Je suis pas un pro et j’y connais pas grand chose, mais certains argumenterons que c’est dû à l’homme car le changement se fait rapidement …
Furax
Vous oubliez juste un seul paramètre dans votre « analyse »: le temps.<br /> Oui il y a déjà eu des ères glaciaires ou de réchauffement, mais jamais en si peu de temps.<br /> Le problème du réchauffement climatique c’est qu’il n’est pas « bankable » dans le sens où son effet se fait sentir avec beaucoup n’inertie, et que les décisions/actions prises aujourd’hui n’auront d’effet qu’à très long terme pour la plupart.<br /> Mais bon, avec les climato-septiques, plus on montre de preuves scientifiques plus ça « prouve » pour eux que c’est de la manipulation. Enfin comme tout adepte de la théorie du complet quoi!
Epsylon93
Mais c’est pas possible de lire autant de bêtises… Quand on y connait rien en climat on se la ferme et on écoute ceux dont c’est le taff. Comparer les changements climatiques à travers les âges et celui que nous vivons actuellement n’a absolument rien à voir. Arrêtes d’aller lire Wikistrike et va lire des rapports officiels.
Popoulo
Parce que c’est un « dont c’est le taff » qui le dit ou l’écrit c’est obligatoirement juste ? Eh ben…
fredmc
Quand on regarde FIRMS on peut se demander ce qui se passe en thailande birmanie … c’est 100 fois pire …<br /> firms.modaps.eosdis.nasa.gov<br /> FIRMS<br /> Fire Information for Resource Management System<br />
ebottlaender
Oui alors attention tout de même, FIRMS est utile pour compter les feux et les départs de feu, mais ça ne dit rien de l’intensité, de la durée ou des dégâts générés par ces feux !<br /> L’Australie est (de très loin) le cas le plus dramatique au niveau mondial, l’ampleur dépassant largement celle des feux en Amazonie et de plusieurs ordres les énormes feux en Californie de ces dernières années.
ultrabill
Le problème n’est pas l’amplitude du réchauffement, mais la vitesse à laquelle il se produit.<br /> On a tendance à simplifier en « réchauffement climatique », alors qu’il faut parler de « l’accélération du réchauffement climatique ».<br /> Si 1,2°c c’est rien, comme tu le suggère, est-tu prêt à faire une expérience ? On augmente ta température corporelle de 1,2°c en permanence et on compte combien de temps du restes en vie.
Keorl
On ne peut pas modérer les gens qui balancent autant de conneries bas de plafond en quelques lignes ? Stricto sensu il serait bien plus malin de reprendre point par point pour expliquer calmement pourquoi ces « raisonnement » sont sans intérêt, mais ça prendrait des pages et des pages, ça ne convaincrait pas le type qui les a écrit (qui est, lui, déjà trop enfoncé dans ses croyances) et ne serait pas lu par les autres.
Epsylon93
Non mais statistiquement surement plus que celui qui fait des débats de comptoirs…
Felaz
Je confirme, un ami (habitant de Melbourne) m’a dit que les villes sont « relativement épargnés » mais dans les campagnes c’est tout simplement irrespirable et donc évacuation immédiate nécesaire puisqu’il n’y a pas d’autre solution qu’attendre que les vents dispersent les particules fines…
cirdan
« l’Australie n’a dans tous les cas pas une couleur charbon vue depuis l’orbite »<br /> Pas depuis l’orbite, mais au sol c’est malheureusement une réalité.
illuminati
La majorité des feux ont été allumés par des humains. Donc le danger c’est l’humain. Il faut éliminer le danger…<br /> Le réchauffement climatique n’a presque rien à voir avec les feux qui ravagent l’Australie. Il faut se renseigner sur LES causes et non pas se limiter à lire les articles de journaux sensationnalistes.<br />
srochain
Sauf que ces réchauffements qui se faisaient en 200 000 ou 300 000 ans se font en trente ans… !
keyplus
c est la faute à Bolsonaro
srochain
Tien, encore un illuminé qui va nous éclairer sur les causes des catastrophes mondiales
MisterGTO
Oui et non<br /> C’est en lisant des réponses à ce genre de discourt, sources fiables à l’appui, que j’ai appris beaucoup de choses intéressantes
illuminati
Il faisait plus chaud en Colombie Britanique en 1958 qu’aujourd’hui.<br /> Il est passé où le réchauffement climatique de 1958?
MisterGTO
Et bien vas-y, éclaire nous !<br /> Je suis preneur de tout avis argumenté.
illuminati
En Australie cet été (2019-2020) il y a eu 23 morts.<br /> En 2008-2009 il y en a eu 173.<br /> En 1982-1983 il y a eu 47 décès.<br /> En 1966-67 on a dénombré 62 morts.<br /> Et au cours de l’été de 1850-1851 le feu a ravagé 5,000,000 hectares et tué plus d’un million de moutons… surement à cause du réchauffement climatique.
MisterGTO
J’ai dit argumenté.<br /> Le nombre de morts ne veut strictement rien dire.
illuminati
Tu veux des ARGUMENTS ?<br /> La chaleur extrême en Australie n’est pas seulement un hasard. Il y avait des modèles uniques dans les précipitations, la température et le vent qui ont convergé pour réchauffer le continent.<br /> Le climat de l’Australie est connu pour sa volatilité. Le pays lui-même s’étend sur une région allant des tropiques au nord aux climats plus tempérés au sud, avec des déserts au milieu. Il se trouve également entre deux grands océans et est secoué par les modes de circulation changeants des deux. Ainsi, le climat du continent Australien peut changer radicalement d’année en année et devenir difficile à prévoir. Mais il y avait des signes avant-coureurs que l’été de cette année en Australie serait brutalement chaud.<br /> L’un des signaux était que le DIPOLE INDIAN OCEAN, le cycle du gradient de température entre les parties orientale et occidentale de l’océan Indien, était dans sa phase positive cette année. Cela a entraîné beaucoup moins de précipitations sur l’Australie car les vents dominants du printemps ont poussé l’humidité au-dessus de l’océan Indien loin du continent.<br /> Une autre sonnette d’alarme cette année a été le SOUTHERN ANNULAR MODE. Cela décrit le mouvement de la ceinture de vents autour de l’Antarctique qui se déplace vers le nord ou vers le sud. Il est présentement dans sa phase négative, apportant des conditions sèches à l’Australie. Cette année, il s’est également mélangé à une poussée de chaleur dans la stratosphère, canalisant des gobes d’air chaud et sec vers le sud de l’Australie.<br /> Et tandis que l’Australie les PLUIES DE LA MOUSSON annuelle tombées dans la partie nord du pays ont été dévastateur en février dernier, provoquant des inondations dangereuses dans l’État du Queensland, elles ont également été en retard. Cela a permis à plus de chaleur de s’accumuler sur la partie centrale du pays cette année.<br /> En même temps, il y avait des facteurs à plus long terme à l’œuvre. L’un d’eux est qu’une grande partie de l’Australie est confrontée à une grave sécheresse, stimulée par trois hivers d’affilée avec très peu de précipitations. Dans les conditions de sécheresse, il y a moins d’humidité qui s’évapore dans la chaleur, un phénomène qui a habituellement un effet de refroidissement.<br /> Ces FACTEURS CONVERGENTS sont la raison pour laquelle les températures dans le pays ont été si incroyablement chaud.<br /> Voilà quelques arguments.<br /> À ton tour maintenant.<br /> Prouve-moi que tout ça c’est du vent.
ebottlaender
Pour ce qui est des causes des feux de forêts en Australie (ce qui ne fait intrinsèquement pas partie de l’article mais visiblement le débat est très animé ici), je vous invite à lire cet article particulièrement bien sourcé et factuel. Il montre en détail l’influence des conditions météorologiques particulières de cette année sur le climat australien, et l’influence du réchauffement climatique sur le long terme sur les relevés et les risques de feux.<br /> itk Labs – 5 Jan 20<br /> Feux australiens : pourquoi faut-il en parler ? Une analyse scientifique...<br /> Depuis plusieurs mois, les images de l’Australie en flamme font le tour du monde, un pays pourtant habitué aux feux de végétation. Comment expliquer ce phénomène ? En quoi la saison estivale 2019-2020 est-elle si particulière ? Côté météorologie :...<br />
Mrpolnar
Toutes ces conditions étaient les mêmes ces 10 dernières années.
MisterGTO
Simple, tu lis l’excellent articl donné par Ebotlaender <br /> Rainforest ravagées, temperatures moyennes en hausse constante…<br />
illuminati
La fin du pétrole? Bah ouais… c’est fini le pétrole! Les experts l’ont annoncé… pour bientôt… 50 ans… bon disons 75 ans… et p’être 100 ans… à moins que…<br /> Au cours des dernières années, les réserves pétrolières prouvées de l’Alberta furent relevées d’un total conventionnel d’environ 5 milliards de barils, à un niveau d’environ 180 milliards de barils, qui inclut les sables bitumineux de l’Athabasca, plaçant le Canada en deuxième place derrière l’Arabie saoudite.<br /> Un « petit » ajustement… lol.
Alexandre_Lamarre
À mon avis quelqu’un qui veut contester le réchauffement doit être un spécialiste du domaine, au même titre que quelqu’un qui voudrait contester la théorie de la relativité devrait avoir un bagage en astrophysique solide. En lisant votre commentaire, on voit tout de suite que vous n’avez pas plus de base scientifique en science du climat que moi-même. La différence entre vous et moi, c’est que je fais confiance aux experts qui ont étudié et travaillé dans le domaine. Personne ne conteste qu’il a déjà fait plus chaud ou plus froid que maintenant sur terre. Par contre ce que les scientifiques disent c’est que le réchauffement dans le passé n’a jamais été aussi rapide. L’autre chose qu’ils nous disent c’est la que corrélation entre le taux de CO2 et la température moyenne du climat est solide. Ces études sont basés sur des carottes prélevées au Groenland et en Antarctique. Bien sûr on ne peut jamais attribuer un évènement ponctuel au réchauffement. Par contre le consensus scientifique est solide sur la présence d’un réchauffement attribuable à l’activité humaine.
zemarsu
Le rechauffement n’est pas la cause de ces feux (dont beaucoup sont d’origine humaine) mais est une des raisons pour lesquelles ils sont si important. L’hiver n’a pas vu beaucoup de precipitation donc les terres et la flore sont tres seches et pour ne pas aider les temperatures battent record sur record.<br /> Des feux l’Australie en a tous les ans et pas qu’un peu. Mais cette annee ils atteignent une ampleur sans precedent du fait de la secheresse, des vents et des tres hautes temperatures.
juju251
Il serait bon que certains ici se détendent un peu avant de poster.<br /> Que l’on ne soit pas d’accord sur le réchauffement climatique, pourquoi pas, en revanche, sortir les termes de « sectes », ou autre aberrations de ce genre, ça va aller.
Ottodix
Ces commentaires. Oh oh oh. Ooohoooh ohohoh. Dingue. Attends, hmm, je regarde le calendrier, doit y avoir un truc… ah bah non pourtant, on est bien en 2020…<br /> Eh ho, reveillez-vous les gars, ça y est, c’est admis, ça chauffe et c’est à cause de nos conneries ! Non, il n’y a pas un grand complot scientifique interplanétaire, une entente de mecs bardés de connaissances et de diplômes qui se sont un beau matin dit :<br /> hé hé copain, hé si on faisait bien chier tout le monde en racontant des grosses conneries qui vont faire flipper sa race et foutre le gros bordel ?<br /> Ah mais ouais, t’as trop raison !! Allez viens qu’on monte des modèles climatiques bien dramatique, on va bien se marrer, xPtdr.<br /> Si vraiment le serieux de nos scientifiques vous semble questionnable, faites des études en climatologie, il y a une bonne école à Toulouse, l’école nationale de la météorologie. En 5 ans, vous aurez acquis un master et un peu de connaissance, vous pourrez alors démonter cette méga blague que ces ptits rigolos de scientifique ont réussi à propager sur l’ensemble du globe.<br /> Avouez quand même qu’ils ont vachement bien réussi leur coup, tout le monde partout qui parle de réduire leur émissions carbones, on s’y croirait quoi. Ces scientifiques, c’est des gros baltringues qui racontent que des conneries, mais avouez qu’ils ont été balaise quand même pour faire prendre leur bobard. Moi je dis respect, j’ai presque envie d’y croire pour leur faire plaisir.
Ottodix
Pour être constructif, pour l’équipe de modération à qui ce message remontera peut-être d’une manière ou d’une autre : il y aurait moyen de mitiguer sensiblement l’impact que peut avoir un troll (j’appelle un climato-sceptique un troll, de nombreux termes seraient sans doute plus adaptés mais qu’importe) en :<br /> 1 - Liant visuellement les réponses à un message au message original, et en masquant celles-ci derrière un bouton lorsqu’il y a plus de XX réponses. Ca éviterait qu’un troll monopolise l’espace visuel du fil de commentaire en déclenchant de nombreuses réponses par un message qui crée une polémique aggressive. C’est bien trop souvent ce qui se passe sur Clubic et ça nuit fortement à l’intérêt de ces commentaires.<br /> 2 - Mettant en place un système de vote sur les commentaires, un bête + et un bête -, et en masquant un commentaire qui récolte un certain nombre de moins. Rien de nouveau sous le soleil, mais ça marche, ça permet une forme de modération sans censure et démocratique. Pour une communauté comme celle de clubic, ça me semble une bonne solution. Il n’y a aucun doute que la majorité des lecteurs trouvent pénible et ridicule une telle polémique climato-sceptique, s’en serait bien passé, et auraient voté négativement les commentaires qui l’ont généré.
ebottlaender
(on fait remonter ça merci)
dojo1
exellente idée !!!<br /> Arrêtez de vous faire avoir par ceux comme ceux ( et il y en a plusieurs )…qui ne veulent juste …QUE, …et uniquement A) - attirer l’attention… B) - prendre VOTRE temps…C) propager leur haine d’eux même… ( en fait !.. : …pas besoin d’avoir fait beaucoup d’étude de psycho…lol ! ) )…parce que en FAIT … très em…merd…dans leur vie ou ils s’em… à mort et à fond et c’est tout : vous aviez pas compris ?..<br /> donc demandez à opter pour cette solution !!!<br /> que ces personnes n’occupent plus l’espace réellement utile ( ils voudraient bien …!!! comme des bébés perdus égocentré d’ailleurs…!!! ) …ni ne polluent la pensées des gens normaux comme vous et moi :<br /> Si vous avez un peu lu comment font …les gens d’extrême droite par ailleurs , et bien ils essaient justement et seulement et même et ( même si … surtout ! …à tord et à travers, donc … même s’ils disent n’importe quoi ), de crier le plus possible très haut et très fort ( ils n’ont que ça à faire comme j’ai dit plus haut… ) et donc de faire le PLUS de bruit possible pour impressionner et envahir le plus possible tous les médias possible… : même ici même méthode: vous n’aviez pas compris?<br /> donc je demande que vous demandiez que la proposition faite soit adoptée, on perdra moins de temps avec ces troll-là, même en chair et en os, mais pas vraiment en intelligence malheureusement…pour eux ! CQFD !
dvaid
Sans chercher le message caché derrière cette image, on constate que les désordres ont été accentués pour principal objectif montrer l’importance du phénomène.<br /> Les médias et les réseaux sociaux raffolent de ce genre d image qui font peur pour faire du buzz. C’est même devenu déprimant de regarder un journal télévisé. A croire qu’il ne se passe jamais rien de positif.
ebottlaender
La section espace de Clubic fourmille de positif, on est là pour vous !
drozdi
Au-delà de la tirade sceptique sur des approximations grossières (et fausses), voici un complément intéressant pour savoir ce qu’il se passe en Australie et un peu la cause (Sudden Stratospheric Warming dont la période de l’année et l’amplitude est record) :<br /> Scientific American Blog Network<br /> Australia’s Angry Summer: This Is What Climate Change Looks Like<br /> The catastrophic fires raging across the southern half of the continent are largely the result of rising temperatures<br /> Eh oui, la pensée climato-sceptique a de beaux jours devant elle car elle fait appel à des raccourcis du style « Des rechauffements et des eres glaciaires se produisent depuis des millions d’annees sans que l’homme n’ait été present. ». Comparer ce qui ne peut être comparé, c’est pratique, c’est simple, c’est efficace.
roberto_49
Je partage votre point de vue; mais on oublie beaucoup de choses : par exemple que la Terre compte 1.3 milliards de km cube d’eau, valeur invariable (auriez-vous vu de l’eau s’échapper de la Terre et partir dans la stratosphère ???) qu’il y a, depuis près de 10 ans plus de 150 éruptions volcaniques, le plus fort développement volcanique depuis plusieurs siècles, d’où la présence de cette masse d’eau chaude, El Nino, qui se promène du côté du pacifique entre l’Amérique du sud et l’Asie générateur de beaucoup de phénomènes climatiques surtout humides et donc venteux etc etc la liste est longue, mais les gens ont l’esprit tellement formaté par les journaleux qu’ils en oublient l’essentiel et surtout de contempler les mouvements naturels…
nirgal76
C’est une bonne idée, mais j’ai peur qu’un tel bel outil ne serve qu’a se débarrasser des opinions un peu trop hors norme. je ne parle pas du troll qui va sortir 10 fois dans le thread la meme tirade et qui la mérite ce masquage, mais un simple avis divergeant de la majorité va se faire masquer dès le premier message, faisant de ce forum un lieu de pensée unique et du coup sans débat.<br /> Pour lire depuis des années ce forum, et donc bien le connaitre, j’ai peur que le discernement entre un débat animé entre gens d’opinions différentes et une joute trollesque ne se fasse pas.<br /> Par exemple, ta façon péjorative de nommer et de vouloir à tout prix réduire au silence ceux qui ne partage pas ton opinion (que tu aie raison ou pas, là n’est pas la question), le fait que le réchauffement climatique soit de nature humaine, trollesque ou non (on ne fait pas de détail), oeuvre en ce sens et montre le sens particulier qu’ont certains du débat démocratique.<br /> Pour cela je pense qu’il faut garder un principe de modération. Un mélange des 2, garder ta bonne idée de notation mais sans l’automatisme du masquage, une note trop négative envoyant une alerte automatique à la modération qui prends la décision en toute impartialité, à savoir si c’est du bon gros troll qui mérite le bâillon ou non.
nirgal76
C’est le problème du net aujourd’hui, un truc comme ça est balancé, partagé sans l’explication qui va avec. Et souvent un titre trompeur comme ici avec « les incendies en Australie vu de l’espace » comme j’ai pu le recevoir dans mon facebook. On n’est plus dans l’oubli d’explications, mais dans le mensonge voir la manipulation.<br /> Surtout que de dire que c’est une reconstitution 3D de l’ensemble des feux du mois de décembre et pas un instantané vu du ciel ne change pas le fait que ce soit une terrible et n’atténue en rien l’horreur des faits. Du coup c’est dommage car ça oblige à douter de tout, même de ce qui est vrai et ça donne des sceptiques après.
jedi1973
De toute facon toute cette discussion des anti et des pro changement climatique, c’est exactement la meme discussion que la religion et Dieu !!! Au finale, personne n’a raison, ou le choix de l’un ou l’autre des croyances est hasard. Croire en Dieu, c’est lui attribuer des choses sans aucunes preuves ( exemple une personne est morte, c’est parcque Dieu a un plan et qu’il le rappele a lui ou alors pourquoi le ciel, l’air, les arbres, c’est parcque Dieu les a créé , point barre ) . L’histoire se repete, les sujets changent, le fond est le meme !!! C’est aussi la meme mechanique concernant la peur des ondes !!! LE monde vit toujours dans la peur de fin du monde ( plus de 1000 annonciations de fin du monde en 2000ans, le rechauffement clim est la derniere !! rien de nouveau)
juju251
Ottodix:<br /> Pour être constructif, pour l’équipe de modération à qui ce message remontera peut-être d’une manière ou d’une autre : il y aurait moyen de mitiguer sensiblement l’impact que peut avoir un troll (j’appelle un climato-sceptique un troll, de nombreux termes seraient sans doute plus adaptés mais qu’importe) en :<br /> 1 - Liant visuellement les réponses à un message au message original, et en masquant celles-ci derrière un bouton lorsqu’il y a plus de XX réponses. Ca éviterait qu’un troll monopolise l’espace visuel du fil de commentaire en déclenchant de nombreuses réponses par un message qui crée une polémique aggressive. C’est bien trop souvent ce qui se passe sur Clubic et ça nuit fortement à l’intérêt de ces commentaires.<br /> 2 - Mettant en place un système de vote sur les commentaires, un bête + et un bête -, et en masquant un commentaire qui récolte un certain nombre de moins. Rien de nouveau sous le soleil, mais ça marche, ça permet une forme de modération sans censure et démocratique. Pour une communauté comme celle de clubic, ça me semble une bonne solution. Il n’y a aucun doute que la majorité des lecteurs trouvent pénible et ridicule une telle polémique climato-sceptique, s’en serait bien passé, et auraient voté négativement les commentaires qui l’ont généré.<br /> Pour te répondre sur tes deux points :<br /> Mouais, masquer de bases des réponses, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée.<br /> Si des commentaires semblent hors de propos, il est toujours possible de les signaler à l’équipe de modération.<br /> Un système de vote a déjà été testé (il y a des années) et très franchement, ça ne fonctionne pas si bien que ça.<br /> Le risque est très grand que certains s’amusent à « shooter » certains messages n’allant pas dans leur sens.<br /> Certains (beaucoup et de plus en plus ?) de thèmes sont très chauds, je ne parle pas d’un débat animé « normal » où il y a un échange d’idées, mais de thèmes qui focalisent plus que ça.<br /> Je l’ai lu une fois ou deux dans les commentaires, ça sent la théorie du complot pour certains, exactement comme sur d’autres thèmes … (exemple, mais pas la peine de continuer la discussion là dessus, « la Terre plate »… )<br /> Que l’on ait un avis divergent, des doutes sur le fait que l’impact de l’homme sur le changement climatique, ça peut se comprendre.<br /> Par contre, cela ne justifie pas les arguments irréfutables, l’agressivité, les termes employés par certains (« fanatiques », « sectes », « réchauffistes » …).<br /> Bref, le système le plus pertinent disponible reste sans doute encore la modération, probablement imparfaite, humaine. <br /> Rappel : N’hésitez pas à signaler un message qui vous semble « hors des clous ».
nicgrover
On ne peut faire plus simpliste en matière d’argumentation ou alors on ne peut porter de jugement que sur ce que l’on connaît… Ce qui ne semble pas d’actualité.
kiwi5
oui ils ne sont pas tres forts en ecologie et en protection des animaux - etonnant lorsque durant toute les annees 90 c’etait leur fond de commerce en communication.<br /> ils veulent etre des minis americains en quelque sorte. Les politiques ne sont pas veritablement interresses et quand je vois comment mon council gere le bouzin c’est assez honteux. A cette epoque l’annee derniere il faisait aussi chaud et des journees d’alerte. Pour repondre a Jedi1973, heu ce n’etait pas totalement imprevisible, les economies sur la preparation et le maintien de la foret, n’y sont pas pour rien.<br /> sans compter la gestion des dechets et l’attitude locale de tout jeter n’importe ou quand c’est tellement sec meme un tiasson de bouteille peut allumer un feu<br /> par contre niveau solidarite et volontariat, on a des lecons a prendre
Ottodix
Les réponses à un commentaire lié visuellement à la réponse, et masquées derrière un lien (voir plus de réponses) comme sur facebook, je trouve que c’est une très bonne chose. Ca permet d’éviter qu’un fil de commentaire dérive sur un sujet divergent. Seuls les intéressés par la discussion démarée la suivent en cliquant sur le lien, et les autres lisent plutôt le reste des commentaires.<br /> Le système de vote je reconnais, ça se discute.<br />
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le cours de l'action AMD bat son record historique datant d'il y a 20 ans
CES 2020 : Aston Martin présente un rétroviseur vidéo triple vue, angles morts inclus
Les Jetpacks resteront absents du prochain Call of Duty, suggère le directeur de Treyarch
Des batteries lithium-soufre pour porter l’autonomie de nos téléphones à 5 jours ?
CES 2020 : Y-Brush, la brosse à dents
Amazon menace de licencier ses salariés critiquant sa politique environnementale
CES 2020 : Netatmo se lance dans la serrure connectée avec des clés NFC programmables
CES 2020 : le retour du miroir connecté... que personne ne peut acheter
CES 2020 : au tour de Lenovo de lancer un GPU externe (et le PC qui va avec)
CES 2020 : Avec la technologie UWB de Continental, accédez à votre véhicule sans clé de contact
Haut de page